Rapatriement par le HCR de deux familles des camps de Tindouf

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 15 Février 2006.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le Haut commissariat des Nations-unies aux réfugiés (HCR) a procédé mercredi a "deux opérations distinctes de rapatriement de deux familles des camps de Tindouf vers les province du sud du Royaume", indique un communiqué du Bureau de la coordination marocaine avec la Minurso.


    La première opération a concerné Mme Lâaziza Mohamed Lamine El-Habib (38 ans) et ses quatre enfants mineurs, qui ont participé, du 10 au 15 courant, à la visite organisée entre le camp d'Awserd, dans le sud algérien, et la province d'Es-smara, dans le cadre de l'Opération échange de visite familiales, ajoute le Bureau.


    Le communiqué précise que, "profitant de son séjour à Es-smara, Mme Lâaziza Mohamed a exprimé sa volonté de rester parmi les siens et appelé le staff du HCR, opérant sur place, à prendre les mesures nécessaires lui garantissant, ainsi qu'à ses enfants, de demeurer dans son pays et de ne plus retourner dans les camps de Tindouf".


    "Ainsi, et conformément aux dispositions du plan d'action régissant l'opération d'échange de visites familiales, et aux termes du mandat du HCR, les représentants de cet organisme à Es-smara ont procédé aux formalités relatives au rapatriement de la famille en question", explique le Bureau, soulignant que, "s'il a été permis à Mme Lâaziza Mohamed de décider librement du sort de sa famille, c'est en raison du fait qu'elle a pu participer à ce programme d'échange de visites familiales, en compagnie de tous ses enfants, une chance qui n'a pas été donnée aux nombreuses familles des camps de Tindouf ayant participé à cette opération humanitaire et dont une partie de leurs membres a été retenue en guise d'otage, au sud de l'Algérie".


    Quant à la deuxième opération, elle a concerné Mme Bouchra Hmaidi Mohamed (25 ans) et son fils (2 ans), rapatriés du camp dit de Laâyoune, dans le sud algérien, vers la ville de Boujdour.


    Le Bureau précise que "les intéressés faisaient partie du groupe de citoyens marocains originaires de la ville de Boujdour ayant séjourné dans les camps de Tindouf du 20 au 25 janvier 2005 dans le cadre du même programme d'échange de visites familiales".



    "Après un séjour de moins de trois semaines, au camp dit de Laâyoune, Mme Bouchra Hmaidi a décidé de revenir à son pays, fuyant ainsi les conditions de vie prévalant dans les camps de Tindouf, notamment le dispositif sécuritaire érigé par le polisario autour des camps en question", ajoute le Bureau.


    Ces deux rapatriements, souligne la même source, "ont été effectués par le HCR, en étroite concertation avec le Bureau de la coordination marocaine avec la Minurso, qui n'a cessé d'appeler cet organisme à assurer, d'une part, une présence permanente parmi et au sein des populations séquestrées au niveau des camps de Tindouf et, d'autre part, les conditions susceptibles de garantir à ces mêmes populations de décider, en toute liberté, de leur sort, et ce conformément au mandat du HCR, dont la mission principale est de promouvoir le rapatriement librement consenti des réfugiés".


    Tout en félicitant le staff du HCR ayant procédé à ces rapatriement "dans le respect du libre choix des familles sus-mentionnées", le Bureau "formule le souhait de voir régner la même volonté chez cet organisme en vue de répondre, conformément à son mandat, aux milliers de demandes de retour vers le pays d'origines émanant des populations sahraouies séquestrées au sud de l'Algérie".


    Le Bureau rappelle que, depuis le déclenchement de l'opération d'échange de visites familiales, "14 personnes, réparties en 5 familles, ont été rapatriées, sous les auspices du HCR, des camps de Tindouf vers les provinces du sud du Royaume".


    MAP
    Article Proposer par Matapayos
     
  2. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Re : Rapatriement par le HCR de deux familles des camps de Tindouf

    SI TOUS LES MAROCAINS SEQUESTRES A TINDOUF PEUVENT AVOIR LA LIBERTE DE VOYAGER , IL NE RESTERA PERSONNE LA BAS, MAIS DOMMAGES QU ILS SONT BIEN VIGILES PAR LES SOLDAT ALGERIENS , POUR ASSURER UNE POPULATION CIVIL POUR LA PRETENDU "rasd" de 3bdel3ziz el merakchi
     
  3. hajou

    hajou Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Rapatriement par le HCR de deux familles des camps de Tindouf

    félicitations a ces 2 familles
     

Partager cette page