Radovan Karadzic prépare son procès ....

Discussion dans 'Info du monde' créé par osiris, 24 Juillet 2008.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Radovan Karadzic prépare son procès activement et avec optimisme


    [​IMG]


    Trois jours après son arrestation à Belgrade, Radovan Karadzic prépare son procès activement, minutieusement et avec optimisme, confie son entourage.

    L'ancien président des Serbes de Bosnie est en attente de transfert, probablement en début de semaine prochaine, vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) où il est poursuivi pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre pendant le conflit bosniaque (1992-95).

    Sa famille et les proches qui lui ont parlé le décrivent en pleine forme, prêt à faire front à ses accusateurs, à laver son nom et à restaurer l'honneur des Serbes.

    "Radovan répand un grand optimisme, il rit même quand je commence à pleurer", a déclaré son frère Luka. "Il assurera seul sa défense. Nous avons déjà préparé notre stratégie et nous disposons de nombreux documents et de nombreuses preuves."

    Depuis son arrestation lundi dans un faubourg de Belgrade, Radovan Karadzic a rasé la barbe et coupé les longs cheveux qu'il portait pendant ses onze années de clandestinité, sous la fausse identité de Dragan Babic, un spécialiste des médecines douces.

    "Il est très fort moralement et mentalement", a assuré son avocat en Serbie, Svetozar Vujacic. "Il m'a dit qu'il avait grand espoir que la vérité et la justice triompheraient, et qu'il avait confiance en Dieu."

    L'acte d'accusation du TPIY remonte à avril 2000. Il a été préparé par Carla Del Ponte, l'ancienne procureur en chef du tribunal.


    Le document de 14 pages est une longue liste de meurtres, viols, actes de tortures et expulsions visant les Musulmans et Croates de Bosnie dans les zones revendiquées par les Serbes.

    Les deux accusations les plus lourdes portent sur le massacre de 8.000 Musulmans dans l'enclave de Srebenica en 1995 et sur le siège de Sarajevo, 43 mois au cours duquel 11.000 personnes ont trouvé la mort.

    DES MILLIERS DE PAGES

    Beaucoup d'habitants de Serbie et de République serbe de Bosnie considèrent que le point de vue du tribunal est biaisé et imposé par la propagande occidentale. Ils l'accusent d'ignorer les crimes commis contre les Serbes à l'époque.

    Radovan Karadzic a toujours maintenu son innocence depuis la lecture de son premier acte d'inculpation en 1995.

    "Il a étudié l'acte et il connaît son contenu", déclare Kosta Cavoski. Ce professeur de droit à l'université de Belgrade dirige une équipe qui prépare depuis des années la défense de l'ancien président bosno-serbe.

    Le groupe, baptisé Comité international pour la vérité à propos de Radovan Karadzic, a constitué un dossier de plusieurs milliers de pages contenant des interviews, des discours et des lettres écrites en temps de guerre par l'ancien leader.

    Le TPIY n'autorisera peut-être pas Radovan Karadzic à assurer seul sa défense, l'expérience ayant montré que sans avocat, les prévenus peuvent faire traîner en longueur toute la procédure en réclamant davantage de temps pour se préparer.

    L'ancien psychiatre a une réputation d'extraverti cherchant à attirer l'attention, amateur de théories du complot et de récits héroïques.

    De par sa personnalité et le symbole que Radovan Karadzic représente, l'intérêt des médias de la région pour ce procès est considérable. Plusieurs chaînes de télévision comptent retransmettre les audiences en direct.

    "Il est un symbole de la guerre. Les guerres de Bosnie ou de Croatie ne furent pas distinctes, ce fut véritablement une seule guerre", explique Josip Saric, de la chaîne croate HRT.

    Certains observateurs estiment que le procès, associé à l'attitude proeuropéenne du nouveau gouvernement serbe, pourrait marquer un tournant dans le processus de réconciliation.

    "Les Serbes vivent dans le déni, ils affirment qu'ils furent des victimes", estimait l'écrivain croate Slavenka Drakulic dans un récent éditorial. "Ce qu'il faut surtout aux habitants de Belgrade, Zagreb et Sarajevo (...), c'est la vérité. Nous savons qu'il n'y a pas de justice sans vérité, mais dans le cas de ces guerres, il n'y a pas de vérité sans justice."


    Reuters
     
  2. wldlhaj

    wldlhaj Bannis

    J'aime reçus:
    36
    Points:
    0
    konto mazal sghar a wladbladi ,
    kon chfto 0 7darto ach dar lkhotna f l bousna kon rakom kamlin far7anin ,o ad3af l iman tktbo chi 7aja ,mais c pa grave bikom wlla bla bikom l' islam mansour
     
  3. tar-tar

    tar-tar Visiteur

    J'aime reçus:
    29
    Points:
    0
    akhoya acheno wasselna lehade lhadra kamla,
    daba meli chedoh ghadine yehayedo lihe nifo?????????
    rah ghire cinema 3la ze3ma makanoche 3arfine fine kane mekhzoun?????
    rah kane 3ayeche de identité mezewera o kano kayewasselohe flousse bache ye3iche, ya3ni anedo nasse dialo li kayehmiwh
     
  4. Fanida

    Fanida OUM LYNA

    J'aime reçus:
    161
    Points:
    63
    tched awla matchedch idem.

    ach bghaw yedirou lih f 8ad lma7kama dawlia, ra8oum le7basat n9iyeeen ou internet ou le confort total, mlaou ghady yewaklou8 le3des b7ajrou [33h]

    douk lmajazer eli dar rebi ghady yenta9em menou. 3ajilan am ajilan.


    Weldl7aj: hadik l8edra eli gelti ma3endha ta 3ala9a
     

Partager cette page