Question du Sahara

Discussion dans 'Scooooop' créé par benguerir, 14 Décembre 2006.

  1. benguerir

    benguerir Accro

    J'aime reçus:
    148
    Points:
    63
    La France soutient la proposition marocaine d’autonomie



    Fructueuse est la visite du Premier ministre Driss Jettou à Paris.
    Le politique était fortement présent lors de la 8ème rencontre des chefs des gouvernements des deux pays.

    La demande marocaine pour un statut plus avancé dans ses relations avec l’UE et la question du Sahara ont été les moments forts de la visite de Driss Jettou à Paris.
    Jacques Chirac et Dominique de Villepin ont fermement appuyé la demande marocaine pour un statut avancé dans ses relations avec Bruxelles. Le chef du gouvernement français a assuré à son homologue marocain, lors d’un dîner, que la France est « l’avocat le plus ardent au sein de l'Union européenne. Nous soutenons votre demande d'un statut avancé, et comme vous, nous souhaitons élargir le champ de nos coopérations, par exemple en matière de sécurité ou de défense… Et qu’ensemble, nous pourrons porter notre vision d'un partenariat équilibré entre les deux rives de la Méditerranée".
    Le soutien français confirme le satisfecit du dernier rapport d’observations de Bruxelles concernant les avancées enregistrées par le Maroc selon le Plan d’action (2005-2008) qui s’inscrit dans le cadre de la Politique européenne de bon voisinage. Lequel devra conforter le Royaume pour davantage d’aides de l’Union européenne. De son côté, le Premier ministre a souligné que le Maroc a fait de son rapprochement avec l'Europe "un choix de politique extérieure, une option stratégique qui ne repose pas seulement sur la proximité géographique, mais sur une réelle communauté de valeurs et d'intérêts". Et de qualifier les liens avec Bruxelles de « relation vivante, qui se renouvelle et s'enrichit à mesure que l'Union européenne s'approfondit et s'élargit».
    L’autre point nodal de la 8ème rencontre des chefs de gouvernements des deux pays était la question du Sahara. Convergences de vues. Dominique de Villepin, a salué la «disponibilité réaffirmée du Maroc poour négocier une solution politique et régler le dossier du Sahara». M. Jettou a réaffirmé l'attachement du Maroc à l'unité du Maghreb Arabe et sa volonté, «d'épargner à cet espace, ainsi qu'à la région du Sahel et aux rives de la Méditerranée, tout risque de balkanisation et d'instabilité qu'engendrerait l'implantation d'une entité factice».
    "Des risques que le Maroc veille à conjurer, à travers un statut d'autonomie élargie qui permettrait aux habitants du Sahara marocain de gérer leurs propres affaires, dans le cadre de la souveraineté, de l'unité et de l'intégrité territoriale de notre pays", a tenu à préciser M. Jettou.


    la source : menara
     

Partager cette page