Présentation à Casablanca de l'ouvrage Nass el Ghiwane

Discussion dans 'Art' créé par titegazelle, 21 Décembre 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    Inscrit:
    31 Mars 2008
    Messages:
    17811
    J'aime reçus:
    4187
    Sexe:
    Femme
    Localité:
    Sous mon palmier :)
    40 ans de chanson protestataire marocaine
    de Abdelhai Sadiq

    [​IMG]
    Le groupe légendaire Nass el Ghiwane | Archives


    Casablanca, 21 Déc 2014 (MAP) – L’ouvrage "Nass el Ghiwane, 40 ans de chanson protestataire marocaine" de l'écrivain Abdelhai Sadiq a été présenté, samedi soir au Complexe Al Ghali à Casablanca, en présence d’une pléiade d'hommes de lettres, de l'art et de la culture et de fans du groupe mythique Nass El Ghiwane.

    Ce livre de 200 pages, est un hommage qui retrace le parcours de ce groupe hors-pair et offre à lire la traduction, en langue française, d'une quarantaine de tubes et une vingtaine de chansons traduites, pour la première fois, vers l'espagnol et l'anglais.

    Pour Abdelhai Sadiq, le groupe a créé une "zizanie" musicale à l’époque alliant en infra-fusion le musical et le politique, relevant que ce groupe a fait émerger un concept "ghiwani" en inscrivant le propos poétique et musical dans le vaste champ qu'est la chanson protestataire universelle.

    Dans une déclaration à la MAP, l'auteur explique que "grâce à cinq musiciens formés à l'école de la rue et décidés à rompre les langueurs orientales envahissantes, Nass El Ghiwane a été le précurseur d'une explosion musicale qui devait être pour les jeunes le cri de leurs frustrations et de leur révolte".

    Selon Sadiq, la dimension sociale ghiwanie puise son essence dans la mixité linguistique incarnée par ce groupe qui a su brillamment combiner des formes, des genres marocains et des instruments traditionnels, mais pas toujours associés avec des apports extérieurs tout en accordant une importance particulière aux voix et aux arrangements, marque de leur style.

    Le livre présente le "ghiwanisme" de manière académique à tendance universelle, explique l'auteur, qui saisit cette occasion pour appeler à enseigner le patrimoine ghiwani dans les universités marocaines.

    Créé en 1970 par 5 artistes du quartier Hay Mohammadi de Casablanca, le groupe mythique Nass El Ghiwane est à l'origine de tubes à grand succès comme "Siniya", "Ya Bani Insân" ou encore "Ahl El Hal".

    Grâce à leurs paroles engagées, ils ont révolutionné la musique marocaine et maghrébine et laissé une marque indélébile dans le paysage culturel du pays. Leur répertoire est puisé dans le creuset de la culture et la poésie marocaine et arabo-andalouse, mais aussi dans des textes religieux inspirés des grandes figures religieuses de l’Islam.

    Véritable phénomène musical durant les années 70 et 80, le groupe Nass El Ghiwane a influencé des générations de musiciens et d’artistes avec leur style et leur talent qui a traversé les frontières.

    Diplômé de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris et docteur de l'Université de Paris-IV Sorbonne, Abdelhai Sadiq est aussi comparatiste et traductologue, et enseigne à l'Université Cadi Ayyad de Marrakech depuis 1990.

    L'écrivain a à son actif plusieurs articles scientifiques sur le patrimoine oral marocain, ainsi que des études sur les traductions françaises du texte coranique. Il est également l'auteur de "Marrakech, regards d'hier et impressions d'aujourd'hui", "Actes des travaux de l'Unité de l'animation culturelle", "Protest song marocaine : Nass El Ghiwane" et "Au pays du paradoxe-Maroc"




    .(MAP). / JR---BR. / FI.

    http://www.menara.ma/fr/2014/12/21/1513042-présentation-à-casablanca-de-louvrage-nass-el-ghiwane-40-ans-de-chanson-protestataire-marocaine-de-abdelhai-sadiq.html

     
    Dernière édition: 21 Décembre 2014

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.