Programme Averroès :Des universitaires d’Europe et du Maghreb à Marrakech pour consol

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 15 Octobre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Ce sont une soixantaine d’universitaires et de chercheurs en provenance de pays européens et du Maghreb qui ont fait le déplacement du 12 au 14 octobre à Marrakech, dans le cadre du programme Averroès, un nouveau dispositif d’aide à la mobilité, piloté par l’Université de Montpelier II, et financé par la Commission européenne dans le cadre du programme européen “Erasmus Mundus”.
    Ce programme ambitieux qui vise à consolider le partenariat académique et universitaire entre les deux rives de la Méditerranée est de nature à permettre de promouvoir l’excellence universitaire et scientifique au sein des pays méditerranéens. Il permet aussi d’accorder une attention particulière à l’amélioration de la gouvernance des universités afin de mutualiser les bonnes pratiques et le savoir-faire et de renforcer des liens économiques, politiques, culturels et éducatifs entre les pays de l’UE et du Maghreb.
    Ce programme réunit 20 universités du Maroc, France, Belgique, Espagne, Italie, Tunisie et Algérie, outre une quarantaine de partenaires associés (acteurs socio- économiques locaux, nationaux et internationaux) qui participent activement à l’organisation et à l’accueil des mobilités étudiantes ou académiques.
    Ce Forum, dont l’initiateur est l’Université Cadi Ayyad (UCAM), en partenariat avec l’Université de Montpelier II, est le cinquième du genre tenu, après ceux organisés à Montpellier (France), Bejaia (Algérie), Sousse (Tunisie) et Perpignan (France).
    L’un des moments forts de cette grande manifestation étant le discours prononcé par Michel Dumas, coordonnateur du programme Averroès et dans lequel, il a tenu à indiquer que la rencontre de Marrakech est une occasion pour réfléchir ensemble sur le rôle du programme Averroès dans le processus d’édification de l’Union pour la Méditerranée (UPM).
    Elle se veut aussi une étape décisive pour dresser un bilan des échanges estudiantins mais aussi définir, préalablement, les objectifs escomptés des appels d’offres qui seront présentés par l’UE dans le domaine de la construction universitaire euro-méditerranéenne.
    Le président de l’Université Cadi Ayyad, Mohamed Merzak, a mis l’accent sur le rôle du programme Averroès notamment en matière d’établissement des rapports de coopération sociale et culturelle entre les deux rives du pourtour méditerranéen.
    « Le rôle du programme Averroès ne se limite pas uniquement aux volets académique et universitaire, mais les dépasse pour contribuer, de manière directe, au développement des liens de coopération sociale et culturelle entre les deux rives de la Méditerranée ».
    La mobilité des jeunes que le programme Averroès tente de consolider, permettra, sans nul doute, à cette catégorie sociale, de mieux se connaître et se faire connaître notamment par le biais de l’ouverture sur d’autres cultures et le développement de l’esprit de tolérance et du respect d’autrui, a souligné également M. Merzak.
    Et de conclure que pour s’acquitter au mieux de son rôle dans l’activation du programme Averroès, l’Université Cadi Ayyad ne ménage aucun effort pour mobiliser, à cette fin, un dispositif humain et matériel conséquent.
    Quant à M. Yanick Prost du pôle Enseignement supérieur, formation professionnelle et recherche auprès de la présidence de la République Française et en évoquant l’UPM, il a fait savoir qu’elle a été pensée et créée dans le but de combler « les lacunes du Processus de Barcelone », de donner une nouvelle impulsion politique et de mettre en œuvre une bonne gouvernance, de manière à ce que la coopération entre les deux rives de la Méditerranée soit orientée dans le bon sens.
    Il a axé également son intervention autour d’une énumération de projets conjoints à réaliser.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page