Ramadanienne de Mohamed Bakrim : Notes de lecture : La guerre du Rif

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 24 Août 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    L'été avec son emploi du temps organisé autour des vacances, parfois à un niveau psychologique seulement, permet de réhabiliter la lecture au long cours…celle des livres qu'on achète ou que l'on reçoit et qu'on se promet de lire sans jamais trouver le moment propice à leur consacrer…Cet été j'ai réussi quand même à placer entre deux activités ludiques des moments de lecture. Il faut dire aussi que certains livres vous forcent la main et vous donnent l'envie de dépasser le seuil pour aller vers le cœur, par leur qualité d'écriture ou tout simplement par la force de leur sujet. C'est le cas de La Guerre du Rif, Maroc (1921-1926) de Vincent Courcelle-Labrousse et Nicolas Marmié. Les deux auteurs ne sont pas des spécialistes de l'histoire. Le premier est avocat de profession; il a longtemps exercé au Maroc ; il a été également amené à intervenir auprès du Tribunal international pour le Rwanda. Le second est journaliste, correspondant de l'Associated press et du Figaro pour le Maghreb. Le style reflète cette double filiation juridique et médiatique; le livre se lit en effet d'un trait tellement le récit est captivant, riche en informations et chose rare dans ce genre de production porté par un regard du Nord sur des événements du Sud sans trop de folklore ni de recherche d'images exotiques gratuites. Il faut dire que la matière est suffisamment portée par une forte charge dramatique pour ne pas avoir besoin de montage sensationnel. On ne sort pas indemne de cette lecture. C'est un aperçu éblouissant sur une période extraordinaire de notre histoire contemporaine. Je le dis sans emphase: on termine la lecture du livre avec l'impression que le Maroc est une grande nation qui a une histoire et qui mérite encore un autre devenir. On a beaucoup dit et écrit sur la Guerre du Rif et son héros Abdelkrim El Khattabi…Il y a eu des ouvrages de référence comme ceux de Germain Ayach ou celui de Zakia Daoud…il y a eu des colloques, des séminaires, des recherches académiques. On a cependant la conviction que le sujet n'est pas encore épuisé et que Abdelkrim et son épopée attendent encore leur livre, leur film, leur encyclopédie.
    Le livre de Courcelle-Labrousse et Marmié privilégie les faits et les données historiques avec des séquences descriptives avec notamment des portraits dédiés aux principaux protagonistes. Car, l'un des faits majeurs de la Guerre du Rif est qu'elle met en scène un casting d'enfer notamment du côté des forces d'occupation: des généraux à la pelle du côté espagnol et du côté français pas moins de deux prestigieux maréchaux et des dizaines de gradés prestigieux qui viennent de faire leur renommée lors de la première Guerre mondiale. Tout ce beau monde va buter sur une résistance nationale inédite et originale menée par un peuple fier et courageux ayant élu à sa tête un vrai leader charismatique, humble, visionnaire et courageux. Le livre n'est pas tendre pour décrire les débâcles subies par les armées coloniales. C'est le cas de la déroute espagnole lors de la célèbre bataille d'Anoual…c'est le cas de la hantise de Lyautey ayant très tôt compris le danger de s'enliser dans le guêpier rifain. La Guerre du Rif va être à l'origine de grands changements politiques en Espagne (la chute de la Monarchie parlementaire et l'avènement de la dictature); en France, c'est la Guerre du Rif qui va précipiter le départ de Lyautey et l'arrivée de Pétain…La Guerre du Rif va mettre à nu la tendance profonde de toute agression impérialiste: celle de la punition collective des populations civiles pour en finir avec la résistance…et le livre rapporte comment les deux armées coloniales n'ont pas hésité à recourir à des formes variées d'armes chimiques. Le peuple marocain étant ainsi le premier peuple gazé de l'histoire contemporaine.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page