Quand un béluga se met à imiter les conversations humaines

Discussion dans 'Faits divers' créé par Mysa, 24 Octobre 2012.

  1. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113
    Sans avoir été entrainé pour cela, Noc, un béluga de San Diego, a commencé à produire des sons proches d'une conversation humaine. Les chercheurs se sont alors mis à le récompenser afin de pouvoir l'étudier. Il s'avère que le cétacé doit produire un effort particulier pour émettre des sons de l'ordre de 200 à 300 Hertz alors que son espèce communique à de bien plus hautes fréquences.

    Le béluga est-il le perroquet des mers polaires ? Une équipe de chercheurs de San Diego a annoncé le 23 octobre dans la revue Current Biology avoir travaillé pendant des années sur un béluga nommé Noc, qui s’est spontanément mis à imiter la voix humaine. Un plongeur de l’équipe aurait été surpris d’entendre quelqu’un lui demander de sortir du bassin où se trouvait l’animal. Les chercheurs ont fini par comprendre que le son qui ressemblait au mot anglais "out!" provenait en fait du cétacé.


    Plusieurs cas de bélugas qui émettent dans la nature des sons étranges avaient déjà été rapportés, mais aucun n’avait été enregistré. Noc est le premier cas connu en captivité. Les chercheurs s’occupaient de lui depuis sept ans quand il s’est mis à émettre spontanément des sons proches du langage humain.

    S’ils peuvent induire en erreur et ressembler à une conversation à distance, ces sons ne forment pas de mots reconnaissables. Les bélugas ne produisent en effet pas de sons avec leur larynx comme les humains, mais avec leur système nasal qui leur fait normalement produire des sons bien différents. Le béluga a rapidement été récompensé afin qu’il continue à émettre ces cris et que le phénomène puisse être étudié.

    Un véritable effort

    Il a été mesuré que Noc faisait un effort particulier pour augmenter la pression au niveau de ses naseaux, afin de produire des sons de l’ordre de 200 à 300 Hertz. "Nos observations montrent que le cétacé doit modifier sa mécanique vocale afin de produire des sons qui ressemblent à la parole, explique Sam Ridgway de la National Marine Mammal Foundation de San Diego. Un effort aussi évident indique qu’il cherchait à créer un contact."

    L’animal partageait pourtant son espace avec des dauphins et des femelles de son espèce, il n’était donc à priori pas contraint par la solitude à pousser ces cris. Noc a produit ces sons pendant quatre ans puis, une fois arrivé à maturité, il a complètement arrêté. Il n’est pas devenu muet pour autant, mais n’a plus émis que les sons habituels des bélugas. Hélas, Noc est mort il y a cinq ans après 30 années de vie de béluga.
    http://www.maxisciences.com/b%e9luga/quand-un-beluga-se-met-a-imiter-les-conversations-humaines_art27196.html



    Conclusion: les dauphins (fi tawr tatawor) walaw digimon
    ps : had nass 7ta kayfout lfout 3ad kaypubliyiw les infos :p
     

Partager cette page