Rabat : un autre hacker présumé devant le juge d'instruction

Discussion dans 'Info du bled' créé par ZIKAS, 14 Septembre 2005.

  1. ZIKAS

    ZIKAS Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    117
    Points:
    63
    Le juge d'instruction de la cour d'appel de Rabat a auditionné, mercredi, dans le cadre de l'interrogatoire détaillé, un autre jeune marocain, A.B (21 ans), soupçonné d'accéder sans autorisation à des systèmes informatiques, de falsification de cartes bancaires...


    Le juge d'instruction de la cour d'appel de Rabat a auditionné, mercredi, dans le cadre de l'interrogatoire détaillé, un autre jeune marocain, A.B (21 ans), soupçonné d'accéder sans autorisation à des systèmes informatiques, de falsification de cartes bancaires et complicité dans la conception du virus informatique "Zotob", a-t-on appris de source judiciaire.

    Le juge a décidé également de poursuivre l'audition de F.S (18 ans), principal accusé et auteur présume du virus.
    Le magistrat avait déjà auditionné les deux mis en cause dans le cadre de l'enquête préliminaire. Les deux prévenus, arrêtés par la police à Rabat et Témara en août dernier, sont poursuivis pour "association de malfaiteurs, vol qualifié, usage de cartes bancaires falsifiées et accès illégal à des systèmes informatiques".

    La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) avait indiqué dans un communiqué, que le principal prévenu avait été arrêté pour avoir conçu le virus "Zotob", qui s'est attaqué à plusieurs utilisateurs du système d'exploitation Windows 2000 de Microsoft.

    Parmi les victimes de ce virus, on compte, entre autres, les chaînes de télévision "CNN" et "ABC News", le journal "New York Times", la filière "Disney", ainsi que l'aéroport de San Francisco, avait précisé la même source.


    L'arrestation, opérée par un groupe mixte de la police judiciaire et des renseignements généraux, a eu lieu suite à une demande d'assistance formulée par le FBI, qui a retracé l'itinéraire du virus comme étant originaire d'un site informatique au Maroc. L'enquête, qui a bénéficié du soutien technique du département informatique de la DGSN, a révélé l'existence de liens de complicité avec des personnes installées en Turquie.

    l'article
     
  2. mohamed1983

    mohamed1983 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Rabat : un autre hacker présumé devant le juge d'instruction

    au USA les hackeur sont embaucher dans des entreprises et au maroc en les memes dans les prisons et oui ? :(
     

Partager cette page