Procès des Marocains en Hollande

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 15 Décembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Les arrestations d'intégristes en Europe vont crescendo. Hier, en relation avec le procès, en cours actuellement aux Pays-Bas, des membres de Hofstad, les services de police en Espagne ont effectué des perquisitions de maisons, à Valence, Madrid et Malaga, pour d’éventuels liens entre le chef de cette cellule en Hollande, Mohamed Bouyeri, et les milieux intégristes en Espagne. Ces faits ont été confirmés suite à une demande d'une commission rogatoire hollandaise qui enquête sur les relations extérieures du groupe Hofstad, Bouyeri avec les autres cellules intégristes en Europe et au Maghreb.


    Par ailleurs, depuis fin novembre se déroule, au tribunal de La haye le procès de quatorze intégristes membres de ce groupe. Les principaux accusés, présentés par la justice néerlandaise comme les chefs de ce groupe, sont deux hollandais d'origine marocaine: Nourredin El-Fatmi, époux du témoin Malika, Smail Akhnikh, 23 ans, et un jeune Néerlando-américain de 19 ans, Jason Walters. Ils risquent, selon la nouvelle loi anti-terrorisme aux Pays-Bas, des peines allant jusqu'à 15 ans de prison ferme. Le 8 décembre a vu la comparution de Mohamed Bouyeri, 27 ans, condamné perpétuité pour avoir assassiné le 2 novembre 2004, le réalisateur néerlandais Théo Van Gogh. Justement, c'est ce meurtre qui a provoqué le processus des arrestations des membres du groupe Hofstad, même si les services de police surveillaient, entre octobre 2003 et novembre 2004, les activités de ces intégristes
    Selon des informations rapportées par les médias espagnols, il s'est avéré l'existence de connexions entre l'assassin du réalisateur Théo Van Gogh et les membres d'une cellule islamiste tchètchène dont les deux leaders sont actuellement en prison : Achamedovich Ismailov et Kabez Ismailov. Le premier a été détenu en France et ultérieurement extradé aux Pays-Bas; actuellement, il est en prison pour son implication dans l'assassinat de Théo Van Gogh. Le second est loin des prisons de l'Europe, il est dans un centre pénitentiaire au Pérou. Les deux personnes sont des membres du groupe Hofstad. Le Marocain Mohamed Bouyeri a effectué, en effet, des voyages en Tchéchénie.
    Par ailleurs, les interpellations des autorités policières espagnoles ont permis de perquisitionner des documents sur la guerre en Tchéchénie.



    LIBERATION
     

Partager cette page