Régime alimentaire contre maladie veineuse thrombo-embolique : légumes et poisso

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par raja_casa, 20 Février 2007.

  1. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    Régime alimentaire contre maladie veineuse thrombo-embolique : légumes et poisson
    Code:
    [img]http://www.jim.fr/e-docs/00/01/60/C2/carac_photo_1.jpg[/img]
    Le rôle du régime alimentaire dans la pathogénie de la maladie veineuse thrombo-embolique (MVTE) est fort mal connu, au point qu’à l’heure actuelle, on ne saurait recommander aucune mesure diététique spécifique pour la prévention de celle-ci ou de ses complications. Il se trouve pourtant que l’alimentation influe sur de nombreux processus susceptibles d’interférer avec le risque de MVTE, qu’il s’agisse de la coagulation et de ses facteurs, des taux plasmatiques d’homocystéine tributaires des apports en acide folique, ou encore de ceux de la vitamine B12. Le facteur VIII et le facteur von Willebrand (FVW) au sein de la cascade de la coagulation seraient particulièrement importants, sans qu’il faille omettre le rôle potentiel de la viscosité sanguine ou plasmatique.

    Dans ces conditions, il est légitime d’évaluer l’impact de régimes riches en vitamine B12 et en acides gras de type oméga-3 sur l’incidence de la MVTE. C’est là l’objectif d’une étude de cohorte prospective dans laquelle ont été inclus 14 962 sujets d’âge moyen qui participaient en fait au protocole ARIC (Atherosclerosis Risk in Communities). Le suivi longitudinal a été au total de 12 ans.

    Au terme de cette période, 196 observations de MVTE ont été colligées. Un questionnaire a permis de préciser la composition de l’alimentation à l’état basal et 6 années plus tard. Le risque relatif ajusté (RRA) de MVTE a été estimé, selon la méthode des risques proportionnels de Cox, en fonction des divers nutriments dont la distribution a été décrite sous la forme de quintiles. L’ajustement statistique a été fait en fonction des facteurs démographiques et hygiéno-diététiques, de l’index de masse corporelle et d’un diabète éventuel.

    Le RRA de MVTE a été corrélé à la consommation de fruits et légumes, comme le révèle la comparaison interquintile, respectivement 1,00, 0,73, 0,57, 0,47 et 0,59 du quintile inférieur au quintile supérieur. Le fait de consommer du poisson au moins une fois par semaine a été associé, pour sa part, à une diminution de l’incidence de la MVTE de 30 % à 45 % (quintiles 2 à 5 versus quintile 1), ce qui plaide en faveur d’un effet à seuil. La consommation de viande rouge ou préparée a eu l’effet inverse, avec des RRA de respectivement 1,0, 1,24, 1,21, 1,09 et 2,01 (quintiles supérieurs versus quintile inférieur). Les associations précédentes n’ont été que faiblement atténuées par l’ajustement en fonction des facteurs VIIc et VIIIc, mais aussi du FVW.

    Il semble qu’un régime alimentaire plus riche en végétaux, en légumes et en poisson soit à même de diminuer le risque de MVTE, à l’inverse d’un régime riche en viande rouge ou cuite de diverses manières.



    Dr Catherine Watkins (Publié le 09/02/2007)

    Steffen LM et coll. : “Greater fish, fruit and vegetable intakes are related to lower incidence of venous thromboembolism. The longitudinal investigation of thromboembolism etiology.” Circulation 2007; 115: 188-195.
     
  2. linvite

    linvite L'âme de samurai!!

    J'aime reçus:
    135
    Points:
    63
    Re : Régime alimentaire contre maladie veineuse thrombo-embolique : légumes et poisso

    chokrane a khti 3la had lma3loumate lmohimma
     
  3. raja_casa

    raja_casa دمعة و ابتسامة

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    0
    Re : Régime alimentaire contre maladie veineuse thrombo-embolique : légumes et poisso

    l3afw khoya o mar7ba bik 2ila khassatek 2ay information f le domaine médical
     

Partager cette page