Querelle de minarets dans la vallée suisse de Langenthal

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 24 Novembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]
    Près de Vevey, une affiche d'un parti d'extrême droite appelle à se prononcer pour l'interdiction des minarets lors du référendum prévu le 29 novembre en Suisse.


    La demande de permis de construire déposée par la communauté musulmane d'une bourgade du canton de Berne déchaîne les passions. Un référendum aura lieu dimanche.

    L'aube se lève lentement derrière les cimes enneigées. Soudain, du fond de la vallée, juste devant une église, surgit un minaret. Puis deux, puis trois… Vous avez beau cliquer, vous êtes vite débordé. L'appel des muezzins couvre bientôt la douce musique des alpages. «Fin de partie ! proclame le jeu vidéo. La Suisse est envahie de minarets. Pour que cela n'arrive pas, votez oui, le 29 novembre, pour l'interdiction des minarets.»

    C'est à Langenthal, dans le canton de Berne, que la polémique a commencé. En 2006, la communauté musulmane de cette paisible bourgade de 15 000 habitants dépose une demande de permis de construire pour un minaret. «L'inauguration d'un splendide temple sikh dans notre ville m'en a donné l'idée, se souvient Mutalip Karaademi, président de cette communauté. Je me suis dit : “pourquoi pas nous ?”»


    «Les minarets sont nos baïonnettes»

    Aussitôt le permis accordé, de vives oppositions se déclarent. «Dans la région, beaucoup de gens se sont sentis agressés par les nombreuses demandes de construction de minarets, qu'ils voient comme un symbole de revendication politico-religieuse du pouvoir, raconte Patrick Freudiger, conseiller municipal de l'Union démocratique du centre (UDC, droite populiste). Le Coran ne parle pas des minarets. Des milliers de mosquées en sont dépourvues, même au Moyen-Orient. C'est donc qu'ils ne sont pas nécessaires ! » Pour appuyer leur cause, les adversaires des minarets aiment à citer le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, qui affirmait en 1997 que «les mosquées sont nos casernes, les minarets nos baïonnettes, les coupoles nos casques et les fidèles nos soldats».

    Parti du canton de Berne , le mouvement Stopp Minarett prend de l'ampleur. Soutenue par des membres de l'UDC et de l'Union démocratique fédérale (UDF, droite évangélique), l'initiative populaire «Contre la construction de minarets» est déposée l'an dernier, forte de 113 540 signatures. Aussitôt le gouvernement suisse prévient : ce référendum est «contraire aux droits de l'homme» et «met la paix religieuse en péril». «Ce n'est pas un instrument approprié pour contrer l'extrémisme religieux. Il risque, à l'inverse, de servir la cause des fanatiques», martèle le ministre de la Justice, Eveline Widmer-Schlumpf.

    À l'instar du jeu vidéo Minarett Attack, les affiches du Comité d'initiative, où figure un drapeau suisse hérissé de minarets ressemblant à des missiles, ont fait scandale. Le Conseil fédéral, qui garde en mémoire la crise des caricatures danoises, en 2006, craint qu'un oui nuise à l'image de la Suisse, mettant en péril la sécurité du pays et ses intérêts économiques. «Alors il faudrait se coucher pour vivre en paix ? s'exclame Oskar Freysinger, député UDC. C'est ce que Chamberlain et Daladier ont pensé à Munich en 1938… Si les conséquences sont telles, c'est la preuve que ce que nous faisons pour nous défendre est légitime.»


    «On nous traite de talibans»


    En attendant, à Langenthal, sur le modeste bâtiment jaune - une ancienne fabrique de peinture - qui sert de mosquée aux quelque 750 musulmans de la ville, le gabarit de 6 mètres de haut (représentation en bois du minaret) n'est pas près d'être remplacé par une tour en PVC. «C'est une sale campagne ! s'insurge Mutalip Karaademi, un Albanais de Macédoine, installé depuis vingt-six ans en Suisse. On cherche à nous provoquer. On nous traite de terroristes, de talibans… Alors que l'on est comme tout le monde, complètement intégrés.»

    Plusieurs voisins de la mosquée ont éprouvé le besoin de déployer des drapeaux helvétiques sur leur balcon. «Bientôt, on ne sera plus suisses ! bougonne un grand blond d'une cinquantaine d'années. On les a accueillis gentiment, comme c'est la tradition avec les réfugiés. Mais ils prennent de plus en plus de place : regardez tous ces restaurants de kebabs, ces rayons hallal dans nos supermarchés, ces femmes voilées ! Et maintenant, ils font comme chez eux : ils nous imposent leur architecture…»

    Les membres du comité Stopp Minarett n'ont «rien contre les musulmans», assure Patrick Freudiger : «Là où j'ai un problème, c'est quand ils refusent de s'intégrer. Le minaret, c'est le premier pas. Après, ils voudront le muezzin, la burqa, puis la charia…»

    Entre les deux parties, le maire , Thomas Rufener, a bien du mal à «trouver la solution». «Si on interdit les minarets, cela n'arrangera pas la communication entre nous, soupire-t-il. Et l'immigration continuera tout de même !»

    Pour beaucoup, les tensions ne se dissiperont pas après la votation, même si le non l'emporte, comme le prévoient les derniers sondages. «Cela ne finira pas comme cela…, affirme Hisham Maizer, président de la Fédération des organisations musulmanes de Suisse. En fait, le débat sur l'islam en Suisse ne fait que commencer.»



    http://blog.lefigaro.fr/technotes/2009/11/la-photo-de-michelle-obama-qui-embarrasse-google.html
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Suisse: le Vatican critique les minarets


    Un haut responsable de l'Eglise catholique a indirectement exprimé aujourd'hui son désaccord avec le referendum organisé dimanche en Suisse contre la construction de minarets, affirmant qu'un catholique "doit être ouvert aux autres".

    "Si quelqu'un veut être catholique, il doit être ouvert aux autres", a déclaré Mgr Antonio Maria Veglio, président du Conseil pontifical de la pastorale des migrants et itinérants, lors d'une conférence de presse de présentation de la 96e journée mondiale des immigrés et réfugiés.

    Il était interrogé sur le scrutin organisé dimanche en Suisse à l'initiative de la droite populiste qui demande d'interdire la construction de minarets, accusés de symboliser une revendication de pouvoir politique de l'islam.

    Il ne faut cependant pas "être naïf", a relevé Mgr Veglio, regrettant que l'Islam ne pratique pas "la réciprocité". "Mais les chrétiens doivent passer outre", a-t-il ajouté, précisant toutefois que ce discours a du mal à passer chez les chrétiens vivant dans des pays musulmans.

    Les évêques suisses avaient déjà plaidé pour "une attitude d'accueil réciproque dans le dialogue et le respect mutuel". "La peur est mauvaise conseillère", avaient-ils averti.
    La Suisse compte, selon les dernières statistiques gouvernementales, quelque 400.000 musulmans, dont 50.000 pratiquants, sur une population de 7,5 millions d'habitants, ce qui fait de l'islam la deuxième religion du pays après le christianisme.
    Jusqu'à présent, quatre minarets ont été construits à côté de mosquées en Suisse.



    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...5-suisse-le-vatican-critique-les-minarets.php
     
  3. Serviteur

    Serviteur Visiteur

    J'aime reçus:
    179
    Points:
    0
    استفتاء لحظر المآذن في سويسرا

    يدلي الناخبون السويسريون اليوم الأحد بأصواتهم في استفتاء يطرحه حزب يميني بهدف السعي إلى فرض حظر على بناء أي مآذن في سويسرا.

    وأشارت أحدث استطلاعات للرأي إلى أنه سيرفض الاستفتاء الذي تقدم به حزب الشعب اليميني المتشدد، لكن بفارق ضئيل.

    ويعيش في سويسرا 400 ألف مسلم يصلون في مساجد ذات مظهر متواضع وتوجد فقط أربع مآذن في البلاد.

    وعارض مجلس الحكم الاتحادي السويسري بشدة الاستفتاء، وأعرب عن قلقه من الآثار السلبية المحتملة على علاقة سويسرا بالعالم العربي، وكذلك صورة سويسرا بلدا للتسامح الديني.

    ويسمح نظام "الديمقراطية المباشرة" في سويسرا لمجموعات من الأفراد بطرح قوانين يصوت عليها من خلال استفتاءات شعبية في تجاوز للبرلمان.

    حملات تعبئة

    ويخوض مؤيدو حظر المآذن في سويسرا منذ شهور حملات تعبئة شعبية مكثفة وواسعة النطاق تستخدم شعارات ذات طابع عنصري، تعتمد على الإثارة والتهويل إزاء المسلمين، وفق منتقديها.

    وتنتشر في الميادين العامة والطرقات ووسائل الإعلام إعلانات تعبوية تقدِّم حسب مراقبين صورة عنصرية مخيفة ضد المسلمين.

    وتظهر في الإعلانات الجدارية رسوم لخريطة سويسرا وقد اخترقتها مئذنة. وفي بعضها عدد كبير من المآذن السوداء المرتفعة فوق العلم السويسري.

    كما توضح ملصقات الحملة المآذن وكأنها صواريخ مزروعة فوق العلم السويسري ومعها امرأة منقبة متشحة بالسواد.

    جهود إسلامية

    وكان رئيس اتحاد المنظمات الإسلامية في سويسرا الدكتور هشام أبو ميزر أكد في وقت سابق أن الجالية المسلمة "تعتزم بذل أقصى جهودها لمواجهة تلك الحملة، التي تحمل شعار حظر المآذن، غير أنها في واقع الأمر تدعو إلى ما وراء ذلك أي إلى تجميد النشاط الإسلامي في سويسرا وعدم انتشار المراكز الإسلامية في البلاد حتى لو كانت لأداء شعائر الصلاة فقط".

    كما أكد أبو ميزر في حديثه لمراسل الجزيرة نت في برن تامر أبو العينين أن أصحاب المبادرة "يريدون وضع حجر أساس لمنهج يتبعه المتطرفون في الدول المجاورة.

    وشدد أبو ميزر -الفلسطيني الأصل- على أن الأمر "أصبح ضد الإسلام في المقام الأول وليس ضد المسلمين كأفراد"، واستند في ذلك إلى تصريحات أعضاء اللجنة المؤيدة لحظر المآذن، "وهو أمر يدعو للقلق، لأنه يهدف إلى التفريق بين الإنسان ومعتقداته، فالمسلم إذا ابتعد عن دينه، فلن تكون له هوية أو شخصية أو ثقافة إسلامية".

    وأكد أن كل تلك المحاولات تهدف إلى "إفراغ المسلم في أوروبا من معتقداته".​


    Source : http://www.aljazeera.net/NR/exeres/C7F0A253-74D4-49C8-9A91-DD96BE20B374.htm
     
  4. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    wach 9arbo intikhabat 3andhoum?
    merci pr l'info
     
  5. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    machi intikhabat , il s'agit d'un referendum au sujet de construction de minarets .
     
  6. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    tiens tiens! un tel referundum est susceptible de nous informer sur la maturité intelectuelle d'un pays ...affaire a suivre de tres près !

    @@@ merci cher ami!
     
    1 personne aime cela.
  7. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Minarets/Suisse: l'interdiction en tête


    A la surprise générale, des sondages sortie des urnes montrent que l'initiative de la droite populiste contre les minarets serait acceptée par 59% des voix. Les résultats définitifs sont attendus en fin d'après-midi.


    Contre toute attente et défiant tous les sondages, les Suisses ont, semble-t-il, approuvé en majorité dimanche l'initiative de la droite populiste d'interdire la construction des minarets. Selon des sondages sortie des urnes cités par la télévision suisse romande (TSR), le oui l'emporterait avec 59% des voix. En outre, la plupart des 26 cantons helvétiques serait également favorable à l'initiative.

    Seuls Genève, Vaud, Neuchâtel et Bâle-Ville y seraient opposés. Si cette double majorité est confirmée, cela permettra la modification de l'article de la constitution sur la liberté religieuse pour prohiber de nouveaux minarets. Les résultats définitifs du référendum sont attendus en fin d'après-midi.




    http://www.lefigaro.fr/internationa...rs-l-interdiction-des-minarets-en-suisse-.php
     
  8. fati5

    fati5 lamgajfa

    J'aime reçus:
    159
    Points:
    63
    daba halo ga3 leurs problèmes b9at lihom ghir les minarets wa baz lihad nass
     
  9. miss_clementine

    miss_clementine Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    je c pa mai jatni had l9adia dial minarets ghir saba lchi haja kbar w laho 3lam
     
  10. Pe|i

    Pe|i Green heart ^.^

    J'aime reçus:
    501
    Points:
    113
    Les Suisses votent massivement l'interdiction des minarets

    e l'avis de tous les commentateurs, il s'agit d'une "immense surprise" : les Suisses ont décidé, dimanche 29 novembre par référendum, d'interdire la construction de nouveaux minarets sur le territoire de la Confédération. Selon les résultats officiels publiés dans l'après-midi, 57,5 % des votants ont approuvé la proposition soutenue par le parti de droite populiste Union démocratique du centre (UDC) et le petit parti chrétien de droite UDF. Seuls quatre cantons sur les vingt-six que compte la Confédération ont rejeté la proposition.

    Musulmans de Suisse, témoignez. Comment percevez-vous le vote favorable à l'interdiction de construire de nouveaux minarets sur le territoire suisse ? Pratiquant ou non, racontez-nous votre quotidien.


    "La construction de minarets est désormais interdite en Suisse", a annoncé le gouvernement helvétique dans un communiqué officiel publié seulement quatre heures après la fermeture des bureaux de vote, à midi. "Les quatre minarets existants ne sont pas concernés", ont précisé les autorités.

    Ce vote va également entraîner la modification de la Constitution suisse, dont le préambule proclame, "au nom de Dieu Tout-Puissant", l'esprit "de solidarité et d'ouverture au monde" du peuple et des cantons suisses. L'interdiction de la construction de minarets sera présentée dans l'article 72 de la Constitution sur les relations entre l'Etat et les religions comme une mesure "propre à maintenir la paix entre les membres des diverses communautés religieuses".

    Le choc est immense en Suisse, où les sondages prédisaient durant la campagne un rejet à 53 % de la proposition de la droite populiste. Malgré un front commun du gouvernement, des autres partis et des représentants de toutes les communautés religieuses présentes en Suisse, l'UDC a réussi à convaincre, en martelant qu'il ne s'agissait pas de priver les musulmans de lieux de culte, mais de refuser les minarets comme "symbole apparent d'une revendication politico-religieuse du pouvoir, qui remet en cause les droits fondamentaux".

    300 000 MUSULMANS

    Pour l'emporter, les partisans de l'interdiction n'ont pas fait dans la nuance, avec des affiches représentant une femme complètement voilée par une burqa devant le drapeau suisse couvert de minarets, dont la silhouette stylisée évoquait des missiles. Après les affiches appelant à bouter les "moutons noirs" étrangers hors de Suisse, la propagande de la droite populiste avait encore fait scandale.
    Pourtant, pour le vice-président de l'UDC, Yvan Perrin, le parti populiste "a gagné en respectabilité" grâce à ce scrutin. Déclarant "assumer" le résultat, M. Perrin a reconnu qu'"un mouvement d'humeur des pays musulmans est possible". "Mais si nos entreprises continuent à produire des produits de bonne qualité, elles n'ont rien à craindre", a-t-il assuré.

    Le parti des Verts a déclaré envisager de présenter un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg pour violation de la liberté religieuse garantie par la Convention européenne des droits de l'homme.

    La Confédération helvétique compte plus de 300 000 musulmans, soit 4 % de la population. Elle possède plusieurs centaines de mosquées, mais une minorité sont dotées de minarets. La controverse est née de l'augmentation des demandes de permis de construire. Pour les partisans du "oui", qui font valoir la liberté de culte garantie par la Constitution, les minarets n'ont pas de justification religieuse puisqu'ils ne sont pas mentionnés dans le Coran.

    En Europe, des mouvements d'extrême droite se sont réjouis, à l'image de la vice-présidente du Front national français, Marine Le Pen, qui a demandé aux "élites de cesser de nier les aspirations et craintes des peuples européens".

    Source : Le Monde
     
  11. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    oui je savais frero j'ai suivi aujourd'hui cette histoire
    za3ma je me demandais wach les élection 9arbo 3andhoum c pourquoi l'extrême droite a défendu ce referendum en pensant donc à gagner des points aux prochaines élections?!
    attacher la photo d'une femme voilée à la menaret...c du pure racisme!
     
  12. joliesenior

    joliesenior Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    message de suisse

    chers amis marocains
    je sais que la dernière votation (le peuple décide de tout par des initiatives) peut vous atteindre moralement. Nous avons 400 000 musulmans en suisse qui sont très bien intégrés et qui ont leur mosquée (en est-il de même dans les pays musulmans?). nous commençons à avoir certains imans qui pronent un retour à l'intégrisme. Les filles ne peuvent pas se baigner avec les garçons et l'on voit de temps à autres des burquas que nous ne saurions accepter. Ceci est un fait. Pas d'appel à la prière dans notre pays. un simple respect. les mosquées sont belles et il n'y a jamais un problème. La femme est l'égale de l'homme. on ne la cache pas sous des vêtements minables qui l'empêche même de voir ce qui se passe autour d'elle. Donc nous n'accepterons JAMAIS cela. cette acceptation de l'initiative a voulu montrer aux musulmans les limites de notre respect de la religion musulmane. A part cela le Maroc est un magnifique pays et j'y viens parfois.
     
    1 personne aime cela.
  13. kechia

    kechia Accro

    J'aime reçus:
    211
    Points:
    63
    kelle magnifique conclusion [22h]
    ce qui me tracasse dans toute cette affaire c'est ce lien entre le minaret et le port du ni9ab, la querelle des Minarets n'est qu'un début à toute une série d'intérdiction au nom de la liberté et de modernité...
    ca m'est egal moi ce ke fait la Suisse ou autre pays dans leurs propres pays, ce ki m'intéresse le plus c la reaction des pays musulmens y compris mon cher pays.
    ces pays doivent réagire de facon diplomate et Rationnelle dans de telles situation je fait ici allusion à la mise en cause de la place préviligiée qu'occuppent les etrangers dans nos pays..
     
  14. ptit_h

    ptit_h Accro

    J'aime reçus:
    192
    Points:
    63
    sabba7na 3al llah. llah yal3ane lwaqte o nasse li khallaw wladna o walidna y3icho 3andkom
     
  15. bouga

    bouga Touriste

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    18
    amin amin amin,hado kays7abouna b7al drari sghar,d7ek 3lih bjouj kelmat o yeskout,ou 39el radi tkoun chi 7aja 3endna fleblad o yebdaw yerewtou liberte du culte o sda3 rass.lah yen3el li maye7chem
     
  16. mountasser

    mountasser http://www.shbab1.com/2mi

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    la majorité des suisses aiment les étrangers. donc ils vont voter pour le respect des musulmans. donc ca sera oui pour les minarets.
     
  17. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Minarets interdits: le Vatican critique


    Le Vatican s'est déclaré aujourd'hui "sur la même ligne que les évêques suisses", qui ont déclaré hier que le vote suisse interdisant la construction de minarets était "un coup dur porté à la liberté de religion".


    "Je ne vois pas comment on peut entraver la liberté de religion d'une minorité ou empêcher un groupe de personnes d'avoir sa propre église", avait déclaré vendredi Mgr Veglio, président du conseil pontifical pour les migrants. "Certainement, on note un sentiment d'aversion et de peur un peu partout, mais un chrétien doit savoir dépasser cela, même s'il n'y a pas de réciprocité".

    "Les évêques (suisses) ne sont pas contents", avait déclaré hier le secrétaire général de la conférence épiscopale suisse, Mgr Felix Gmür, qualifiant ce vote de "coup dur pour la liberté religieuse et l'intégration" dans un entretien à Radio Vatican. "Le concile Vatican II dit clairement qu'il est licite pour toutes les religions de construire des édifices religieux, et les minarets sont des édifices religieux. C'est un coup dur pour l'intégration de tous ceux qui viennent en Suisse", avait-il ajouté.

    .http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...31-minarets-interdits-le-vatican-critique.php
     
  18. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Minarets interdits: Besson s'inquiète


    Le ministre de l'Immigration Eric Besson s'est déclaré aujourd'hui préoccupé par le vote suisse interdisant les minarets car il donne le sentiment de "stigmatiser l'islam" et a demandé d'éviter ce type de débats en France.

    "Pour ce qui concerne la France, j'aimerai beaucoup qu'on évite ce type de débat" qui relève "de l'urbanisme", a-t-il affirmé à son arrivée à Bruxelles pour une réunion avec ses homologues de l'UE. "Il ne faudrait pas donner le sentiment de stigmatiser une religion, en l'occurrence l'islam", a-t-il expliqué.

    "Nous devons favoriser en France l'émergence d'un islam de France qui s'intègre dans les valeurs de la République et le meilleur moyen de parvenir à cela c'est d'éviter les faux débats", a-t-il insisté. "Nous avons suffisamment de sujets importants, comme la burqa, qui est un sujet de principe car il touche à la dignité de la femme", a-t-il ajouté. "Les minarets ne sont pas une question de principe à mes yeux et je ne souhaite pas qu'ils deviennent un sujet politique".

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...-minarets-interditsbesson-refuse-le-debat.php
     
  19. bouga

    bouga Touriste

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    18
    rah deja votaw non,un peu decale ya akhi<D
     
  20. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83

Partager cette page