Réforme du régime de retraite

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 24 Novembre 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Les partenaires sociaux et économiques approuvent le rapport de la commission technique. Le relèvement de l’âge légal de retraite à 65 ans ne figure pas à l’ordre du jour.

    Les partenaires sociaux et économiques, réunis, mercredi à Rabat, dans la cadre de la Commission nationale chargée de la réforme du régime de retraite, ont approuvé les deux phases du rapport de la commission technique, relatives à l’évaluation de la situation actuelle des caisses de retraite et aux scénarios possibles de réforme de ses régimes.


    Dans une déclaration à la presse, le ministre chargé de la modernisation des secteurs publics, M. Mohamed Boussaid, a indiqué que la commission nationale a chargé la commission technique de préparer les cahiers de charges relatifs aux prochaines études, fixant la fin du mois de février prochain comme délai d’étude et d’approfondissement des scénarios relatifs à la réforme des régimes de retraite.

    De son côté, le directeur des Assurances et de la prévoyance sociale au ministère des Finances et de la privatisation et rapporteur de la commission technique, M. Thami El Barki, a annoncé que la commission technique a soumis trois scénarios lors de cette réunion, précisant que le premier scénario vise le maintien et la restructuration des actuelles caisses.


    Le deuxième scénario, a-t-il ajouté, porte sur le rassemblement des quatre caisses de retraites existantes en deux pôles, le premier est réservé aux fonctionnaires du secteur public et le second aux salariés du secteur privé.

    Le troisième scénario vise la création d’un régime de retraite unique pour tous les salariés, a indiqué M. El Barki, ajoutant que les trois scénarios ont été débattus sans toutefois opter pour l’un d’entre eux.

    Les représentants des centrales syndicales présents à cette réunion, à savoir la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM) et la Fédération démocratique du travail (FDT), ont souligné la nécessité d’approfondir la réflexion sur les scénarios proposés avant la prochaine réunion de la commission nationale pour en choisir le plus approprié.

    Ils ont indiqué, dans des déclarations à la presse, que l’ordre du jour de cette réunion, présidée par le Premier ministre, M. Driss Jettou, ne contenait pas les points relatifs au relèvement de l’âge légal de retraite à 65 ans, à la hausse de la valeur des prélèvements ou au changement des régimes de retraite.


    L'Opinion
     

Partager cette page