Réalisations françaises personnelles inclassables

Discussion dans 'Vos poésies' créé par Vlad, 22 Mars 2007.

  1. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Bonjour tout le monde. Je suis un nouveau membre du forum. Si j'ai crée ce "fil" c'est parce que je n'ai pas remarqué une sous-section traitant des essais qui ne sont ni poésies ni nouvelles. Je vous prie donc d'y poster toutes vos créations en français. Merci d'avance.

     
  2. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    Et pour vous montrer ma bonne foi je vous poste une de mes créations (les commentaires seront les bienvenus).
    "Une pluie aride s'abat sur mon coeur telle une fontaine intarissable de regrets qui épanchait ses larmes de Jouvence pour en irrigué mon amour désespéré; et cependant, sa main flottait autour de moi. Mon âme est un sablier humide, oublié et maudit des cieux. Un lieu lugubre et devasté propice à l'éclosion des maux les plus enfouis. Un feu plus dément que la folie s'y est allumé et maintenant l'embrase, et il rit et il danse; il danse des mains des pieds et de joie. La nuit tombe. De douces injures et d'apisants tourments jaillissent encore de la braise ardente au reflet plus brillant que tout ce qui n'est pas ses yeux. Avec la nuit, des ombres noires errent égarées sur les chemins tordus de la souffrance. Des arbres aux bras vengeurs s'enlacent, courbés comme par l'effet d'un vent éternel et leurs plaintives plaintes s'élèvent de plus en plus acérées. Tout un monde de frustration. Et je m'enlise, loin dans les infâmes fanges de ma douleur. Un flot incoercible de pensées s'évade de mon esprit creusant un vide étrange et, au fur et à mesure, des mots s'ajoutent les uns aux autres formants une immense toile tissée d'incompréhension. Chaque mot étant imprégné de son odeur; une odeur tellement mélodieuse, plus mélodieuse même que tout ce qui n'est pas sa voix. Un miroir me regarde, je lui renvoie son image: un coeur affligé. Révolu le temps où je pouvais d'un claquement de doigt, d'un battement de ses paupières saigner à mort à ses pieds; pour son coeur, rien que pour son coeur. La pluie continue. Des trombes d'eau s'écoulent et le Styx qu'elles créent s'insinue en moi. Dommage, pas de Charon! Et je tremble et je me ronge et ça m'apaise. La foi tarit quand perce la lumière. Fin de l'acte."
     
  3. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
  4. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    Excellent topic, ça m'a fait planer dans ces magnifiques et enivrants états d'âme où inconscient et perversité se côtoient dans un subtil mélange. Au fait je viens de m'en redre compte, t'es la première personne à m'avoir répondu et tu es mon premier contact sur ce forum. Sache donc que tu as et que tu auras toujours en moi l'humble et dévoué correspondant.
     
  5. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    Voici mon deuxième bébé.

    "La fin approche. Je sens le souffle perfide de la perversité des sentiments. Je sens un parfum qui chante dans mon coeur la douce mélopée de la mort. Je sens un océan qui me fixe, qui me serre et qui me noie dans ses remous au travers de ces YEUX troublants. La force est synonyme de fièvre; un cheval se cabre, sa crinière vole au vent. Un coeur palpite. Les YEUX s'allument: je jure que je me serais damné mille fois afin qu'il me consument dans leur folie amoureuse. Cela n'arrivera que plus tard. Les YEUX se sont éteints. Une lettre. Tu pourras y lire tout ce que ma bouche refusa de dire. Non envoyée. De sombres nuages passent et la tempête soulève la poussière: les YEUX se ferment; mon monde aussi.
    Un siècle s'est écoulé. Même décor: des ruines partout. Le rouge règne en roi; de la chaleur et puis plus loin, un contraste. Les reflets sanglants d'une lame me chatouillent de l'intérieur. Des couleurs naissent, se marient, se dédoublent et s'évanouissent tels des fantômes errants dans un puits sans fin. Une goutte tombe; un son sépulcral; un contour blanc; puis plus rien. Les YEUX se sont ré ouverts; ma plaie aussi.
    Quelqu'un me prend la main, m'entraîne. Une suite de dédales, de ruelles, de rues, de bâtiments, de civilisations. Une vague impression de déjà vu. Les YEUX n'étaient qu'un prétexte: au-delà une bouche, un sourire aussi; derrière lui, une langue. Plus entier un visage, une forme et puis...oh Dieu, un corps!! Je perds la raison, la douleur est insurmontable, ceci n'est plus humain...
     
  6. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    Fidèle au rendez-vous, voici une autre création.


    "Une immense forêt, une odeur insistante de framboise et de fruits rouges ; je succombe. Je suis le chaperon rouge, devant moi un loup. J’ai peur, peur de faire un mauvais pas et ainsi être dévoré ; je sais que je le serais littéralement car le loup est affamé. Je transpire, bloqué. Il ne me reste plus que la réflexion et je réfléchis ; je réfléchis à cent, à deux cents à l’heure. Pour l’instant, aucune solution. Il sort ses crocs, j’ai tellement peur que mes jambes tremblent : je tombe, il attaque et je saigne. Je ne ressens même pas la douleur tellement j’ai peur. Il revient en arrière et il se délecte. L’odeur du sang l’enivre et il commence à jouer. Il ne s’en rend même pas compte, c’est un jeu qui coule dans ses veines, dans ses muscles, dans son cœur ; un jeu ancestral depuis que Dieu a créé les loups. Il me regarde. Ses yeux me fascinent : la fascination de la mort. Je ne sais pas si je pourrais tenir jusqu’au bout. Tout dépend de lui maintenant. Moi qui croyais que j’étais immortel. Je suis idiot plutôt. Je me demande s’il est sorti parce qu’il avait faim ou parce que j’ai fais trop de bruit. N’importe, il a fait revivre en moi le sentiment de la peur…je crois que je l’aime pour ça."
     
  7. Fadawdaw

    Fadawdaw Guest

    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    vlad????
    c pas toi hadak li fi bali??? [17h]
    lmohim bonne idée mon frére [06c]
     
  8. themis

    themis Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    oui fdiwa howa li f balek
    @vlad :Je vais rien dire parce que je trouve pas le mot qui peut décrire se que je sens
    Bravo

    [02c]
     
  9. Fadawdaw

    Fadawdaw Guest

    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    ila kan howa,rak 3arfani ana wyah ;-)
    j'adore lire ce k'il ecrit [06c]

    @vlad:j'attends encore plus [22h]
     
  10. pussycat666

    pussycat666 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    c est une trtes bonne idée,et j espere qu il y aura pas mal d ecritures a lire et a analyser sous plusieurs angles et differents points de vue....
     
  11. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    @ امة الله: merci du fond du coeur si tu adore lire ce que j'écris tu seras servi
    @themis: merci également pour toi.
     
  12. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    place mnt à mon chéri.

    "Voila bien longtemps que j’ai rêvé de cet instant, celui où ma main prendra enfin un stylo pour accompagner mes pensées. Le fait est que je n’avais pas le courage d’écrire ce qu’une autre personne pouvais lire seulement voila, la machine est déclenchée, les engrenages feront le reste. Au risque d’être jugé, j’ai pris la décision de tout dire, de tout raconter, advienne que pourra. Je ne relirais ce que j’ai écris que lorsque j’y serais obligé.
    J’adore cette sensation de glisse, celle qu’effectue le stylo sur la feuille. Ce flot discontinu de pensées qui coule, qui suinte, allégeant par la même occasion mon âme, une âme languissante, mourante qui n’espère plus rien de la vie. Et je souffre, j’agonise. Incompris par la plupart ; mal jugé par les autres ; mes parents ont réussi le doublé. Et puis cette vie, cette vie que je n’ai pas demandée, cette vie qui s’offre à moi et me nargue telle une courtisane aux charmes vénaux et éphémères qui subjugue ceux qui voudraient bien s’y laisser prendre. Et je souffre, j’agonise. Une pression trop grande m’étouffe, je ne sais pas ce que j’ai, je ne sais pas ce que je veux et c’est ce qui fait que la pression s’accentue. Mon cœur me serre et mon âme s’arcboute sous un tel poids, mon esprit se confond et je divague. J’aurais tellement aimé naître aigle, dauphin ou alors atome infinitésimal me casant tant bien que mal dans le monde qui aurait été mien. J’aurais voulu être fou ; Ô folie, consolatrice des âmes saignantes, j’implore ta pitié. Ô sagesse de toutes les sagesses, partage avec moi mon humble demeure, accepte mes sacrifices et transporte moi dans ces vastes et enivrants états d’âmes que toi seule a le pouvoir de créer. La folie est un rare moment de lucidité, elle est au-delà de toutes les critiques. Incomprise comme moi elle est refoulée puis marginalisée. Le sommeil s’est emparé de moi. La musique reste un des rares moyens qui arrive à m’émouvoir encore. Et je souffre puis j’agonise. Je n’ai pourtant pas de trop grandes aspirations ni de trop grandes espérances et c’est ce qu’on me reproche…
    Je n’ai pas voulu en arriver là. Cela fait déjà plus d’un mois que je n’ai plus repris mon stylo. Je crois que j’ai enfin compris pourquoi j’écris : c’est une cure de désintoxication pour mon esprit. Le cahier est une fenêtre que j’ouvre quelque fois pour mieux respirer, pour me débarrasser des odeurs nauséabondes qui pourrissent ma tête. Sauf que je persiste toujours à n’ouvrir cette fenêtre que lorsque la respiration devient quasi-impossible et c’est ce qui me fait souffrir le plus."
     
  13. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    J'ai baptisé ce petit poème(mon petit bébé) "Baiser". Je le dédie à celle que je n'ai pas encore connue; à celle qui façonnera mon âme, qui buvera mes pleurs; à ma déesse en signe d'une profonde humiliation, d'une pieuse adoration."Baiser" donc à celle qui sera mon ange.



    Alors que le temps qui s'envolait d'entre les bribes de mon passé
    Alors que la vie qui s'enfuiyait d'entre les lignes de ma pensée
    Alors que le destin s'acheminait vers moi tel un fantôme égaré
    Et que mon âme de son gouffre profond hurlait effarée
    Sur mes lèvres encore glacées errait le souvenir d'une caresse humide​
     
  14. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    Besoin pressant de me dévoiler, de me confesser, vous l'aurez compris je n'en peux plus.


    Une plume descend du ciel et effleure mon âme. Je pousse un cri. En espérant que son coeur ne l'est point remarqué, je continue mon chemin mais loin devant moi, je la retrouve encore. Un saule pleureur au tronc noueux me sert de père; j'aime la rigidité de son écorce, j'aime les caresses de ses feuilles sur mon corps nu, j'aime quand il me prend dans ses branches et me berce. Je suis enfant et me laisse aller: point de pudeur. Devant lui un grand tapis de verdure où ça et là, telles des explosions de rêves, fleurissent les bouquets les plus inouïes de ma folie...


    Excusez moi je ne peux plus continuer, vlad thepes dracul est en manque, bcp trop grand ce vide sentimental pour être négliger et refouler. Que Dieu vous bénisse tous.
     
  15. Fadawdaw

    Fadawdaw Guest

    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    @vlad:   [17h]
    avec la meme beauté de tes ecrits
    dont dans un bon moment a les lire tu m'as appris
    je dechiffre les lettres et entre les lignes
    je me trouve devant de belles rimes
    faites par un frere ki nous donne tous du bonheur
    k'il soit entre nous a chake heure

    [06c] [06c]
     
  16. themis

    themis Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    vlad j ai deja lie tes 1er postes cette nuit je les ai relie une autre fois comme c est la 1er fois
    des expessions tres profondes
    bravo [02c]
    j attend tes nouveaux ecrits
     
  17. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    @امة الله:
    Je ne sais vraiment plus quoi dire amie de toujours, tes mots me font réellement chaud au coeur. Sincères et respectueux sentiments.
     
  18. Vlad

    Vlad Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    @themis
    tous vos encouragements sont autant de motivations pour moi merci d'être là pour moi :-(
     
  19. Fadawdaw

    Fadawdaw Guest

    Re : Réalisations françaises personnelles inclassables

    ce ke tu voulais dire dans mon coeur je l'ai senti en gros
    avec cette fille t'as plus besoin des mots
    seul,un ptit signe transmettra le message comme voulu
    le respect mutuel est tjr là rendu

    [06c]
     

Partager cette page