Renard : Les Lions doivent préserver leur état d’esprit "exceptionnel"

Discussion dans 'Maroc' créé par titegazelle, 26 Mai 2016.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    [​IMG]

    Le sélectionneur de l'équipe nationale, Hervé Renard. | Ph: MAP

    Le coach national Hervé Renard a indiqué mercredi à Marrakech que les Lions de l’Atlas sont appelés à préserver leur état d’esprit "exceptionnel" pour continuer à enregistrer de très bons résultats.

    Hervé Renard, qui s’exprimait lors d’un point de presse consacré aux dernières préparations de la sélection marocaine au match amical contre le Congo Brazzaville, vendredi à Tanger, a également souligné que l’équipe nationale, qui sera renforcée par de nouveaux éléments, est bien préparée.

    L’ex-coach de la Zambie et de la Côte d’ivoire a, en outre, noté que la sélection marocaine va disputer ce match avec beaucoup de sérieux, et ce, en préparation à la rencontre officielle contre la Libye comptant pour la 5e journée (groupe F) des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2017).

    Il a aussi signalé que l’équipe nationale ne ménagera aucun effort pour améliorer son classement FIFA, notant que des matchs amicaux avec des équipes en dehors du continent africain "sont bien envisageables".

    Pour sa part, l’international Karim El Ahmadi, qui a confirmé la bonne préparation physique et technico-tactique des joueurs, a fait savoir que l’équipe nationale affrontera dans les meilleures conditions les diables rouges du Congo Brazaville.

    De son côté, Fouad Chafik a relevé que l’équipe nationale, qui est appelée à garder sa vigilance malgré le caractère non officiel de la rencontre, espère être à la hauteur des attentes du public marocain.

    Mehdi Carcela qui évolue actuellement au Benfica en Lisbonne, a, de son côté, fait savoir que la sélection marocaine est constituée de très bons éléments, exprimant sa détermination à gratifier le public marocain d’une bonne prestation.

    Même son de cloche chez le défenseur du Havre AC, Issam Chebake, qui s’est dit fier de jouer sous les couleurs de l’équipe nationale constituée de très bons éléments très bien soudés et ayant fait preuve d’un esprit de solidarité et d’équipe distingué, notamment lors de la dernière rencontre face au Cap Vert.

    Avec 4 victoires en 4 rencontres des éliminatoires de la CAN 2017, le Maroc a déjà validé son ticket pour les phases finales au Gabon. Les hommes d'Hervé Renard avaient battu le Cap Vert le 29 mars dernier lors de la 4ème journée des éliminatoires.

    Au classement du groupe F, les Lions de l'Atlas comptent 12 points, soit 6 de plus que les Requins Bleus du Cap Vert qui doivent tenter d'arracher l’une des deux places de meilleurs seconds pour accéder à la phase finale (du 21 Janvier au 12 Février 2017).







    Menara avec map / 26.05.2016 09h27
    http://www.menara.ma/fr/actualités/...réserver-leur-état-d’esprit-exceptionnel.html

     
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    """Renard : Les Lions doivent préserver leur état d’esprit "exceptionnel"""

    Pour que cette équipe - et toutes les équipes de notre pays - puissent garder un état d'esprit exceptionnel, il faudrait qu'elles évoluent dans une aire harmonieuse et particulièrement "clean" car la solution n'est pas de changer d'entraîneur puisque qu'on retombe à chaque fois sur le même problème.
     
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    tops et flops de la CAN

    [​IMG]

    La qualification des Lions de l'Atlas, le rugissement de Alioui, l'état désastreux des pelouses. Voici la revue des tops et des flops de la CAN-2017 au Gabon avant les quarts de finale ce weekend.

    De ce début de CAN 2017, on retiendra la qualification du Maroc en quarts et le splendide but de Rachid Alioui, mais aussi le but extraordinaire de Piqueti, des coaches "locaux" qui assurent, le Gabon ou la Côte d'Ivoire déjà au tapis ou encore des pelouses indignes:

    - TOPS -

    . Le Maroc qualifié, enfin !
    Cela faisait treize ans qu’on l’attendait. Le Maroc est enfin parvenu à s’extirper des phases de poules. Après un début poussif face à la RDC (défaite 0-1), les protégés d’Hervé le Renard ont su se ressaisir face au Togo de Claude Le Roy (victoire 3-1), avant d’assurer leur qualification pour les quarts en assommant la Côte d’Ivoire (1-0), championne en titre, muselée par son ancien mentor, Hervé Renard. Le nouveau « Sorcier blanc » a su panser les faiblesses techniques du groupe en imposant une discipline tactique dont il a le secret. Pour poursuivre l’aventure, les Lions de l’Atlas devront trouver la bonne formule face aux Pharaons de la compétition. L’Egypte nous attend de pied ferme à Port-Gentil, avec certes une équipe parfois fébrile, mais un historique monstrueux de sept trophées continentaux, et une pelouse dans un état désastreux, tombeau de l’Ouganda et du Mali, devenu terrain fétiche des Egyptiens.

    . La pépite de Alioui
    Il y a des buts qu’on n’oublie jamais comme celui marqué sur un magnifique retourné par Mustapha Hadji contre l’Egypte en 1998. Celui de Rachid Alioui, inscrit à la 64e minute du match opposant le Maroc à la Côte d’Ivoire, mérite lui aussi sa petite place dans nos mémoires, une splendide frappe de 25 mètres, parfaitement enroulée pied droit qui est allée se loger en pleine lucarne, apaisant au passage les nerfs de tout un peuple, anxieux à l’idée de voir leur rêve de quart piétiné par les Eléphants.

    . Le but extraordinaire de Piqueti
    Un contre, un lob, une course effrénée de 70 m, un crochet à l'entrée de la surface, un tir dans la lucarne... et le but de la Coupe d'Afrique des Nations millésime 2017. Complètement inconnu -comme le reste de ses équipiers- l'attaquant de Guinée-Bissau Piqueti Djassi Brito Silva a signé une "Maradonade" en ouvrant le score contre le Cameroun. Pas suffisant pour la victoire finale (défaite 2-1). Mais le joueur du SC Braga (L2 portugaise) a fait honneur au drapeau de son petit pays pour sa première participation à la CAN. Pas sûr qu'à bientôt 24 ans Piqueti reste encore longtemps dans l'anonymat des divisions inférieures du Portugal.

    . Les coachs "locaux"
    Vont-ils succéder à Stephen Keshi, dernier sélectionneur africain à soulever le trophée en 2013 avec le Nigeria? Florent Ibenge (RD Congo) et Aliou Cissé (Sénégal) ont terminé premiers de leur groupe respectif et s'affirment grâce à leur "coaching" judicieux et leur connaissance des réalités du foot africain.

    . Arbitrage sans faute
    Et si c'étaient eux les vrais héros du tournoi? Les arbitres de la CAN-2017 ont fait un quasi sans faute sur les 24 premiers matches. La compétition n'est pas sans enjeu pour ces arbitres: les meilleurs prennent une option pour représenter l'Afrique au Mondial-2018 en Russie.

    . Le record d'Essam El Hadary
    Le mythique gardien égyptien, monument des "Pharaons", est devenu à 44 ans le joueur le plus âgé à disputer une phase finale de la Coupe d'Afrique des nations après son entrée en jeu contre le Mali. Remplaçant au coup d'envoi, il est entré en jeu à la 25e minute après la blessure du titulaire Ahmed El-Shenawy. El-Hadary, qui a remporté quatre CAN (1998, 2006, 2008, 2010), a effacé des tablettes son compatriote Hossam Hassan, qui n'avait "que" 39 ans, 5 mois et 24 jours quand il avait établi le précédent record en 2006.

    - FLOPS -

    . Gabon et Aubameyang.
    "On avait tout pour réussir", regrette encore l'attaquant du Gabon et du Borussia Aubameyang dont la sélection sort dès le premier tour, une première pour un pays-organisateur depuis 1994. La crise post-électorale et les appels au boycott de la CAN d'une partie de la société civile dressée contre Ali Bongo ont forcément touché les joueurs, même retranchés dans leur hôtel. La presse d'opposition a laissé entendre que des joueurs, dont Aubameyang et le gardien Didier Ovono, avaient des proches en prison après les violences post-électorales. Info ou intox?

    . Favoris au tapis
    Outre le Gabon, l'Algérie et la Côte d'Ivoire, tenant du titre, sont les deux autres grandissimes favoris tombés dès le premier tour. Si pour l'Algérie, qui a connu une valse des sélectionneurs sur les six derniers mois et des problèmes défensifs chroniques, l'échec est une demi-surprise, la contre-performance de la Côte d'Ivoire, invaincue depuis 2015, est plus surprenante.

    . Ambiances très moyennes
    Le stade d'Oyem en est le symbole: flambant neuf, à grande capacité d'accueil mais à moitié rempli. Parfois même aux deux-tiers vides comme lors des deux derniers matches où il y avait à peine plus de 7.000 spectateurs.

    A Libreville, le stade de l'Amitié, le navire-amiral de la CAN (40.000 places) a été à peu près plein pour les trois matches du Gabon. Avec, curieusement, des files de spectateurs aux portes du stade au moment du coup d'envoi, si bien que la cérémonie d'ouverture avec Booba en vedette s'est déroulée dans une enceinte à peu près vide.

    L'ambiance contre le Cameroun était franchement bonne, mais le soufflet est retombé dès le jour suivant pour Tunisie-Zimbabwe (4-2) disputé devant 1.800 personnes. Les organisateurs n'ont plus qu'à espérer qu'une autre équipe d'Afrique centrale - Cameroun ou RD Congo - arrive en finale, pour que les Gabonais reviennent au stade.

    . Pelouses en état critique
    Le sélectionneur du Togo Claude Le Roy, qui a disputé sa 9e CAN, a pointé, furieux, "les ralentisseurs" de la pelouse du stade d'Oyem, tandis que Yacouba Sylla, capitaine du Mali a déploré celle "catastrophique" du stade de Port-Gentil. Conséquence, un spectacle pas toujours à la hauteur dans le jeu, et un "nivellement des valeurs" selon Hervé Renard entre les équipes.

    Programme des quarts de finale de la CAN-2017:

    . Quarts de finale

    28 janvier
    Quart 1: (16h00) Burkina Faso - Tunisie, à Libreville
    Quart 2: (19h00) Sénégal - Cameroun, à Franceville

    29 janvier
    Quart 3: (16h00) RD Congo - Ghana, à Oyem
    Quart 4: (19h00) Egypte - Maroc, à Port-Gentil

    . Demi-finales

    1er février
    (19h00) Vainqueur du Quart 1 - Vainqueur du Quart 4, à Libreville

    2 février
    (19h00) Vainqueur du Quart 2 - Vainqueur du Quart 3, à Franceville

    . Match pour la 3e place

    4 février à Port-Gentil, 19h00

    . Finale:

    5 février à Libreville, 19h00
    Le vainqueur disputera la Coupe des Confédérations cet été en Russie (17 juin-2 juillet), versé dans le groupe B avec l'Allemagne, le Chili et l'Australie. Le groupe A est composé du Portugal, de la Russie, du Mexique et de la Nouvelle-Zélande.




    Menara.ma / SR avec AFP - 26.01.2017
    Crédit photo : L'équipe nationale marocaine face au Togo, le 20 janvier 2016 lors de la CAN 2017 | Mahdi

    http://www.menara.ma/fr/actualités/...sement-de-alioui-tops-et-flops-de-la-can.html

     

Partager cette page