Replace your mouse with your eye

Discussion dans 'High tec' créé par ذات النقاب, 14 Juillet 2006.

  1. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
  2. annous

    annous Guest

    Re : Replace your mouse with your eye

    waaaaaaaaaaaw
    la technologieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
     
  3. h@kim

    h@kim Guest

    Re : Replace your mouse with your eye

    waw khtira3 wa3r! lmouchkil kayb9a fli 3andhoum lbo2bo2 dyal l3in kbir! mahadich y3rfou l PC 3lach mniych! [22h]
     
  4. YSF

    YSF Khasser

    J'aime reçus:
    109
    Points:
    63
    Re : Replace your mouse with your eye

    RedEye z3ma ykhdam m3ah had el khtira3 [22h]
     
  5. bjaadiya

    bjaadiya Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Quand une simple pensée déplace le curseur d’un ordinateur

    wachofo s7ab l7asanat achno kaydiro :
    Rhode Island, le vendredi 21 juillet 2006 – Depuis la publication en mars 2005 dans la revue américaine Wired de l’interview de Matt Nagle, un tétraplégique de 26 ans, suivi par l’équipe de John Donoghue (Brown University, Rhode Island), la possible existence d’une nouvelle technologie permettant de convertir la pensée en signal informatique alimentait tous les espoirs, toutes les rumeurs. Cependant, au-delà de cette interview publiée dans un magazine non spécialisé, la communauté scientifique et médicale internationale attendait la présentation en bonne et due forme des travaux de John Donhoghue. C’est chose faite depuis le jeudi 13 juillet, date à laquelle ont été publiés les résultats d’une expérience stupéfiante dans la prestigieuse revue Nature.
    A l’occasion d’une stupide bagarre en juillet 2001, Matt Nagle est très sévèrement blessé : le coup de couteau qui lui ait porté à la moelle épinière le laisse tétraplégique et sous assistance respiratoire. Dans cette terrible infortune, la chance de Matt Nagle sera d’être pris en charge par John Donoghue. Trois ans après l’accident, un composant électronique de quatre millimètres de côté, doté d’une centaine d’électrodes d’un millimètre de haut, est implanté dans la zone motrice de son cortex cérébral, responsable des mouvements volontaires. Quelques semaines plus tard, Matt Nagle pourra expérimenter les prouesses de ce composant électronique destiné à capter l’activité électrique des neurones et à les transmettre dans un premier temps à une interface située en haut du crâne du patient. L’implant et cette « interface » sont reliés par un fil d’or. Ce fil de pensée rejoint ensuite un boîtier de traitement du signal placé sur le fauteuil roulant où le fameux signal est finalement conduit jusqu’à l’ordinateur. Là, si Matt Nagle a incidemment imaginé qu’il bougeait son bras vers la droite ou vers la gauche, il aura la surprise de voir le curseur de l’ordinateur se déplacer de même. L’expérience ne se limite pas à ce seul mouvement de quelques millimètres mais permet au patient tétraplégique de changer les chaînes de la télévision, de modifier l’éclairage, de lire ses mails ou encore de participer à une petite partie de ping-pong virtuelle !

    L’une des principales qualités de ce dispositif réside dans sa simplicité pour le patient. Alors que d’autres méthodes expérimentales de conversion de l’influx nerveux en signaux informatiques se traduisent par un long apprentissage des patients, confrontés à la nécessité de contrôler leur activité cérébrale, la technique présentée par John Donoghue ne suppose nullement de longue et fastidieuse assimilation. Cependant, de nombreux problèmes restent en suspens et notamment le risque d’infection lié au fil d’or traversant l’os du crâne ou encore la durée de vie de ces fameux implants. Une puce similaire implantée chez un second patient âgé de 55 ans a ainsi cessé de fonctionner au bout de onze mois, sans qu’on puisse en déterminer la cause. Il n’en reste pas moins que ces travaux ouvrent le champ de nouveaux espoirs pour les patients tétraplégiques. © Copyright 2006 http://www.jim.fr

    a vous wlad bladi achno balikoum
     
  6. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Re : Quand une simple pensée déplace le curseur d’un ordinateur

    c une chose avoir avc plus de profondeur ds les niveau sont arrivé o a quoi va aboutir le tous...
     
  7. sirene

    sirene Not Me

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    Re : Replace your mouse with your eye

    welli 7wel za3ma tekhdem had 9adiya ??? [37h]
     

Partager cette page