Qui assurait la couverture aux « Phantoms » de Mar Chica... ?

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 13 Décembre 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Les zodiacs connus sous le nom « Phantom » sillonnaient le lac Mar Chica, près de Nador, depuis plusieurs années. Ce site était déjà exploité pour le trafic international de drogues à l’époque de la célèbre campagne initiée par l’ancien ministre de l’Intérieur, Driss Basri. La question brûlante est de savoir comment se site « quasi-officiel » n’était pas signalé par les autorités, alors qu’une armada de quelque 300 zodiacs l’utilisait pour acheminer des milliers de tonnes de drogues vers l’Est espagnol : Almeria, Motril et Murcia.


    Après les « Phantoms » de Remmach et Bin El Ouidane...
    Qui assurait la couverture aux « Phantoms » de Mar Chica... ?

    Les recettes provenant de ce trafic renflouaient des comptes ouverts dans les banques de Mellilia avant d’être virées dans celles de Nador pour être ensuite investies dans des projets suspects dans de nombreuses villes du Maroc, notamment Tanger et Casablanca, ainsi que dans d’autres secteurs tels les services, le transport international, la pêche maritime, l’immobilier, les sociétés fantômes... à travers lesquelles les trafiquants s’assurent la mainmise sur la vie publique, la dépravation, l’achat des consciences et la destruction des valeurs humaines.

    Les « Phantoms » de Remmach, ceux de « Chrif Bin El Ouidane » et d’autres barons du trafic de drogue ne se livraient pas à leur besogne uniquement entre Larache, Assilah, Tanger, Ksar S’ghir, Sebta spoliée, Sid Abdesslam, Auchtam, Tamarnout, Oued Laou, les plages de Ghomara... mais avaient plutôt des sites préférés sur les plages d’Al Hoceima et de Nador, en particulier Mar Chica. La flotte de ces engins a diminué après l’arrestation de Remmach et Bin El Ouidane par la suite et ne s’activent plus dans le trafic que les « Phantoms » de Mar Chica et, en nombre moins important, les « Phantoms » de la région d’Assilah / Forêt diplomatique dans les environs de Tanger.

    L’opinion publique ignore une vérité essentielle. En effet, les « Phantoms » de Mar Chica n’appartiennent pas à la région de Nador et sont plutôt au service des grands trafiquants de Casablanca, de Tanger, d’Espagne, des villes spoliées Sebta et Mellilia et à un degré inférieur à des trafiquants réputés de Nador, d’Al Hoceima, de Tétouan et de Chefchaouen... Derrière tout ce monde, il y a les puissants réseaux de trafic, notamment aux Pays Bas, en Belgique et en Espagne (Costa Del Sol et Marbella).

    Les personnes qui font marcher ces « Phantoms » sont tous expérimentées et sont issues de régions différentes. Ce sont généralement des marins des régions de Nador, Al Hoceima, Tétouan et Tanger...


    L'Opinion
     
  2. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Re : Qui assurait la couverture aux « Phantoms » de Mar Chica... ?

    le manque de controle plus la corruption font leurs lois ...plus le facteur humain qui par son esprit cherche la facilité...que dire la reforme est tjrs sans effet !!!!
     
  3. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Qui assurait la couverture aux « Phantoms » de Mar Chica... ?

    dure et quasi impossible que les autorités ou du moins les responsables dans cette region ne soient pas au courantd e ce qui se passe, tout le monde met dans sa poche et ca les arrange
    des fois je me dis, si la mentalité des gens ne changent pas, les reformes ne servireraient a rien
     

Partager cette page