Rabat, futur pôle touristique du Maroc

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 16 Octobre 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le CRT de Rabat a présenté, vendredi, les supports marketing devant promouvoir la capitale en tant que destination touristique de premier rang. Un travail colossal qui a donné naissance à un site Web, à un guide et à un magazine.

    Une salve d’applaudissements bien méritée. L’assistance venue très nombreuse, ce vendredi 13 octobre à l’hôtel Tour Hassan, à la cérémonie du lancement par le Conseil régional du tourisme de Rabat des outils devant transformer la capitale en un pôle touristique a été complètement éblouie. La qualité du travail présenté par la fourmilière du CRT de Rabat promet d’ouvrir les portes de la capitale sur le monde entier.

    «Rabat, à présent, 6ème destination des touristes qui visitent notre pays, doit s’affirmer sur l’échiquier touristique national et mérite d’entrer dans la cour des grandes destinations marocaines», a annoncé le président du CRT de Rabat, Samir Kheldouni Sahraoui. Il n’y a pas de recette miracle. A l’ambition et à la volonté se sont ajoutées des idées novatrices. Résultat : un site Web, un guide et une carte touristiques, ainsi qu’un magazine trimestriel.

    Voici donc les ingrédients qui feront sortir Rabat de son cocon administratif pour en faire une cité culturelle légendaire à découvrir absolument sous tous ses aspects. Tout d’abord, «laissez-vous conter la légende des deux rives» sur le site Internet www.visitrabat.com. Salim Bennouri, d’Argaze, concepteur de ce support, a présenté les cinq rubriques autour desquelles s’articule le site.

    Plus qu’un outil d’information, ce dernier propose un circuit culturel, «Le triangle andalou», avec un planning très alléchant de dix jours dans les trois villes : Rabat, Fès et Tanger. De quoi aiguiser l’appétit des touristes comme le souhaite si fort le CRT de Rabat, pour qui ce site ne représente, pour l’instant, qu’un premier jet destiné à évoluer et à être enrichi. Et pour une meilleure accessibilité, le site, actuellement en français, sera bientôt disponible en arabe et en anglais.


    Et c’est toujours dans l’objectif de promouvoir la capitale que le Royal golf Dar Es-Salam a été convié par le CRT de Rabat à cette occasion pour le lancement de son site Web : www.royalgolfdaressalam.com. Après l’escale des deux rives sur Internet, voici venu le moment de feuiller le guide de Rabat «Destination Rabat, la légende des deux rives» présenté par son directeur délégué, Najib Senhadji. Produit par la société Précom, ce livret est tout simplement indispensable à ceux et celles qui aimeraient visiter Rabat et sa région de jour comme de nuit.

    Complément indissociable du guide, une carte de la région de Rabat a été élaborée par la même société en collaboration avec le CRT et le Conseil de la région. En plus des infos pratiques, prenez le temps, à présent, de connaître les lieux, les traditions et les habitants en lisant ce magazine trimestriel : «Rabat, d’une rive à l’autre», réalisé par la société AB Médias. Son rédacteur en chef, Guillaume Le Levreur, a déclaré que ce support ne veut pas faire de la promotion à son outil de travail.

    «C’est un travail journalistique de fond», a-t-il tenu à affirmer en soulignant que le magazine devra apporter différents éclairages sur Rabat et sa région. C’est donc un magazine d’actualité dont le but ultime est de «montrer une capitale vivante qui se démarque de son image de ville strictement administrative». En somme, le CRT de Rabat a accompli «un travail fait avec beaucoup de c½ur», a confié son président qui a tout de même mis l’accent sur le manque de moyens dont souffre le Conseil.

    Les outils présentés ont été autofinancés, mais pour «vendre et marketer Rabat», pour reprendre les propos de M. Kheldouni Sahraoui, le budget alloué au tourisme à Rabat doit être à la hauteur des attentes. Le CRT de la capitale veut atteindre l’objectif d’un million de nuitées à moyen terme. Abbès Azzouzi, directeur général de l’ONMT, présent à la cérémonie, a bien reçu le message.

    D’ailleurs, l’ONMT et le CRT de Rabat sont signataires d’une convention de collaboration dans laquelle l’Office s’engage à co-financer justement une grande partie des travaux en faveur du tourisme à Rabat. Avec les deux projets d’aménagement du Bouregreg et de la corniche, également présentés via deux films prospectifs montrant les transformations que connaîtra la ville à l’horizon 2010-2012, Rabat a désormais tout pour devenir une destination de premier choix.

    Source - AUJOURD'HUI LE MAROC
     

Partager cette page