Prélèvement injuste au profit de la 2ème chaîne

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 15 Juin 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'aide publique que reçoit la deuxième chaîne de télévision 2M sera définie dans le cadre d'un "cahier des charges" et d'un "contrat-programme" qui précisera les engagements de la chaîne en contre partie de la subvention qu'elle recevra.

    Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, M. Nabil Benabdellah a indiqué, mardi, que l'aide publique que reçoit la deuxième chaîne de télévision 2M sera définie dans le cadre d'un "cahier des charges" et d'un "contrat-programme" qui précisera les engagements de la chaîne en contre partie de la subvention qu'elle recevra.

    En réponse à une question d'actualité à la Chambre des Conseillers sur "le prélèvement injuste au profit de la 2ème chaîne" du Groupe du Mouvement national populaire (MNP), M. Benabdellah a souligné que champ médiatique au Maroc est actuellement en phase d'une nouvelle situation juridique depuis l'adoption par le parlement de la loi relative au secteur de l'audiovisuel qui stipule que la deuxième chaîne bénéficiera d'une aide publique en contre partie de son engagement d'assurer les prestations du service public en matière d'information, d'éducation, de divertissement et d'encouragement de la production nationale.


    Cet établissement est soucieux de jouer pleinement son rôle en tant que chaîne publique qui ambitionne de satisfaire les différentes aspirations et attentes des spectateurs et de concilier entre information, éducation et divertissement, a ajouté le ministre, estimant à ce sujet qu'il n'y a pas de travail médiatique parfait, surtout pour ce qui est des prestations de chaînes de télévision qui exigent d'énormes moyens.

    La deuxième chaîne exerce ses fonctions dans le cadre de "nos fondements civilisationnels, notre identité et nos traditions marocaines authentiques", a affirmé M. Benabdella, faisant état de l'existence de mécanismes clairs qui ne peuvent être dépassés, telle l'action menée jusqu'à présent par les Commissions chargées du choix et du contrôle afin de s'assurer de la viabilité des programmes tant au niveau artistique qu'au niveau de la qualité du contenu.

    Le ministre a rappelé, à cet égard, les étapes importantes franchies au niveau du service public et de la consécration des médias de proximité à travers l'intérêt accordé aux préoccupations principales des citoyens des différentes couches de la société (bulletins, informations, programmes diversifiés et enquêtes).

    Evoquant la situation matérielle de la société SOREAD-2M, M. Benabdella a salué les réalisations accomplies tendant à améliorer les équilibres financiers et à dégager un excédent susceptible d'améliorer le niveau des prestations, la qualité de la production, l'investissement dans les ressources humaines et dans les domaines de la technologie, et enfin d'élargir la couverture pour s'étendre à l'ensemble du territoire national.



    Source: MAP.
     

Partager cette page