Recreativo Huelva 0-2 FC Barcelone : l'air du large

Discussion dans 'Barça' créé par simo160, 17 Novembre 2008.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Les Blaugrana, victorieux pour la neuvième fois d'affilée dans cette Liga, profitent des faux pas de leurs concurrents directs pour affirmer leur leadership.

    Les faits et le jeu
    L’occasion était trop belle pour le Barça de montrer qui est le patron de ce championnat 2008-2009. Après les défaites de Valence et du Real Madrid, et après le nul sur le fil de Villarreal à Malaga, voilà que s’offrait l’opportunité de creuser un premier écart. Pour cela il fallait vaincre une équipe de Huelva en difficulté dans cette Liga, notamment du fait d’une attaque orpheline de Florent Sinama-Pongolle et abonnée le plus souvent à un mutisme qui prédestine généralement à la relégation. Pour ce déplacement, Guardiola avait décidé d’aligner l’équipe type, étant entendu qu’Iniesta et Abidal qui en font partis étaient blessés. De fait on retrouvait devant Valdes un quatuor formé de Alves, Marquez, Piqué et Puyol (encore titularisé à gauche). Au milieu, Xavi était épaulé par Touré et Busquets, tandis que le trident Eto’o-Henry-Messi prenait place en attaque.



    Le match mit une vingtaine de minutes à se lancer, Huelva, mettant en place un double rideau défensif assez efficace pour contrer les velléités offensives du Barça qui monopolisait le ballon. Toutefois passées ces minutes de mise en route, la machine catalane commença à distiller du bon football. A la 19ème minute, Messi à 20 mètres chauffait les gants de Riesgo, avant de recommencer trois minutes plus tard pour un résultat identique malgré une distance plus réduite (bonne ouverture de Touré). Le pressing devenant plus soutenu, le ballon était récupéré plus haut pour donner à Eto’o ou Messi des munitions. Mais le danger ne venait pas que de ces deux là, la preuve à la 26ème minute avec un renversement d’Alves pour Henry qui remisait pour Busquets dans la volée très pure passait néanmoins au dessus. Deux minutes plus tard, Riesgou était encore mis à contribution par Eto’o à la suite d’un contre emmené par Messi.

    A la demi-heure de jeu, le scénario du match était clair avec un Barça à l’attaque et un « Recre » tentant vaille que vaille de retarder l’ouverture du score. Offensivement Huelva était assez discret ne se distinguant que sur coup de pied arrêté (comme à la 34ème minute). Toutefois, une perte de balle de Touré au rond central montrait que les locaux étaient capables d’exploiter les moindres possibilités de contre-attaque (36’). Mais le Barça n’en demeurait pas moins maître des débats notamment avec un Messi époustouflant, qui driblant quatre joueurs décalait Henry qui écrasait trop son plat du pied pour pouvoir ouvrir la marque.

    Décidemment, le but ne voulait pas arriver et ce n’était pas une tentative enroulée d’Eto’o dans les arrêts de jeu qui allait permettre au Barça de débloquer la situation avant le retour aux vestiaires.

    La seconde mi-temps démarra sur les chapeaux de roues avec une nouvelle fois Messi dans le rôle du détonateur : à la 48ème minute, à la suite d’un de ses énièmes déboulés côté droit, l’Argentin servait Eto’o dont la tête manquait le cadre ; une minute plus tard, Messi manquait à son tour le cadre après une belle pénétration. Rien de désespérant pour autant, d’autant qu’un coup franc dangereux était offert par les locaux : alors que tout le monde s’attendait à voir Alves décocher une frappe dont il a le secret, Xavi surgissait pour lancer Messi, lequel caché derrière le mur s’était fait oublier. Frappe en lucarne et un à zéro pour le Barça qui trouvait enfin la faille.


    Commença alors une petite période de flottement avec quelques erreurs individuelles, tout d’abord de Piqué (54’) puis de Marquez (56’), puis de Dani Alves qui perdant un ballon au centre du terrain donnait à Huelva une belle opportunité de contrer. Piqué mettait certes en corner, mais sur celui-ci Huleva trouvait le poteau de Valdes (62'). Chaude alerte.

    Passé cet épisode, le Barça reprenait toutefois son entreprise avec un Eto’o assez intenable mais peu en réussite face à Riesgo (65’). Henry trop discret jusque là, se mettait ensuite en évidence avec une frappe contrée qui trouvait le chemin de la barre transversale (71’). Le break n’était toujours pas là. Xavi en remettait pourtant une couche avec une pénétration dans l’axe et un caviar pour Samuel Eto’o qui croisait trop sa frappe (75’), tandis que Messi après un nouveau rush d’exception servait un Thierry Henry signalé hors-jeu. A la 83ème, le Français trouvait ensuite un nouvelle fois les montants.

    La fin de match s’approchait, et le Barça n’avait pas réussi à se mettre à l’abri. Il ne fallait toutefois pas cesser d’y croire, puisque Keita réussissait enfin à doubler la mise, à la suite d’une reprise d’Eto’o (86’). Ce 2-0 aurait même pu se transformer en 3-0 si la tête de Bojan, entré en jeu pour Eto’o, n’avait pas vu la transversale, encore elle, s’interposer.

    Cette victoire moins éblouissante que les précédentes, n’en est pas moins tout aussi importante. Ces trois points à l’extérieur permettent en effet au Barça de faire le trou pour la première fois de la saison (avec en l’occurrence trois points d’avance sur Villarreal et cinq points sur un trio Valence, Real, Seville). Tous les clignotants sont donc au vert, mais la saison est encore longue, et surtout les « gros » n’ont pas encore été affrontés.


    Les joueurs
    Valdes : 6,5
    Peu mis à contribution, il a néanmoins été impeccable sur sa ligne lors des quelques tentatives de Huelva notamment sur coup de pied arrêté.

    Alves : 7
    Quasiment ailier droit en première mi-temps, il a apporté toute son énergie dans le secteur offensif sans véritablement déséquilibrer l’équipe.

    Marquez : 6,5
    Solide et appliqué dans les duels. Une relance longue performante avec quelques « transversales laser ».

    Piqué : 5,5
    Un jeu long parfois imprécis, et quelques erreurs techniques qui ont laissé des opportunités à Huelva. Un bon match malgré tout.

    Puyol : 6
    Il s’est la plupart du temps contenté de bien défendre avec quelques incursions dans l’axe pour boucher un trou ou intercepter un ballon.
    Remplacé par Sylvinho (69’) qui bien accompli sa tâche défensive.

    Touré : 6,5
    Une grosse perte de balle en première mi-temps, mais de nombreuses interventions décisives sur les contre-attaques adverses. Peu pressé en début de match, il a mis en avant ses qualités habituelles.
    Remplacé par Keita, auteur d’un but opportuniste : pour une fois que son positionnement de numéro 9 en fin d’action sert !


    Busquets : 5,5
    Un match sans grand relief que ce soit dans l’apport offensif ou défensif.

    Xavi : 6,5
    Plus en vue que Busquets, il a beaucoup cherché ses attaquants tout en faisant le liant au milieu. Parfois gêné par le dispositif très attentiste de Huelva, on peut regretter qu'il ait quasiment jamais cherché à prendre directement sa chance.

    Messi : 8
    Incroyable de percussion (pourtant on devrait commencer à être habitué), il a multiplié les raids offensifs avec une réussite insolente. Un poison terrifiant pour la défense de Huelva. On ajoute à cela un but magnifique qui débloque le match, ainsi que plusieurs caviars et autres tirs. Grand match.

    Eto’o : 6,5
    Bon match, mais visiblement il avait laissé à Barcelone son réalisme. Pas mal d’opportunités gâchées, bien qu’il faille souligner la grande prestation du gardien. Remplacé en toute fin de match par Bojan qui a trouvé la barre de la tête.

    Henry : 5,5
    Le plus souvent cantonné à gauche, il y a encore montré ses limites notamment avec ses sempiternelles débordements du droit-centre du gauche… En un contre un il semble aussi à l’aise pour dribbler qu’un défenseur central. Troublant. Il a également eu sa part dans la vendange catalane devant le but. Néanmoins, il offre un beau centre pour Eto’o sur le second but, et a été peu aidé par les montants qu’il a touché à deux reprises.


    Fiche technique :
    Recreativo Huelva : Riesgo - Iago Buzón, Morris, César Arzo, Poli - Beto, Aitor (Camuñas, 57'), Sisi (Marco Rubén, 76'), Jesús Vázquez - Javi Guerrero (Akale, 57'), Adrián Colunga.

    FC Barcelona : Valdés - Alves, Piqué, Márquez, Puyol (Sylvinho, 69') - Xavi, Touré (Keita, 78'), Busquets - Messi, Eto'o (Bojan, 87'), Henry.

    Arbitre : Miguel Angel Pérez Lasa
    Avertissements : Alves (32') - Sisi (36'); Beto (90').

    Buts :
    0-1, Messi (50')
    0-2, Keita (85')

    www.fcbarcelonaclan.com
     

Partager cette page