Prostate: un anticholestérol prometteur

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par @@@, 20 Septembre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Des chercheurs canadiens ont découvert qu'un médicament communément prescrit aux patients atteints d'un taux élevé de cholestérol pouvait aussi être efficace pour traiter le cancer de la prostate, selon une étude publiée ce mois-ci.


    La rosuvastatine, vendue au Canada sous le nom de Crestor, semble empêcher la croissance d'une tumeur de la prostate chez les souris, selon l'étude parue dans European Urology, la revue de l'association européenne d'urologie.

    "Nos résultats sont une preuve solide et une bonne raison de commencer des essais cliniques sur l'effet de l'enzyme statine dans le traitement du cancer de la prostate", a déclaré le Dr Xiao-Yan Wen, de l'hôpital St.Michael's de Toronto.

    La statine agirait comme un inhibiteur angiogénique, c'est-à-dire qu'elle empêcherait la tumeur de former des vaisseaux sanguins à partir des vaisseaux préexistant pour croître. Le cancer de la prostate touche un Canadien sur sept, et un sur 27 en mourra. Malgré les progrès de la chirurgie, des radiations et de la chimiothérapie, de nombreux patients atteignent des stades avancés de cette affection.

    Le Dr Wen et ses collègues canadiens et chinois ont administré 2.000 molécules à des poissons tropicaux, des dard-perches, et en ont identifié sept qui ont ralenti ou arrêté le développement de vaisseaux sanguins secondaires.

    Les dard-perches qui vivent en eau douce sont fréquemment utilisés par les scientifiques car leur organisme présente des similitudes avec le corps humain.
    Les chercheurs de Toronto ont ensuite testé l'efficacité d'une des molécules, la rosuvastatine, sur une souris porteuse de cellules de cancer de la prostate et ont découvert qu'elle empêchait la tumeur de croître, apparemment sans effets secondaires.

    Chez l'homme, cette molécule rendrait les radiations plus efficaces, supposent les scientifiques. Si cette hypothèse est validée par des essais cliniques, le traitement du cancer de la prostate de certains patients sera moins cher et moins toxique.



    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...51-prostate-un-anticholesterol-prometteur.php
     

Partager cette page