Quarante réfugiés syriens refoulés par les autorités algériennes

Discussion dans 'Info du bled' créé par titegazelle, 27 Janvier 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    ... vers le territoire national


    Oujda, 26 janv. 2014 (MAP) - Quarante réfugiés syriens ont été refoulés, dimanche, par les autorités algériennes vers le territoire national, à quelques kilomètres du poste frontière "Zouj Bghal", à la commune rurale Ahl Angad (préfecture Oujda Angad), a-t-on constaté sur place.

    Ce groupe de réfugiés, qui se trouvent dans une situation dramatique, est composé d’un nourrisson, 22 enfants, 9 femmes et 8 hommes.

    A leur arrivé à la zone El Knafda (situé à seulement quelques kilomètre de "Zouj Bghal"), ces réfugiés ont reçu une aide alimentaire et un soutien moral de la part des autorités marocaines.

    Fayad Mohamed Al Naasan Fayad Abou Kacim, un de ces réfugiés, a déclaré à la MAP avoir passé trois jours en Algérie sans trouver de quoi subvenir aux besoins de sa famille, ajoutant qu’ils ont été contraints de passer la nuit à la belle étoile par un temps glacial. Un autre réfugié syrien, Ghazi Ramdouni, a souligné avoir enduré avec les membres de sa famille une situation difficile en Algérie, où il a résidé pendant trois mois.



    HM---TRA.


    MAP - 26.01.2014 : 22h15
    Quarante réfugiés syriens refoulés par les autorités algériennes vers le territoire national | Portail Menara.ma
     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Le Maroc proteste

    [​IMG]
    Les frontières maroco-algériennes | Archives

    Le Maroc proteste officiellement contre la multiplication des opérations de refoulement par l'Algérie de réfugiés syriens, dont des femmes et des enfants.

    Le Maroc a déploré, mardi, la situation dramatique des réfugiés syriens refoulés par l'Algérie, dont des femmes et des enfants, et a élevé des protestations officielles auprès des autorités de ce pays contre la multiplication des opérations de refoulement qui sont contraires aux règles de bon voisinage, constamment prônées par le Royaume.
    "Les autorités marocaines ont relevé la multiplication ces derniers temps des opérations de refoulement de réfugiés syriens (comme les subsahariens par le passé) par les autorités algériennes vers le territoire marocain à travers les frontières Est du Royaume", indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

    Le ministère de l'Intérieur précise que "pour la seule période allant du 26 au 28 janvier 2014, les autorités algériennes ont refoulé 77 ressortissants syriens, dont 18 femmes et 43 enfants (certains sont âgés de moins de deux mois)".

    "Tout en déplorant la situation dramatique de ces réfugiés, le Royaume du Maroc a élevé des protestations officielles auprès des autorités algériennes contre ces opérations de refoulement contraires aux règles de bon voisinage, constamment prônées par le Royaume du Maroc", conclut le communiqué.





    Menara / avec MAP /28.01.2014 :16h47
    Réfugiés syriens refoulés par l'Algérie: Le Maroc proteste | Portail Menara.ma
     
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    L’ambassadeur d’Algérie convoqué


    Le Maroc proteste officiellement contre la multiplication des opérations de refoulement par l'Algérie de réfugiés syriens, dont des femmes et des enfants.

    Le Maroc a déploré, mardi, la situation dramatique des réfugiés syriens refoulés par l'Algérie, dont des femmes et des enfants, et a élevé des protestations officielles auprès des autorités de ce pays contre la multiplication des opérations de refoulement qui sont contraires aux règles de bon voisinage, constamment prônées par le Royaume.
    "Les autorités marocaines ont relevé la multiplication ces derniers temps des opérations de refoulement de réfugiés syriens (comme les subsahariens par le passé) par les autorités algériennes vers le territoire marocain à travers les frontières Est du Royaume", indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

    Le ministère de l'Intérieur précise que "pour la seule période allant du 26 au 28 janvier 2014, les autorités algériennes ont refoulé 77 ressortissants syriens, dont 18 femmes et 43 enfants (certains sont âgés de moins de deux mois)".

    "Tout en déplorant la situation dramatique de ces réfugiés, le Royaume du Maroc a élevé des protestations officielles auprès des autorités algériennes contre ces opérations de refoulement contraires aux règles de bon voisinage, constamment prônées par le Royaume du Maroc", conclut le communiqué.

    L’ambassadeur d’Algérie convoqué

    L’ambassadeur d’Algérie à Rabat a été convoqué, mardi, au ministère des Affaires étrangères et de la coopération pour lui faire part de la "forte désapprobation" du Maroc, suite à l’expulsion par les autorités algériennes vers le territoire marocain de plus de 70 ressortissants syriens, indique un communiqué du ministère.

    La ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Mbarka Bouaïda, a convoqué, mardi matin au siège du ministère, "l’ambassadeur d’Algérie à Rabat pour lui faire part de la forte désapprobation du Royaume du Maroc, suite à l’expulsion par les autorités algériennes vers le territoire marocain, entre dimanche 26 et mardi 28 courant, de plus de 70 ressortissants syriens", précise la même source.
    "Tout en appelant l’Algérie à assumer pleinement ses responsabilités, le Maroc déplore, profondément, cet acte inhumain, d’autant plus qu’il s’agit de femmes et d’enfants dans une situation de vulnérabilité extrême", ajoute le communiqué, soulignant que "les autorités marocaines avaient, immédiatement, prêté l’assistance requise et prodigué les soins nécessaires aux ressortissants syriens dans la zone frontalière avec l’Algérie".


    Menara / avec MAP / 28.01.2014 : 16h47
    Réfugiés syriens refoulés par l'Algérie: Le Maroc proteste | Portail Menara.ma
     
  4. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    L'expulsion des réfugiés syriens :
    une nouvelle démonstration
    de l'approche des droits de l'Homme du régime algérien
    (expert)


    New York, 31 jan 2014 (MAP) - L'expulsion par les autorités algériennes de réfugiés syriens, est une "nouvelle démonstration" du "peu de cas" que le régime fait des droits de l'Homme en général et de celui des réfugiés en particulier, déplore Mohamed Boutjdir, professeur à l'Université de New York (NYU).

    "Où sont les belles paroles du régime algérien lorsque dans les forums et autres manifestations internationales ils se font les défenseurs des nobles idéaux des droits de l'Homme, surtout lorsqu'il s’agit de les instrumentaliser à l'encontre du Maroc", s'interroge M. Boutjdir.

    Depuis mars 2011, les violences ont fait plus de 120. 000 morts en Syrie, selon une ONG syrienne. La guerre civile est aussi à l'origine de la pire crise humanitaire de ces deux dernières décennies, avec plus de deux millions de réfugiés et des millions de déplacés.

    Face à ce drame, le Maroc a ouvert un hôpital de campagne dans l'immense camp de réfugiés de Zaâtari, en Jordanie, où des soins ont déjà été prodigués à des dizaines de milliers de Syriens.

    Pour M. Boutjdir, le Maroc est "dans son bon droit lorsqu'il proteste contre la multiplication des opérations de refoulement par l'Algérie de réfugiés syriens. Au lieu de faire prévaloir les règles de bon voisinage, le régime algérien ne rate pas une occasion pour "envenimer les relations avec le Maroc".

    Entre dimanche 26 et mardi 28 courant, plus de 70 ressortissants syriens ont été expulsés par les autorités algériennes vers le territoire marocain, en majorité des femmes et des enfants dans une "situation de vulnérabilité extrême", rappelle-t-on.

    "Il est scandaleux, a dit ce professeur, qu'au moment où la Communauté internationale est mobilisée pour répondre aux besoins du nombre croissant de réfugiés syriens, l'Algérie ne trouve rien de mieux à faire que d'expulser plus de 70 personnes, en majorité des femmes et des enfants, en s’interrogeant à "quel jeu joue l'Algérie?".

    "Hier les Subsahariens, aujourd'hui les Syriens", décidément l'Algérie "collectionne les violations du droit humanitaire international", regrette M. Boutejdir, pour qui cela n'est pas une "surprise", car quand il s'agit de son voisin, Alger est "toujours dans la logique de l'escalade", actant dans un "esprit des deux blocs, aujourd’hui révolu".

    (MAP) BB---BI.

    FF.

    MAP / 31.01.2014 : 06h45

    L'expulsion des réfugiés syriens: une nouvelle démonstration de l'approche des droits de l'Homme du régime algérien (expert) | Portail Menara.ma
     
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Alger se contredit lui-même
    en tournant le dos aux réfugiés syriens
    (experte internationale)


    Genève, 03 Fév. 2014 (MAP) - En tournant le dos aux réfugiés syriens livrés à leur sort à la frontière avec le Maroc, les autorités algériennes se contredisent elles-mêmes une nouvelle fois sur son prétendu "engagement inconditionnel pour la défense des causes justes dans le monde", a affirmé lundi la directrice du Centre international pour le développement et la résolution des conflits (CIDRC), Rowaida Maroue.

    "Ce manquement du pouvoir algérien à ses responsabilités conformément au droit international est d’autant plus grave qu’il a cru bon fermer les yeux sur la réalité et tromper l’opinion publique en entrainant les relations avec un pays voisin dans une énième crise diplomatique"
    , a déclaré à la MAP cette experte libanaise des droits de l’Homme.

    Mme Maroue réagissait à l’expulsion par Alger vers le territoire marocain d’au moins 70 réfugiés syriens, dont des femmes et des enfants, abandonnés à leur sort dans des conditions inhumaines avant qu’ils n’aient été pris en charge par la société civile marocaine.

    "L’on sait pertinemment, rappelle-t-elle, que ce groupe de réfugiés en détresse était d’abord arrivé à l’aéroport international d’Alger en provenance de la Turquie comme l’attestent les cachets dûment apposés sur leurs passeports". "Mais au lieu de se rendre à l’évidence, s’excuser et chercher à réparer le préjudice, les autorités algériennes ont choisi la fuite en avant et la mobilisation des soi-disant militants pour lancer via les médias des appels purs et simples à la rupture des relations diplomatiques avec Rabat", a observé l’experte internationale.

    Pour la directrice du CIDRC, il est difficile de voir la scène désolante d’enfants, de femmes et de familles doublement victimes de traitements inhumains, en Syrie puis en Algérie, sans avoir à l’esprit la répression continue des manifestations des jeunes sahraouis dans les camps de Tindouf contre les restrictions draconiennes des libertés de circulation, d’expression et des autres libertés publiques et politiques.

    Elle fait ainsi le parallèle entre l’attitude répressive du régime algérien à l’encontre des réfugiés syriens et le sort réservé, depuis des décennies, à des milliers de civils sahraouis "réduits au silence à l’heure du printemps des peuples pour la démocratie, la participation politique et au développement".
    "La persistance du statu quo dans la zone de Tindouf nous pousse en tant qu’ONG à appeler les médias arabes et internationaux à porter à bras-le-corps les revendications des jeunes sahraouis pour la liberté et pour une vie digne qui commence absolument par la fin des mesures de fermeture imposées aux camps", a-t-elle conclu.

    Mardi dernier, le ministère des Affaires étrangères et de la coopération avait convoqué l’ambassadeur d’Algérie à Rabat pour lui faire part de la "forte désapprobation" du Maroc quant à l’expulsion des ressortissants syriens vers le territoire du Royaume. "Tout en appelant l’Algérie à assumer pleinement ses responsabilités, le Maroc a déploré profondément cet acte inhumain, d’autant plus qu’il s’agit de femmes et d’enfants dans une situation de vulnérabilité extrême", selon un communiqué du ministère qui a rappelé l’assistance immédiate apportée aux réfugiés syriens dans la zone frontalière.




    (MAP) - CB---BI. - RM

    MAP / 03.02.2014 : 12h15

    Alger se contredit lui-même en tournant le dos aux réfugiés syriens (experte internationale) | Portail Menara.ma
     
  6. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    La régularisation des sans papiers n'est elle pas pour quelques choses? les réfugiés affluent vers notre chère patrie nous devons adopter une position ferme à savoir: l'expulsion vers les pays d'origine , reste les fonds à trouver...
     
  7. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Les réfugiés Syriens refoulés de l'Algérie
    ont transité légalement par leurs aéroports

    Source
    : vidéo de la diasporasaharaoui

     

Partager cette page