Pour optimiser l’horaire continu

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 22 Décembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Pour optimiser la mesure d’adopter l’horaire continu, prise un peu à la hâte, selon beaucoup de citoyens, le gouvernement a fini par agir. Il était temps. Toutes les remarques proférées durant cette période d’essai, consistaient en la nécessité de la mise en place de certains agréments. L’objectif est ainsi d’accompagner cette initiative à travers des mesures subsidiaires pour " surmonter les contraintes de la période transitoire liée à l'adoption de l'horaire continu au niveau des administrations

    Interpellé mardi à la Chambre des conseillers, le superviseur de cette initiative, Mohamed Boussaïd, ministre chargé de la Modernisation des secteurs publics, a déclaré face aux conseillers que le gouvernement a prévu " une batterie de mesures d'accompagnement pour faciliter l'adaptation à cet horaire des fonctionnaires et des agents ayant des enfants en âge d’être scolarisés ".
    Pour répondre aux différents obstacles entravant un mode de vie familial normal, le ministère prévoit ainsi une " mesure principale qui vise à consacrer la flexibilité dans les heures d'entrée et de sortie des fonctionnaires ", rappelant dans ce contexte que les impacts de cet horaire sur les familles sont liés à la période de transition d'un système à deux plages horaires à celui de l'horaire continu.
    Tout laisse ainsi penser que M. Boussaid, en concertation avec d’autres départements concernés, notamment celui de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, oriente leurs réflexions dans le sens d’adapter l'horaire éducatif à celui de l'administration.
    Selon le ministre, une commission chargée d'étudier les propositions a été d’ailleurs, mise en place et une circulaire a été adressée dans ce sens, également, aux académies régionales de l'éducation et de la formation et aux délégations régionales du Royaume.
    Et pour ne plus ressasser la même antienne, les responsables ont choisi cette fois d’impliquer les parents d’élèves dans les décisions à prendre à cet effet. M. Boussaid a ainsi mis l’accent sur le fait que les conseils de gestion des établissements scolaires, composés d'enseignants, de parents d'élèves et de divers autres partenaires, ont été chargés de formuler des propositions en matière d'adaptation de l'horaire des établissements scolaires à celui en vigueur dans les administrations tout en tenant compte de l'intérêt de l'enfant.


    LIBERATION

     

Partager cette page