pour ou contre laicite

Discussion dans 'Discussion générale' créé par cheguevara, 16 Mai 2005.

  1. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    ma kestion pour vous
    etes vous pour ou contre la laicite




    on dit un pays laike ca veut dire ke la religion ne joue aucun role faal lkawanin dyal had lblaad
    reactions
     
  2. bello

    bello Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    salut l'artiste
    je n'aime pas le mot 'on dit'
    qaund on post un message on se doit la résponsabilité de prendre act et mentionner les sources
    Concernant la laicité, je te répondrai par la suivante
    on arbitre jamais un match de football avec un juge de handball
    la laicité a été crée en Europe car l'église avait un passé sanglant vis à vis de ses savants
    exécution, assassinat....
    l'église pronait le pouvoir absolu (matériel)

    ceci rejoint la celebre phrase de Carl Marx
    la religion est l'opium des peuples SI ELLE EST DIRIGEE PAR UNE FORCE MATERIALISTE (et c'est la cas) (on oublit souvent la fin de cette phrase)
    maintenant si ton sondage concerne le monde musulman
    alors je te dirai que ton analyse aurai bien reveillé le pauvre CHE dans sa tombe
     
  3. aksil

    aksil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    La laïcité ne veut pas dire « que la religion ne joue aucun rôle » c’est tout simplement la séparation entre politique et religions La laïcité ne dicte pas une religion quelconque, elle respecte toutes les religions ainsi que le droit de pratiquer librement sa religion. Imazighen ont toujours connu la laïcité dans leur système politique « azerf » Ait Rbaain » ou « Inflass » s’occupaient des lois et de la politique pendant que le Fekkih qui ne fait jamais partie de « Ait Rbaain » s’occupait de la religion dans la mosquée. En général le Fekkih n’est pas du même douar et il est choisi par « Ait Rbaain » Dans leurs décisions « Ait Rbaain » ne font pas de différence entre musulman, chrétien ou juif et les lois religieuses n’ont pas été appliqués.

    Une démocratie laïque aujourd’hui au Maroc va empêcher l’accès au parlement ou au gouvernement aux islamistes et extrémistes qui ne cherchent que le pouvoir au "nom de la religion" !
     
  4. cavalier

    cavalier Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    na7nou 2oummatoune la ta7iya illa bi diniha, ila be3edna dinna 3la 7iyatna, mchina fiha khla. aslane 7na daba metkhallfine b sabab l bou3d 3an dine. fa ma balouka ila wellina laique f khetra. w ma tensach belli l9our2ane l karim houwa a7san doustour f had denia, ila tebbe9na dakchi li fih ghadi nemchiw b3id w nrej3ou l majd dial l3osor sabi9a
     
  5. aksil

    aksil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Je vis en Europe dans une démocratie laïque, une démocratie qui me respecte et respecte ma religion, je peux pratiquer ma religion librement. Oui cette Europe qui aujourd’hui donne exemple dans le respect des religions et des droits de l’homme ainsi que dans la civilisation et l’industrialisation. J’ai quitté mon pays natal, un pays qui se dit « musulman » pour vivre dans cette Europe qui m’a beaucoup donné, la formation, le travail …. La nationalité et je sais que presque tous les marocains et les marocaines aimeraient bien venir vivre dans cette Europe laïque, mais malheureusement le problème des visas et cartes séjours. Je crois qu’il est temps de prendre l’Europe comme bon exemple et faire du Maroc une « 2eme Europe » pour stopper l’immigration et rendre notre pays attractif dans tous les domaines. Oui à la démocratie laïque, oui à l’industrialisation et au développement du Maroc, oui à la liberté de choisir sa religion et de la pratiquer librement. Un gouvernement démocratique n’a pas le droit de dicter la religion, Demain devant dieu « yawmo elhissab » je suis seul responsable pour mes faits, ni Driss Jettou, ni quelqu’un d’autre va m’assister !
     
  6. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    la democratie? peut-on appeler vivre ds un pays laique un pays democrate? est ce que interdire aux femmes musulmanes de porter le voile est une democracie? je ne vois pas les choses ainsi et je ne suis pas d'accord avec toi aksil. cette europe que tu es tant fiere d'elle, qui t'as donne le travail etc.... elle fait qlq chose pour toi etant comme un citoyen etranger, meme si t'as la nationalite...quand on interdit de pratiquer le moindre de nos droits, c nest pas de la democratie ca.
     
  7. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    une democratie ne doit pas empecher l'accès , au contraire la democratie donne l'acces a tt le monde , meme aux plus extremistes et c'est le peuple qui devrais faire le choix , la democratie qui elimine c'est une democratie a la bushienne :
    - voila A , B , C , D allez faites vos choix , oups ! attendez je vais eliminer le A le B et le C vous n'ests que des cons , vous pouvez facilement les choisir , je vous laisse le D et d'ailleur c'est mon préféré !
    - merci bush ! c'est gentil de ta part de nous laisser le D !

    ça d'une part , de l'autre , l'ISLAM , n'est pas une religion qui se pratique , beaucoup plus que ça , c'est une religio qui se vit ! l'islam c'est une façon de vivre que dieu a choisi pour nous , on ne prend pas de l'islam ce qu'on veut et on laisse tomber ce qu'on aime pas !
    et quand on est musulmans on sait bien que dieu a dit : < wa 2ati3ou LLAHA , wa 2ati3ou rrassoula , wa 2ouli l2amri minkoum > minkoum ; c'est a dire mn lmousslimine !

    et laissez moi vous dire que si vous croyez que la laicitée va resoudre ts nos problemes , sachez bien qu'on est deja laique et c'est pour ça qu on vit dans la merde !
     
  8. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    a si bello j t ai pas dmande keske tu aime.
    je t ai demande ton avis wana woellah maarft l avis dyaalik
    ama si aksil ca peut auusi existe ds un pays islamike si on applike un vrai islaaam
    ama les pays de laurope ce sont ni laikes ni democrates interdisent les femmes voiles de travailer d etudier c est le top du fachisme
    tu parles de democratie ce sont des pays fashistes contre les gens ki ont une autre religion
    je parle ici des gouverneent pas des peuples
     
  9. e_hamza

    e_hamza Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    pour moi c une questions qui simpose tous les jours dans notre pays ce maroc ki se veut dimocratique mais que la democratie conduirait a lislamistion au sens vrais du terme c'est a dire avec comme politique la chari3a et comme constitution le saint corain.
    car dans une democratie c le choix du peuple qui compte et je pense ,ou plutot je suis sur, que la majorité des marocains veulent un vrai etat islamique ;sachant que lislam n'est pas contre la cohabitation et le commerce avec les non musulman toutes fois je pense ke si celle ci est appliqué et quelle echoue peut etre que les gens reniront leur religion et redemenderons l'etat laîque
     
  10. aksil

    aksil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Voici un article intéressant lu dans le monde amazigh:

    La laïcité, un choix nécessaire pour la construction d’un État démocratique au Maroc
    ou
    La nécessité de constitutionnaliser le principe de la laïcité
    Moha AREHAL

    Cet article se propose de donner des réponses à des questions largement posées chaque fois que le débat sur la laïcité est ouvert, soit entre les Amazighs ou avec d’autres mouvances de la société. Il s’agit entre autres des questions suivantes :

    1. Qu’est-ce que la laïcité ?
    2. Pourquoi la laïcité dans la constitution marocaine ?
    3. Quel type de laïcité proposent les Amazighs ?

    Préambule

    La charte amazighe pour la révision du texte de la constitution, dans ses objectifs, met l’accent sur le principe de la laïcité comme un atout pour la construction d’un État de droit. Ce principe est loin d’être accepté par tout le monde. Toutes les dynasties qui se sont succédées au Maroc ont utilisé la religion comme idéologie pour arriver au pouvoir. L’affiliation au prophète ou à sa fille était monnaie courante chez les dirigeants de ces dynasties, même celles, paraît-il, qualifiées de « berbères », comme les Almoravides, les Almohades et les Mérinides.

    Depuis l’arrivée des Français, issus d’une culture laïque (Ya hsra) – la loi sur la laïcité a été votée en France en 1905 – et l’émergence de l’État Nation nommée « Maroc », les nouveaux tenants du pouvoir à coté du Sultan n’ont fait que renforcer, curieusement, le caractère religieux de l’État. Les écoles françaises réservées aux élèves marocains obligeaient les enfants à faire la prière ensemble dans les cours d’école.

    En 1914, un décret légalise « les coutumes » dans les territoires dits « berbères » sans aucune réaction des oulémas ou des salafistes, dont le leader à l’époque était vizir de la justice « Ya hsra ». Ce n’est qu’en 1930, suite à la promulgation du Dahir organisant les tribunaux dans les territoires dits « berbères », que la machine arabo-islamiste a commencé son travail d’acharnement contre les Amazighs. Cette politique, non-déclarée d’ailleurs, a été encouragée par les autorités coloniales françaises. Aucune école « berbère » de l’époque française n’a enseigné la culture amazighe, contrairement aux écoles franco-arabes et franco-musulmanes qui ont fait de l’arabo-islamisme le cursus des « indigènes évolués », ceux devenus « nationalistes ».

    La constitution marocaine de 1962, bien qu’elle soit inspirée, Ya hsra, de la constitution française de 1958, a fait de l’islam la religion de l’État, et des Marocains des musulmans par défaut. Cette décision a été à l’origine de l’instauration du principe du commandeur des croyants pour la première fois dans l’histoire de l’écrit. Quant à nos concitoyens de confession juive, ils n’avaient qu’à aller voir ailleurs leur citoyenneté, comme le font nos harraga d’aujourd’hui.

    Au Maroc, l’enfant est né, de facto, musulman. Le code de la famille est basé sur la chariâ humaine, qui conditionnait la vie des habitants de l’Arabie au temps du prophète, il y a plus de 15 siècles, alors que les Arabes de l’époque enterraient vivants les bébés de sexe féminin. Ces même principes ont été repris dans le code de la famille marocain. Le Ramadan est une obligation par force de la Loi, le jeûne doit être observé en public. La liberté de croyance n’a pas de cité dans notre pays. L’islam fait partie des trois lignes rouges à ne pas franchir au Maroc, on peut parler de tout sauf de la religion musulmane. Choisir sa religion au Maroc est considéré comme un crime. La changer par une autre, c’est encore pire. Droits de l’Homme ?
    Qu’est-ce que la laïcité ?

    Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, l’idée même de laïcité est presque impensable en Europe : Le pouvoir politique, qui est supposé émaner de Dieu, ne peut se passer de l’appui du clergé, même si à partir du XVIe siècle, les rois de France et d’ailleurs ont cherché à développer l’autonomie du pouvoir temporel. Les philosophes du XVIIIe siècle, en remettant en question les fondements de la société au nom de l’esprit critique, contribuèrent à ébranler les liens qui unissent la religion, l’État et la société.


    Au XIXe siècle, l’héritage de la Révolution française conduit à l’affirmation d’une société laïque dans laquelle la religion devient une affaire purement privée, disjointe de l’autorité politique. Le courant anticlérical, porté par les idées rationalistes et positivistes de la seconde moitié du XIXe siècle, conduit même à une pratique militante de la laïcité, dont la France constitue le meilleur exemple. Cette pratique s’illustre tout particulièrement dans l’institution de l’école laïque par laquelle les fondateurs de la IIIe République entendent affranchir le système d’éducation de la tutelle du clergé.

    Après la lutte acharnée, le combat en faveur de la laïcité aboutit en 1905 à la loi de séparation des églises et de l’État, à l’exception des colonies. Au lendemain de ce triomphe, l’apaisement du conflit place la France dans la situation de la plupart des grands pays de démocratie libérale. La pratique de la laïcité s’accorde aux principes fondamentaux du droit : égalité des cultes, liberté religieuse et séparation complète des domaines spirituel et temporel, ce qui implique le caractère non confessionnel de l’État et son incompétence dans le domaine religieux. Si elle a cessé d’être un enjeu aussi crucial qu’au siècle dernier, la laïcité continue toutefois de susciter des polémiques, notamment dans le domaine scolaire. L’immigration de populations de cultures différentes notamment nord-africaine, souvent mal attachées à leurs cultures d’origine (ne sont-ils pas arabes pour la France ?), pose ainsi une question délicate : Comment concilier la citoyenneté avec la fidélité à des croyances ? Si les démocraties garantissent l’exercice de tout culte dans la sphère privée, elles observent toutefois des attitudes différentes, suivant leur histoire et leur conception de la citoyenneté, devant l’ostentation d’insignes religieux dans les espaces publics ou le prosélytisme de certains groupes extrémistes. Alors, que savons-nous sur les Amazighs et la laïcité ? Comment peut-on expliquer l’existence d’un droit positif, Azerf, dans nos sociétés pré-coloniales aux cotés des institutions religieuses ? Azerf que la tradition juridique coloniale a réduit en « coutumes » ?
    Pourquoi la laïcité?

    Le développement spectaculaire de nouvelles sectes musulmanes et le caractère transfrontalier de leurs structurations, nous interpelle pour protéger notre pays par un arsenal juridique approprié, qui permet à l’État et au citoyen de vivre leur religion et leur vie sociale en toute tranquillité.

    Le crime perpétré contre la nation le 16 mai 2003 à Casablanca est la suite naturelle de la politique religieuse suivie par l’État depuis des décennies. En fait, pour contrecarrer les idées gauchistes et des panarabistes, les services de l’État, services secrets et non secrets, ont nourri une nouvelle idéologie aussi étrangère à notre histoire que celle qu’ils voulaient combattre : le wahabisme, idéologie terroriste gérée et financée de l’extérieur par les barons du pétrole.

    Ce n’est qu’à partir de cette date que les Marocains ont vu le danger que représente cette idéologie au Maroc. Les islamistes ont créé des mosquées un peu partout, tout endroit libre est une mosquée potentielle. Les pancartes se sont multipliées sur toutes les artères des villes et villages pour demander des dons aux bienfaisants pour construire une mosquée. Les associations d’islamistes n’ont délaissé aucun domaine, elles occupent tout le champ social et se substituent à l’État. Pourquoi ne pas faire des collectes pour construire des hôpitaux, des crèches, des internats, des maisons du peuple, des écoles, des maisons de cultures et autres infrastructures sociales ? Sidi Rbbi reconnaîtra sûrement les siens.

    Depuis son émergence sur la scène politique et sociale, le mouvement amazigh a fait de la laïcité un principe fondamental pour un État de droit et de démocratie. Cependant des âmes mal-intentionnées, panarabistes et soit disant gauchistes ont mis ce mouvement dans leur point de mire. Le mouvement est ainsi qualifié de francophile et de sioniste, qui vise à diviser la nation. Étrange gaucherie à la sauce marocaine…

    Le régime marocain, qui par bonne ou mauvaise foi a favorisé le développement de la religiosité dans le pays, s’est trouvé face à sa propre création, le 16 mai 2003, alors que le Maroc était considéré comme une exception dans le monde musulman. Les officiels ont compris que ce mouvement doit être contrôlé. Des voix démocratiques et le mouvement amazigh ont demandé de déclarer le caractère laïc de l’État marocain dans le texte constitutionnel. Sans cette décision, aucune force ne peut actuellement combattre l’offensive régressive menée par les porteurs du discours anti démocratique et anti-moderniste.

    Les personnalités amazighes qui n’ont cessé de revendiquer ce principe pour le véritable éveil démocratique dans notre pays n’ont jamais été entendues. Lors de la révision constitutionnelle de 1996, le mouvement amazigh a fait savoir que ce principe est important si le Maroc veut se démocratiser. Sauf que toutes les propositions du mouvement sont restées sans réponses !

    Actuellement, et en vue de la révision attendue par tous, le mouvement amazigh revient à la charge avec des propositions qui permettront au Maroc de se concilier avec lui-même. La proposition de la laïcité n’est pas nouvelle ou importée de l’extérieur. En fait, chez les tribus amazighes, le spirituel et le profane sont séparés. L’amghar ou l’amqran sont élus pour gérer les choses d’ici bas, le culte est assuré par ceux qui gèrent l’au-delà . À chacun son métier et son rôle.
    Quel type de laïcité proposent les Amazighs ?

    Cette question peut paraître énigmatique. L’analyse du mariage entre l’État et la religion est due à l’usage de la légitimité religieuse dans un pays caractérisé par la supposée dominance du religieux dans la vie des gens. Toutes les dynasties ont utilisé la religion comme cheval de bataille pour arriver au pouvoir. Les zawiya et les saints sont omniprésent sur tout le territoire marocain. Cependant, la religion dans les tribus n’a jamais été un fait de société mais plutôt une affaire personnelle entre l’être humaine et son dieu. L’imam de la mosquée était toujours étranger à la tribu, il ne siège jamais dans l’assemblée annuelle, il exerce ces fonctions d’imam dans un cadre contractuel connu sous le nom de Chart. À vrai dire, c’est un fonctionnaire de la tribu. En cas de désaccord, la tribu peut recruter un autre imam selon d’autres conditions. Les zawiya et les saints marquent bien la séparation des sphères.

    Cet état de fait démontre que la société marocaine était toujours une société laïque. Comme avancé auparavant, les Français ont fait du sultan le détenteur du pouvoir religieux, législatif et exécutif. Mystère est cette République laïque venue nous avancer… vers la catastrophe institutionnelle !

    Ces vérités nous conduisent à proposer l’adoption du principe de la laïcité dans la constitution marocaine. Ces mêmes vérités historiques et sociales ont été à l’origine de l’intégration de la constitutionnalisation de la laïcité comme l’une des revendications de la charte amazighe sur la révision de la constitution.

    La constitutionnalisation de la laïcité doit donner aux citoyens marocains les droits suivants :

    * Liberté de croyance : le citoyen a le droit inaliénable de choisir sa religion.
    * Le citoyen a le total droit d’exercer sa religiosité comme il le veut en toute liberté.
    * Innocence des nouveau-nés : les nouveau-nés naissent innocents et sans religion. Leurs parents ont le droit absolu de leur choisir le prénom de leur choix, en toute liberté.
    * Égalité des citoyens, quelles que soient leurs croyances, devant la loi, y compris pour l’héritage. La constitution n’est-elle pas le Coran suprême de la citoyenneté ?
    * L’État, étant un percepteur des impôts payés par les citoyens, s’interdit le financement ou la construction d’édifices religieux de toute nature. Il garde seulement le droit de contrôle sur les groupements religieux et sectes pour éviter tout débordement. La France et l’Espagne nous ont bien laissé une administration des Habous, bien modernisés et suffisamment riche (merci nos ancêtres) pour rendre aux édifices religieux ce qui leur appartient.

    Ces droits doivent se traduire dans la législation marocaine par le changement, l’amendement ou l’abrogation pure et simple des textes qui sont en contradiction avec ces droits.
     
  11. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    article tres interessant , mais il pue l'anti-arabisme ; et tout ce qui vient avec , article matboukh f jbel , l'idée date de 92 hijriya , attention je suis berbere , fier ou pas ça n'as aucune importance , puisque il ne s'agit que de mes origines , ce que j'en suis fier c'est mon identitée : l'ISLAM qui unifie tous les marocains de tanger jusqu'a lgouira , sous le drapeau de:<la ilaha ila llah mou7ammadoun rassoulo llah>

    pour ceux qui reve de la démocratie laique a la française , est ce que les autoritées françaises parlent de laicitée quand il s'agit de probleme avec les juifs ? non ! avec les chretiens ? non plus ! avec hadouk lli kay3abdou jjran ? non jamis ! rien qu'avec les musulmans !
    vous avez vu comment on a traité ( le probleme , le fleo , la bombe nucléaire ) le voile ( drra ) ; chére (presque) cytoyenne française musulmane ! tu ne portes pas des mini-jupes et nous ne nous laisses pas regardes la moitiée de tes fesses , ça on l'a avaler , tu nous ne montres pas la moitiée de tes seins , ça aussi , mais pour que tu nous caches tes cheveux ! ah non , ça jamais !
    ou est ...
    dans cette ( démocratie ) laique ?

    j'aurais pu copier et coller , les 60 7izb de l9or2an lkarim ! pour que vous puissiez avoir une idée de l'etat dans l islam ! l'etat pour la quelle chacun de nous chaque musulmans dois se battre jour et nuit , mais je sais que chaqu 'un de vous a un coran , alors lisez le et chercher la verité absolus dans les paroles de dieu , pas dans les emissions des gignoles...

    et pour terminer , je supporte vivement l'idée que Mr e_hamza a evoqué , tot ou tard un referendum devra avoir lieu au maroc , pour metre terme a tout ça , ouridou min hada l isstifta2 2an yakouna ta2kidiyan ! parce que le resultat de 95% contre un maroc laique va me choquer , 99% non !
     
  12. Brad_Bite

    Brad_Bite Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Hé moi aussi berbère mais je pisse sur ceux qui veulent diviser ce pays soit disant que nous étions opprimés. Je crois qu'on aurait perdu cette identité si d'autre religion (que l'islam) a régné sur le Maroc.

    8adouk wlad la*** ne veulent pas le bien du maroc sinon ils n'auraient pas remuer la merde.

    Ca c mon cri du coeur pour l'analyse à t^te reposée elle viendra après.
     
  13. bello

    bello Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    je crois que Aksil n' a rien compris ni sur la laicité, ni sur l'europe, ni aussi sur la cause berbere
    il voulait exporter un conflit (l'algérie) dans le maroc, qui a pour but de diviser
    je te répond cher ami par la suivante
    moi aussi je vis en Europe, et si je pèse mes mots je suis arrivé bien avant toi...nationanlité ou autre n'était qu'un moyen pour contourner le système juridique europeen
    ma formation je la dois à mon pays, le reste bien sur à l'Europe
    mais l'Europe est malade, par la peur, malade par ses contradictions
    tantot on se dit laique et tantot on celebre Noel, le jour de l'an , le jour du seigneur.....
    on ne raisonnen pas par son CV, ni par son expérience, ton histoire sur le peuple berbere me donne envie de dormir
    au maroc , il n'existe pas de berbere ni arabe
    il existe le marocain et point barre

    on se doit l'honneteté de donner solution à la problématique
    la laicité pour moi ne peut s'appliquer dans un pays musulman
    rien à voir avec démocratie, ni liberté d'expression
    on ne transporte pas les coutumes ailleurs
    pour moi la laicité dans l'europe est une coutume avant qu'elle soit doctrine
     
  14. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    moi je pense ke les musulmans doivent creer un etat islamike democrate.
    meme si la democratie en europe mabniaya ala tafrriiik mabayna diin wa dounya.
    mais nous sommes pas les europees nous n avons pas les memes dourouf.
    c est pourkoi une democratie islamike peut existersi on reflechi bien.
    on peut pas instaurer un pays laike ds un payus ou 99 sont des musulmans.
     
  15. aksil

    aksil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Bello : merci pour la leçon.
    Nournat : quand tu brises tes chaînes tu te libères, quand tu brises tes racines tu meurs !
    Remarque: etre contre l'arabisation du peuple amazigh ne veut pas dire etre contre les arabes!!!!!

    Vous allez très loin, mes chers frères, on parle ici de la laïcité et en remarque que le système politique amazigh a toujours été laïque et ceci ne veut pas dire anti-musulman.
    Alors qu’il y a des frères qui parlent ici de diviser le Maroc, je ne sais pas si vous etes entrain de mélanger les choses, diviser quoi ? Les marocains sont tous Imazighen, inclus ceux qui sont arabisés. Les arabes sont au proche orient. A part les aalaouien il y’a eu que deux tribus arabes, banou hilal et banou soulaim, qui sont rentrés au sud du Maroc de l’époque, aujourd’hui la Mauritanie.
    Surtout après les attentats de Casablanca on a commencé à parler de la laïcité au Maroc et c’est au peuple marocain de prendre cette décision. Moi je suis musulman, j’ai fais la oomra, je fais mes prières, j’aime ma religion …. etc. et je suis pour la séparation entre politique et religion, je ne vois pas le problème ?
     
  16. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    qui a dit ça ? dieu ? non ! je m'en fous alors !
    et de quelles chaines tu parles là cher ami ? l'ISLAM ? je doit briser l'ISLAM pour me libèrer? al3iyadou billah !
    9ala llaho ta3ala :< يا أيها الناس إنا خلقناكم من ذكر وأنثى وجعلناكم شعوباً وقبائل لتعارفوا إن أكرمكم عند الله أتقاكم>
    wa 9ala rrassol 3alayhi ssalatou wa ssalam :< لافضل لعربي على أعجمي ولا لأبيض على اسود إلاّ بالتقوى
    donc c'est tta9wa mon ami qui compte et seule tta9wa , tes racines tu les gardes pour toi, je connais beaucoups de bérbéres qui se batterons a mort pour <la ilaha illa llah> , pas pour (nkki gi7 achel7i) !

    et d'apres ta derniere intervention j'ai compris que tu comprends mal l'ISLAM , d'ailleurs comme tous ceux qui sont por l3ilmaniya ! tu dis que t'as fais la omra , que tu fais la priere ...ect , et tu ne vois pas ou est le probleme !
    le probleme mon ami c'est que en faisant ta priere , makat9rach had l2ayat dyal llah soub7anahou wa ta3ala , ou bien kat9rahoum walakin ma katma33anch fihoum :
    (( ومن لم يحكم بما أنزل الله فأولئك هم الكافرون ))
    (( أفحكم الجاهلية يبغون ومن أحسن من الله حكماً لقوم يوقنون))
    [ إن الذين يكفرون بالله ورسله ويريدون أن يفرقوا بين الله ورسله ويقولون نؤمن ببعض ونكفر ببعض ويريدون أن يتخذوا بين ذلك سبيلا أولئك هم الكافرون حقاً واعتدنا للكافرين عذاباً مهيناً ]
    ssada9a llaho l3adim
     
  17. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    tu dois comprendre ke nous des musulmans
    et ke nous devrons notre vie pour le proteger
    ama le probleme dyaal l amzigh
    je peux tout simplement dire
    inaha kadiyat manlaa kadiyata laah
     
  18. tuita16

    tuita16 Touriste

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    16
    nariii bhad lfassad o zina o rwina lli nayda 3endna f lmeghrib o tzido

    baghiene tkemlouha b la laicitee PQ? ca sere a quoi? a nous diviser?? a nous

    eloigner de notre religion?? de notre dieu?? et je te dis une chose AKSIL l

    europe n est pas laique et n a jamais ete laique!!! c tout simplement des

    monsonges... comme as dit notre frere bello ils celebrent le noel ... les trucs..

    ils interdisent les femmes de metre le voile et bien, c est de la vrai laicitee [07h]
     
  19. aksil

    aksil Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Ici on parle bien d’un système politique laïque je ne vois pas pourquoi chers frères et pourquoi chère sœur vous réagissez ainsi.

    Moi je vois en Europe plus de femmes voilées qu’au Maroc et je sais que presque tous les musulmans d’Afghanistan au Maroc aimeraient venir vivre dans cette Europe laïque, alors soyons raisonnables !

    Etre laïque ne veut pas dire ne pas fêter noël, au Maroc on fête aussi le nouvel an qui est chrétien ! ou bien « aid al adha » de sayedona Ibrahim qui n’est pas musulman non plus !

    « ama le probleme dyaal l amazigh
    je peux tout simplement dire
    inaha kadiyat manlaa kadiyata laah » pour moi c’est un manque de respect !

    La question amazighe prend de plus en plus d’importance au Maroc que personne ne peut ignorer. La constitution marocaine ne me reconnaît même pas parce que d’après la constitution le Maroc est un pays arabe, ce qui veut dire que je ne suis pas marocain parce que ni mon père ni ma mère parle arabe. Je ne peux pas être arabe même si je le veux parce que je ne le suis pas, je sais qu’il y a des Imazighen qui essayent de sauter leur ombre.
    Au Maroc je n’ai pas le droit de donner un nom amazigh à mes enfants. En regardant la télévision mes parents, ne parlant pas l’arabe, ont besoin d’un traducteur. Ils ont aussi besoin d’un traducteur quand ils ont à faire à l’administration marocaine. Nos enfants amazighs n’ont pas le droit d’apprendre leur langue maternelle à l’école, ils sont obligés d’apprendre une langue étrangère qu’est l’arabe. Je ne suis pas contre les arabes mais je suis pour la démocratie !
    Toi cher ami, tu vis dans la démocratie qui respecte tes droits humains et tu nies les droits légitimes du peuple amazigh ?

    Moi, je suis fier d’être amazigh et je suis aussi fier d’être musulman, mais je ne me considère pas supérieur aux non musulmans et je ne dicte pas aux gents leur façon de penser ou même leur comportement. Pour moi la religion c’est entre moi et mon dieu, je suis seul responsable pour mes faits !!!!

    Ceux qui veulent appliquer la chariaa au 21 siècle au Maroc n’ont qu’à voir l’exemple de l’Afghanistan, de l’Arabie saoudite ou de l’Iran, demandez aux iraniens, que vous connaissez, qu’est ce qu’ils en pensent !
    Autrement dit, pourquoi vous préférez vivre en Europe que de vivre dans un pays qui applique la Chariaa ?
     
  20. cheguevara

    cheguevara Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    a si aksil
    comme tu as dis laisson nous parler
    Ici on parle bien d’un système politique laïque

    ici on va aussi parler d une vraie etat islamike un etat islamike cest pas l arabie saudi ou afganistan.
     

Partager cette page