Projet de bibliothèque universitaire : Un investissement de 42.000.000 DH

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 11 Octobre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Devenu nécessaire devant l'absence des lieux de lecture, le projet de bibliothèque universitaire se révèle être un chantier d'espoir pour 40.000 étudiants et chercheurs casablancais qui ont du mal à se documenter pour leurs travaux de recherche. C'est également un projet d'espoir pour le grand public assoiffé de lecture. Ce projet propose la création d'un véritable espace culturel, où l'usager doit pouvoir accéder aisément à la connaissance dans l'ensemble des champs du savoir et de la culture.

    Cet espace culturel sera pris en charge, conjointement, par le Conseil de la région et l'Université Hassan II Aïn Chock. Il sera construit sur une superficie de 6.000 m2. Le coût global de l'opération est de l'ordre de 42.000.000 DH. Son budget de fonctionnement sera de l'ordre de 4.000.000 DH par an dont une partie sera affectée à l'acquisition des ouvrages. En revanche, on ignore toujours sur quel site cet espace culturel sera construit ni la date exacte du démarrage des travaux.

    La bibliothèque universitaire serait à la fois un outil pour les chercheurs à travers la mise à la disposition d'ouvrages de recherche et de revues spécialisées, un outil pédagogique pour les étudiants des premier et second cycles universitaires et un espace culturel ouvert au public mettant à la disposition des utilisateurs des ouvrages littéraires.

    La bibliothèque sera équipée de trois salles de lecture de 300 places ouvertes pour le grand public et deux salles de recherche de 100 places.
    Il y aura aussi un espace réservé aux expositions, un centre de conférences, un espace multimédia et une salle de formation. L'établissement sera complètement muni d'ordinateurs qui aideront les lecteurs à trouver leurs documents.

    En parallèle, le Conseil de la région a manifesté sa volonté de créer un centre de veille et d'études stratégiques. Selon ses concepteurs, cet Observatoire aura pour mission d'accompagner la décentralisation et la déconcentration des politiques socio-économiques pour la région. Autrement dit, il permettra une meilleure connaissance du territoire et des faits de société et définira de nouvelles approches pour la gestion de développement local.

    Bref, il permettra de répondre au besoin grandissant de l'information économique, sociale et culturelle. Son budget de fonctionnement sera financé par le Conseil du Grand Casablanca et sa direction sera assurée par un responsable qui présente à la fois les compétences scientifiques et qui dispose d'une expérience du terrain.

    Il est à signaler que le Conseil de la région projette également de mettre sur place un programme de formation continue en faveur des conseillers et des fonctionnaires de la région. Une formation qui vise à mettre à niveau l'ensemble de ces conseillers pour une meilleure gestion de l'affaire publique.



    Abderrahman Ichi
    Le Matin
     

Partager cette page