Règles très abondantes : et si c'était un fibrome utérin ?

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 2 Avril 2010.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    Des saignements menstruels abondants et prolongés sont l'un des symptômes pouvant suggérer la présence d'un fibrome utérin. Quand s'inquiéter et quels sont les autres symptômes d'un fibrome utérin?


    Le fibrome utérin, c'est quoi ?

    Un fibrome utérin est une tumeur non cancéreuse, donc bénigne, de taille très variable, qui se développe à la surface ou à l'intérieur de l'utérus. Toutes les femmes peuvent être concernées, particulièrement entre 35 et 54 ans, les fibromes utérins ayant parfois tendance à régresser avec la ménopause. Globalement, on estime que cette affection touche 30% des femmes passé 35 ans.

    A noter qu'il existe un facteur héréditaire : le risque de développer des fibromes est multiplié par 2 environ en cas d'antécédents de fibromes utérins dans la famille au premier degré (fibromes utérins chez la mère ou une soeur).

    Qu'entend-on par saignements anormalement abondants ?

    Des règles abondantes et prolongées sont médicalement désignées par le terme " ménorragies ".

    La période des règles dure normalement entre 3 et 6 jours, avec une perte de sang pouvant aller en quantité jusqu'à 80 ml. Ainsi, on parle de ménorragies lorsque les règles durent plus longtemps que 7 jours et qu'elles dépassent les 80 ml. En pratique, cette quantité est dépassée lorsque l'on doit changer de protection périodique toutes les 2 ou 3 heures pendant 3 jours.

    Si c'est le cas, il faut donc consulter son médecin traitant ou son gynécologue.

    Quels sont les symptômes du fibrome utérin ?

    Sensible aux hormones, les symptômes des fibromes utérins sont fréquemment liés aux cycles menstruels, c'est-à-dire qu'ils ont tendance à fluctuer à chaque cycle. Ceci dit, ils sont aussi très variables d'une femme à une autre :

    - Saignements menstruels abondants et prolongés.

    - Ballonnement, sensation de pesanteur au niveau du bassin.

    - Douleurs dans le bas-ventre.

    - Envie fréquente d'uriner.

    - Constipation.

    - Douleurs lors des rapports sexuels.

    - Douleurs dans le bas du dos ou lombalgies.

    Quels sont les traitements ?

    Selon la taille des fibromes utérins, leur quantité, leur localisation et l'intensité des symptômes, plusieurs techniques sont disponibles.

    - La pilule progestative est très efficace pour contrôler les saignements menstruels excessifs.

    - Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent les douleurs.

    - Les agonistes de la GnRH (gonadolibérine) réduisent la production d'estrogènes par les ovaires, limitant la taille et les symptômes du fibrome.

    - L'embolisation des fibromes est une intervention médicale qui consiste à détruire les fibromes en les privant de leur irrigation sanguine. En pratique, on injecte sous anesthésie locale des microbilles synthétiques dans les artères de l'utérus.

    - Enfin, les ultrasons permettent de détruire depuis l'extérieur (donc sans cicatrice) les fibromes. Mais cette technique est encore novatrice
    .
    source
     

Partager cette page