Préserver les attributions de S.M. le Roi, élargir le domaine de la législation

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 17 Janvier 2007.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Préserver les attributions de S.M. le Roi, élargir le domaine de la législation et renforcer les compétences du Premier ministre

    Les alliances du parti se font avec la Koutla, la majorité et ceux qui ont foi en les valeurs démocratiques

    Gare à l’abandon des valeurs

    M. Abbas El Fassi, Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal, a affirmé que les trébuchements que le Maroc a connus sont globalement liés à la politique des étapes et des petits pas qu’il a adoptée dans le traitement d’un certain nombre de dossiers.




    Le Secrétaire Général a expliqué, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue vendredi dernier, au lendemain du Congrès extraordinaire de l’Istiqlal, que plusieurs facteurs ont contribué au trébuchement du projet économique et social au Maroc. Il a cité en tête de ces facteurs l’absence de Constitution de 1956 à 1962 et l’acceptation par le Parti de l’Istiqlal, à l’exception du leader Allal El Fassi, de participer au premier gouvernement présidé par un Premier ministre sans appartenance politique. Il a indiqué à cet égard que c’est le parti qui a mené la lutte pour la libération et l’indépendance qui devait conduire le premier gouvernement de l’indépendance. M. El Fassi a également évoqué, dans le même contexte, la falsification répétée des élections, le choix d’aller par étapes dans le règlement du dossier de l’intégrité territoriale alors qu’il fallait poursuivre la lutte armée contre le colonisateur pendant deux années supplémentaires en vue de récupérer l’ensemble des territoires spoliés.

    M. Abbas El Fassi a, lors de cette conférence de presse, évoqué plusieurs questions concernant les résultats du 3ème Congrès extraordinaire du Parti de l’Istiqlal, le dossier de la cause nationale, la dépravation électorale, les réformes constitutionnelles, la Koutla démocratique, les alliances politiques et bien d’autres dossiers.

    Les significations de la tenue du congrès du 11 Janvier

    Le Secrétaire Général a rappelé qu’il a été choisi de tenir le congrès extraordinaire du parti le 11 janvier pour ses significations historiques profondes dans la lutte du Roi et du peuple pour l’indépendance, la démocratie et le développement global. Ce congrès, a-t-il dit, n’a pas uniquement un aspect technique du fait qu’il harmonise les statuts du Parti avec la loi sur les partis politiques, il a également été une étape importante à caractère politique.

    Lors de ce congrès ont été réitérées les constantes de la Nation résidant dans l’attachement à la monarchie constitutionnelle, l’Islam du juste milieu et l’intégrité territoriale.

    M. El Fassi a indiqué que plusieurs dispositions apportées par la loi sur les partis existaient dans les statuts du Parti et étaient pratiquées par les Istiqlaliens, comme c’est le cas de la commission de discipline et de la commission nationale des comptes qui a toujours présenté des rapports annuels au Conseil national, en plus de la fixation d’un quota pour la représentation des femmes dans les instances du Parti.



    Lire la suite - L'opinion
     
  2. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    mais serieux qu est ce qu est ce qu on s en fou que ca soit eux qui est proposer wati9atte al 2issti9ellall, jusqu à quand il vont fantasmer sur leur passer sois disant glorieu, va dire au mec qui doit passer la journée a travailler comme un ane que c hisbe listi9elal qui a fait watti9atte lissti9elal il va dire a 3elal al fassi ou il peu se la mettre .

    et pourquoi pas une réstriction des attribu du roi et un premier ministre élu par sufrage univercelle moi j ai pas peur de le dire et a hote voie
     
  3. max_lorie

    max_lorie Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    el 3ezz a khay tarix rien à ajouter ;-)

    surtt dak el9ard dial 3ellal el fassi l'ancien marionnette de hassan 2 ,il se croit un vrai politiciens ....lui qui a fait du mal à 90 000 jeunes marocain..c lui qui nous donne les leçons [27h]

    et pour les prérogatifs dial el malik ....je trouve qu'avec l'actuelle constitution , le roi est l'omega et le segma du maroc ....l'etat c le roi , et le roi c'est l'etat ....moi je pense que pour le propre bien de la monarchie et pour sa périnité il faudra faire des consensus avec les autres établissements de l'etat (la primature,les régions,les élus...etc)

    et g une proposition d'article de la prochaine constitution marocaine :
    1er article " l'abus du pouvoir nui gravement au fonctionnement de l'etat , à exercer avec modération " [06c]
    comme ça chak responsable aura ses limites à ne pas dépasser .....
    o 3asha el malik
     
  4. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    l3ez a zine ha lhadra terjal
     
  5. topsecretmaroc

    topsecretmaroc Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    ana m3akoum
     

Partager cette page