Ramadanienne de Mohamed Bakrim : De quoi va-t-on rire cette fois ?

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 22 Août 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    La télévision retrouve avec le mois de Ramadan sa saison de prédilection. Il y a deux télévisions au Maroc, celle du mois de Ramadan et celle pour le reste de l'année. On a beau dire et écrire sur les mutations du Pam - attention comprendre tout simplement le paysage audiovisuel marocain- sur son ouverture, sa libéralisation, son ancrage dans la mouvance technologique, il n'en demeure pas moins surdéterminé par des facteurs culturels. En l'occurrence le Ramadan. Tout le rapport de la société marocaine à la télévision est marqué par la rupture radicale qu'introduit ce mois sacré dans le continuum social. Et les programmateurs de la télévision ont fini par intégrer cette donne structurelle à leur démarche instaurant ainsi de nouvelles pratiques comme la spécificité de la grille ramadanienne. Il y a par exemple une grille "profane", "séculière" correspondant au découpage en vogue dans les autres pays comme la classique grille de la rentrée de septembre/octobre…mais celle-ci est souvent occultée par une grille "sacrée" concoctée spécialement pour le mois de Ramadan. Cela touche au contenu mais surtout aux moyens mobilisés. Une offre cathodique consistante pour un appel d'air extraordinaire ouvrant de véritables tunnels publicitaires. Comme une suite logique de cette programmation exceptionnelle, la question de l'audimat et des parts de marché se pose avec acuité…Pour chaque chaîne du pôle public, le Ramadan est le moment de réaliser un chiffre d'affaires exceptionnel.
    Dans cette perspective et du point de vue du contenu cette fois, un concept semble avoir le vent en poupe, celui du rire et de l'humour. C'est désormais un paradigme incontournable de la grille ramadanienne: le rire se présente en effet comme la quête de Graal audimétrique. Comme la locomotive censée tirer l'ensemble de la programmation télévisuelle. Les bandes annonces préparant la grille 2009 confirment ce constat: avec le nouveau Ramadan, on est dans une certaine continuité. Le rire sera servi à de fortes doses. Les échos qui nous sont parvenus parlent même des interventions émanant d'annonceurs de gros calibres pour imposer telle tête d'affiche ou telle autre, voire recommander exclusivement une célèbre figure de l'humour locale, sinon rien. On assiste alors à une surexposition médiatique des humoristes durant ce mois; surexposition qui n'est pas in fine en leur faveur dans la mesure où les programmes présentés répondent rarement à des critères professionnels en termes de production et d'écriture…le rire ramadanien est finalement un rire jaune. Depuis que cette frénésie humoristique s'est emparée de notre paysage cathodique, le rire se banalise, devient de plus en plus infantile et bas de gamme. La tare essentielle réside dans l'absence d'une préparation sérieuse et surtout dans l'absence d'une pratique d'écriture cumulative s'inscrivant dans la durée. Les concepts en vogue actuellement se recyclent en permanence dans un mouvement répétitif et appauvrissant. Le constat est d'autant plus paradoxal que les qualités intrinsèques de certains humoristes sont fort prometteuses. Des artistes comme Naciri, Fahid, Khiari… réussissent bien leur numéro du One man show mais échouent dans une structure plus large comme les sitcoms…Cet été j'ai assisté à Agadir au Festival tatsa (rire en amazigh)… eh bien le rire était effectivement au rendez-vous. Un rire léger, intelligent, pertinent, varié et tonique. Ce qui est rarement le cas sur le petit écran.
    Alors de quoi va –t-on rire cette fois et surtout comment? Nous avons tout un moins pour en parler.









    Source : libe.ma
     
  2. acha3ir al majhoul

    acha3ir al majhoul Accro

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    63
    [​IMG]

    L’histoire se déroule dans l’univers des centres d’appel à Casablanca. Elle est peuplée d’une faune de jeunes qui font ou pensent faire de l’intérim avant de passer à une vraie carrière… Rita Benchrifa, une fille de riche qui a dégringolé l’échelle sociale après le décès de son père, débarque dans le "Cool Center". Elle va apprendre à se débrouiller seule pour la première fois de sa vie.

    Rita apprendra aussi à revivre au contact de la population si particulière de cet univers: Othman le patron parano, Bouchta le footballeur déchu qui fait du surplace, Sfia qui se prend pour Nicole Kidman, une formatrice un peu dépassée, un chaouch avec des prétentions comiques, des laveurs de carreaux philosophes… Ces gens deviendront la nouvelle famille de Rita, avec qui elle va retrouver cette part de chaleur et d’humanité qui lui a toujours manqué. Elle va y trouver aussi l’amour.

    Fiche technique:
    Genre: Comédie, Maroc
    Réalisateurs : Narjiss Nejjar et Hicham El Asri
    Interprètes : Hayat Belhalloufi, Younes Bouab, Amal Al Atrach, Mehdi Ouazzani, Naima Ilias, Bouchra Hraich, Abderrahim Tounsi (Abderraouf), Malek Akhmiss, Salah Bensalah, Asmae Khamlichi, Mustapha Moustaid, Sahar Seddik…
    Année de production: 2009.
     

Partager cette page