Quartiers marocains de Jérusalem

Discussion dans 'Discussion générale' créé par Redalinho, 19 Février 2006.

  1. Redalinho

    Redalinho Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Le Roi du Maroc qui est Amir El Mouminine est le président du Comité d'Al Qods et depuis le Moyen Age les Rois du Maroc sont les garants de la protection des lieux saints de l'Islam à Jérusalem, preuve en est c'est le quartier marocain de Jerusalem qui fait partie des 4 waqfs islamiques de la ville, des milliers de marocains ont été envoyés par le sultan marocain pour chasser les croisés à l'époque

    http://www.aawsat.com/leader.asp?section=3&issue=9147&article=207556

     
  2. Redalinho

    Redalinho Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Quartiers marocains de Jérusalem

    يروي الدكتور عبد القادر البوخاري رئيس مصلحة التشريع في وزارة الأوقاف المغربية، أن كثيرا من المغاربة ذهبوا إلى فلسطين، وانضموا إلى قوات صلاح الدين الأيوبي وشاركوا في معركة تحرير القدس من الصليبيين، وبعد النصر عاد قسم منهم إلى المغرب، ورغب قسم آخر في الاستقرار في القدس، وأذن لهم صلاح الدين بذلك، وتم «وقف» الحارة الواقعة قرب الزاوية الجنوبية لحائط الحرم والتي اعتاد المغاربة النزول بها، لتكون مكان إقامتهم، وكان ذلك في عهد الملك الأفضل سنة 1100 بعد أن خلف والده صلاح الدين على دمشق والقدس. وبرز بعد ذلك اهتمام مغربي رسمي وشعبي بشراء الأملاك في القدس حسب قاعدة (الوقف)، وشمل ذلك العقارات المبنية، والعقارات غير المبنية، كما هو الشأن لقرية (عين كارم) الموقوفة بكاملها من طرف الشيخ أبو مدين الغوث، وتقدر مساحتها بخمسة عشر ألف هكتار، وقد كانت حتى حدود سنة 1948 من أولى القرى الزراعية التي تمون القدس بإنتاجها من الفواكه والخضر (تعمل إسرائيل الآن على مد المستوطنات إلى قرية عين كارم). وشمل الوقف المغربي عقارات مبنية أيضا، كما هو الشأن بالمكان المعروف بقنطرة أم البنات في باب السلسلة من طرف الشيخ أبو مدين، وكذا بالنسبة إلى الأملاك الموقوفة من طرف الشيخ عمر المصمودي بالمكان المعروف بحارة المغاربة.

    قامت إسرائيل خلال عام 1948 باحتلال جانب هام من قرية عين كارم خارج اسوار القدس. ونظرا إلى أن المغرب كان آنذاك تحت الحماية، فقد قامت وزارة الخارجية الفرنسية سنة 1953 برفع دعوى ضد إسرائيل، طالبت فيها بالاعتراف رسميا بكون قرية عين كارم والأراضي التابعة لها، ممتلكات مغربية، كما طالبت برفع الحجز عنها، ودفع تعويض عن استغلالها. وقد ظلت هذه الدعوى قائمة بعد استقلال المغرب، إلى أن تلقت وزارة الخارجية المغربية سنة 1957 رسالة من وزارة الخارجية الفرنسية، تخبرها فيها بقبول اسرائيل دفع تعويض سنوي عن استغلال عين كارم، ولكن المغرب رفض الدخول في أي تعامل مع اسرائيل بخصوص هذه القضية حتى لا يفهم منه الاعتراف ولو ضمنيا. كما اتخذت تونس نفس الوقف. وقد ترتب عن احتلال قرية عين كارم أن أصبح ريع الأملاك الموقوفة غير كاف، واصبح المستفيدون منها البالغ عددهم ألفي نسمة في حالة من البؤس والتشرد، خصوصا بعد أن اعتبرتهم المنظمات الإنسانية الدولية غير فلسطينيين (اي أصبحوا إسرائيليين)، وحرمتهم بالتالي من المساعدات الدولية المقدمة لباقي الفلسطينيين (من خلال الأونروا). وقد قدم المغرب إعانات مالية لهم بين سنتي1952 و 1955، كما استمر لاحقا في تقديمها بصفة منتظم
     
  3. Redalinho

    Redalinho Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Quartiers marocains de Jérusalem

    http://www.ism-france.org/news/article.php?id=3919&type=analyse&lesujet=Démolitions de maisons


    Jérusalem - 04-12-2005

    Les derniers Palestiniens vivant dans le quartier marocain (Vieille Ville de Jérusalem) résistent aux tentatives d'expulsion
    Par Maysa Abu Ghazaleh

    La grande majorité des maisons dans le quartier Marocain de la Vieille Ville de Jérusalem ont été démolies et transformées en quartier Juif pendant la guerre de 1967 par l'invasion des forces israéliennes.
    Aujourd'hui, seules quelques maisons palestiniennes demeurent et leurs propriétaires disent qu'ils ne partiront pas malgré les efforts permanent des Israéliens pour les faire partir.

    Hajja Aysheh, Um Sameer Maghrabi, 59 ans, vit dans une petite maison qui donne sur la Mosquée Al Aqsa et le Mur des Lamentations depuis 20 ans.

    Il y a deux jours, les forces de police israéliennes sont venues et ont démolies une pièce qu'elle avait rénovée il y a deux ans.

    "Je devais pour rénover la pièce qui ne fait pas plus de six mètres carrés, ainsi mon fils Issam pourrait y dormir. De plus, mes petits-enfants me rendent toujours visite parce que je vis tellement près de la Mosquée Al-Aqsa." dit Um Sameer.

    "Quand nous avons commencé les travaux dans la pièce, des colons sont venus et ont prétendu que la pièce située juste à côté de ma maison leur appartenaient. Le colon qui m'a approché a dit que la rénovation de ma pièce bloquerait l'arrivée du soleil quand il viendrait y vivre après qu'elle soit rénovée."


    La maison d'Um Sameer est là depuis des centaines d'années. Elle appartient à la famille Imam de Jérusalem et est sous la responsabilité de l'Autorité Islamique du Waqf.



    Peu après, le colon a présenté l'affaire devant un tribunal et a obtenu un ordre pour la démolition de la pièce.
    Um Sameer dit que l'avocat du Waqf, Mohammed Dahlah, a tenté d'y faire appel devant le tribunal central et le tribunal de la magistrature, mais l'appel a été rejeté.


    Alors qu'elle regarde le tas de gravats suite à la démolition, Um Sameer continue : "D'importantes forces de police et des gardes-frontières israéliens sont venus à la maison à 8h30 du matin. Ils n'avaient même pas sur eux l'ordre de démolition.
    Ils ont démoli la pièce après que nous ayons tout sorti dehors.
    Ils n'ont autorisé personne à rester à proximité de la maison, à protester ou même à rester dans les autres pièces."

    Bien que Um Sameer décrive ce qui lui est arrivé comme "une injustice insupportable", elle dit en regardant de sa fenêtre la mosquée Al-Aqsa : "S'ils me donnaient le choix de vivre dans des palais, je refuserais. Ma vie entière est ici et je me sens à l'aise et heureuse seulement dans ma petite maison près de la mosquée Al-Aqsa."



    Autre qu'Um Sameer, il y a quelques autres familles Jérusalémites Palestiniennes qui sont restées dans leurs maisons dans cette partie du quartier Marocain, connu également comme le quartier Sharaf.

    Toutes les familles vivent dans l'inquiétude constante étant donné que leur minuscule quartier est situé juste à côté de la proncipale porte qui mène au Mur des Lamentations.

    Une masse de colons et de fidèles Juifs y passe quotidiennement et à chaque fois qu'ils partent ou rentrent dans leurs maisons, ils sont soumises au harcèlement et aux malédictions des Juifs extrémistes."


    Ahmad Maghribi qui vit également dans le quartier dit : "Je suis toujours harcelé étant donné que je suis Palestinien et Musulman. Ils essayent de nous rendre des choses difficiles pour que nous soyons forcés de quitter nos maisons.
    Le harcèlement est pire le samedi. Il passe devant notre maison par dizaines quand ils vont au Mur des Lamentations. Ils nous considèrent évidemment comme une nuisance et ils commencent à insulter et à attaquer qui que ce soit sur leur passage."

    Mais ces Jérusalemites disent que peu importe si c'est dur, ils ne partiront pas
     
  4. karateka

    karateka Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Quartiers marocains de Jérusalem

    zid chi 7aja akhra a 7nini f9ass jedi mezyan ra f9assni
     

Partager cette page