Promotion de l'emploi: cinq conventions signées à Skhirate

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 26 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Cinq conventions visant la promotion du marché du travail et la création de nouveaux postes d'emploi au Maroc ont été signées, vendredi à Skhirat, en marge des journées ½áInitiative emploiá (22 et 23 septembre).


    La première convention, conclue entre la Caisse centrale de garantie (CCG) et l'Etat, porte sur la création d'un fonds pour aider les jeunes porteurs de projets dans la création de leurs entreprises.

    Le Crédit populaire, Crédit Agricole du Maroc, Attijariwafabank, BMCE-Bank, la BMCI et la SGMB s'engagent en vertu de la deuxième convention, signée avec la CCG, à aider les jeunes entrepreneurs dans les premières étapes de la création de leurs sociétés, et ce dans le cadre de l'auto-emploi.

    La troisième convention porte sur un contrat-programme entre l'Etat et l'ANAPEC, visant à moderniser cette institution de manière à ce qu'elle puisse jouer un rôle central dans la promotion de l'emploi au Maroc.

    Maroc-Telecom créera 5.000 emplois
    L'ANAPEC a signé également une autre convention avec trois sociétés privées spécialisées dans l'intermédiation, marquant ainsi le renforcement du partenariat public/privé en matière de promotion d'emploi. La dernière convention porte, quant à elle, sur le transfert de certaines activités des grandes sociétés, publiques et privées, aux jeunes entreprises.

    En vertu de cette convention, Meditel s'engage à créer 2.700 emplois à l'horizon 2008, Maroc-Telecom 5.000 emplois entre 2006 et 2010, l'ONEP 810 emplois entre 2005 et 2009 et l'ONE 2100.

    La dernière journée des ½áInitiatives emploiá a été également marquée par un débat sur les grands projets de développement lancés par le Maroc et leurs impacts sur la création de l'emploi. C'est le cas du programme de partenariat public/privé de SODEA/SOGETA qui vise la création de 17.000 emplois directs, la stratégie industrielle "Emergence" , qui ambitionne de créer 240.000 emplois à l'horizon 2013 et le complexe industriel et portuaire Tanger-Med, qui s'attend à la création de 25.000 emplois dans le port et 120.000 dans les zones franches environnantes.


    MAP
     

Partager cette page