Quels liens avec «Al-Qaïda dans le Maghreb islamique»?

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 17 Avril 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Pour l'instant, les autorités marocaines réfutent le fait que les actes abjects perpétrés à Casablanca soient liés au réseau de la nébuleuse «Al Qaïda dans le Maghreb islamique». Il serait difficile d'admettre le bien-fondé d'une telle thèse dans les circonstances actuelles, mais plusieurs interrogations restent sans réponse. La vague d'explosions qui frappe, simultanément, aussi bien Alger que Casablanca, nécessite, en effet, une explication plausible.

    Le hasard n'est pas très déterminant dans ce genre d'affaires. Et si tel était le cas, ce ne serait pas pour une série d'attentats, en l'espace d'une semaine. Tous les analystes se sont mis d'accord depuis quelque temps pour souligner que le Maroc ne fait plus l'exception en la matière. Par conséquent, les liaisons dangereuses enchevêtrées avec les éléments d'Al Qaida dans le Maghreb islamique ne sont aucunement à écarter.


    Aussi, faut-il revenir aux informations des services de renseignement américains relatifs aux attentats faisant état d'éventuels attentats qui frapperaient les intérêts américains à Alger, pour expliquer dans la foulée les dernières explosions de deux jeunes desesperados devant Dar America, remplie ce samedi d'enfants venus faire leurs cours. Ces petits ont été terrifiés surtout que du haut d'un toit, certains d'entre eux ont pu voir les lambeaux de chair éparpillés sur tous les bords du boulevard Moulay Youssef.


    La reconnaissance du travail en réseau des groupuscules d'Al Qaïda est une première étape pour mettre en oeuvre l'appel du Souverain dans un message de condoléances adressé au président Abdelaziz Bouteflika, afin de lutter de concert contre le fléau qui menace tout le monde. «Nous sommes prêts à travailler avec tous les dirigeants desinq Etats du Maghreb pour assurer la protection de nos peuples et de nos pays et les prémunir des risques et périls de les voir se muer en base de terrorisme hideux et exécrable», pouvait-on lire dans le message Royal.

    Enfin, le terrorisme, phénomène qui sévit à l'échelle planétaire, ne peut faire l'objet de surenchère politique entre pays. Une certaine presse des deux côtés doit cesser cet amalgame entre deux dossiers séparés : le terrorisme et le Sahara.

    Ce n'est d'ailleurs pas le temps de ce genre de gesticulations insignifiantes. L'avenir des deux peuples en dépend.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page