Rabat: Le chantier de la corniche à l’arrêt

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 14 Octobre 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    · 4 ans de retard sur le calendrier initial proposé par Emaar

    · Des opérateurs nationaux pourraient reprendre le projet


    LE mégaprojet de l’aménagement de la corniche de Rabat, lancé en grande pompe en 2006, tarde à démarrer. La convention pour la réalisation de ce projet, signée entre le groupe Emaar et le gouvernement, a pris fin le 31 mai dernier.

    Selon des sources proches du dossier, le contrat ne devrait pas être reconduit. Le groupe émirati pense abandonner le projet. Mais la direction d’Emaar ne souhaite pas se prononcer sur la question. «Pour plus d’informations, il faudrait contacter la wilaya», se contente d’avancer un responsable du groupe émirati. «On est conscient que les effets de la crise mondiale ont poussé le groupe émirati à revoir ses projets à travers le monde, y compris au Maroc, notamment à Rabat», précise un responsable de la wilaya.


    Pour l’heure, les autorités locales affichent leur volonté de continuer avec Emaar. «Le promoteur pourra commencer par l’aménagement et la valorisation d’une partie du projet sur une superficie de 20 ha», propose notre source. Mais l’opérateur émirati devrait faire vite, car la ville ne peut plus se permettre d’attendre. «Pour combler ce retard, il est envisageable de faire appel à d’autres opérateurs, notamment nationaux, comme la CGI, pour la réalisation du projet avec ou sans Emaar», indique notre source.

    Parmi les prétendants, figure également l’Agence de l’aménagement de la vallée de Bouregreg, qui a accumulé une expérience dans ce domaine. Sur ce volet, il faut signaler le projet de Bab Al Bahr en cours de réalisation au niveau de la rive droite du Bouregreg en partenariat avec le groupe émirati Al Maabar. Pour la corniche, l’agence est déjà passée à l’action en aménageant la partie située à la sortie du tunnel des Oudayas côté façade atlantique sur une longueur de près d’un km.

    Le coût de l’investissement avoisine les 10 millions de DH pour la réalisation d’un grand giratoire et l’élargissement de la voirie. Ce qui a permis d’améliorer nettement les conditions de circulation au niveau de cette zone. Des couloirs dédiés aux piétons ont été aménagés pour donner goût aux balades près de la mer. En effet, le projet de la corniche veut créer un grand espace d’activités des services et d’animation, accessibles à tous les habitants de Rabat».



    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page