Réalisation de deux grands projets touristico-immobiliers à Rabat

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 12 Novembre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Après l'immense projet de réaménagement de la vallée du Bouregreg, qui a transformé la région en un énorme chantier, la ville de Rabat sera encore une fois le théâtre d'autres grands chantiers. En effet, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, hier samedi 11 novembre au Palais Royal de Casablanca, la cérémonie de signature de deux accords portant sur la réalisation d'importants projets touristico-immobiliers et de loisirs dans la région de la capitale.

    Les projets en question, très importants pour le développement du pays, s'inscrivent dans la perspective globale de croissance, prônée par le Royaume. Ils font également partie du processus de développement du secteur touristique.

    Conclus entre l'Etat et le groupe Addoha, un des leaders du secteur immobilier marocain et qui vient de réussir son introduction en bourse avec brio, ces accords prévoient un investissement global d'environ onze milliards de dirhams, qui s'étalent sur les cinq prochaines années.

    Deux grands projets font l'essentiel de cet investissement. Il s'agit de la création du nouveau parc zoologique et de loisirs de Rabat qui va nécessiter une enveloppe de 4,7 milliards de Dhs. L'essentiel de cette somme (4,2 milliards) sera réservée pour l'aménagement touristico-immobilier du terrain actuel du zoo qui s'étale sur une superficie d'environ 60 hectares.


    Un nouveau parc zoologique sera alors créé sur une superficie d'environ 50 hectares. Il nécessitera la bagatelle de 420 millions de Dhs et drainera sûrement un grand nombre de visiteurs férus d'animation. Par ailleurs, la zone de ceinture verte sera «formellement» délimitée.

    Le deuxième grand projet signé hier est l'aménagement de la plage des Nations, située à environ 15 km de la capitale.
    Le coût de cette opération s'élèvera à six milliards de dirhams. Des milliers de résidences et plusieurs hôtels, restaurants, marinas et golfs 18 trous seront construits sur une superficie d'environ 450 hectares.

    Ces projets témoignent du grand intérêt accordé aux investisseurs locaux et étrangers dans l'économie marocaine.


    le matin​
     

Partager cette page