Retenue des barrages : le Maroc conserve ses 2 ans de réserves d'irrigation et d'eau

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 9 Mai 2012.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Retenue des barrages : le Maroc conserve ses 2 ans de réserves d'irrigation et d'eau potable


    Avec les pluies d'avril, le taux de remplissage est passé à 71.7%. Un taux inférieur à la même époque en 2011 mais qui reste satisfaisant.


    Les dernières pluies ont été salutaires pour les céréales avec une campagne attendue à 45 millions de quintaux. Elles ont aussi permis de maintenir les barrages à un niveau plus que correct, avec, à fin avril, un taux global de remplissage de 71,7%, même s’il est en recul de 8 points en comparaison avec la même période de l’année précédente. Il s’est en revanche redressé de près de 4 points par rapport à fin mars. En effet, les 130 ouvrages que compte le pays totalisent une retenue de 11,3 milliards de m3.



    Le niveau des grands barrages dont la capacité dépasse le milliard de m3 est relativement bon. Pour une capacité de mobilisation de 3,7 milliards de m3, Al Wahda affiche un taux de remplissage de 48,3% (1,8 milliard de m3) contre 60,4% l’année passée. La situation d’Al Massira s’avère plus réconfortante puisqu’avec près de 2,4 milliards de m3, il est plein à 89,6% contre tout de même 96,5% en avril 2011. Idriss 1er est, quant à lui, rempli à 65,9%, soit plus de 744 millions de m3, alors que durant la même période de l’année passée, il était à 77 %. Par contre, Bin Al Ouidane, d’une capacité de 1,24 milliard de m3, est proche de son maximum. Il totalise 1,1 milliard de m3, soit un taux de 90,6%, pulvérisant ainsi celui de l’année précédente qui était de 75,6%.

    Saquiat Al Hamra, seul barrage à sec



    A un cran dessous en terme de capacité, le barrage Ben Abdellah retient aujourd’hui plus de 800 millions de m3 d’eau, soit un taux de remplissage de 82,3%, ce qui n’est pas trop éloigné des 87,9% de retenue enregistrés à pareille période en 2011. Ahmed El Hansali (744 millions de m3) en est à 89,6%. Oued El Makhazine, d’une capacité de 700 millions de m3 est également assez bien pourvu, même s’il s’est vidé en comparaison avec 2011. A fin avril, il affichait un taux de 67,4% contre 92,4% un an plus tôt. Les réserves s’établissent ainsi à 471,2 millions de m3 au lieu de 646,2 millions.

    De façon générale, la plupart des barrages sont remplis à plus de la moitié de leur capacité. Celui du Neuf avril 1947 est à 83,2%, Youssef Ben Tachfine à 73%, Oued Za à 89,6%, El Kensara à 81,9%, Abdelmoumen à 72,7% et Hassan 1er à 52,4%. Certains barrages de petite dimension sont même pleins à ras bord. Il y a tout de même un barrage où plus aucune goutte d’eau ne coule. Comme en 2011, Saquiat Al Hamra est vide. D’autres, aussi petits, sont très loin de leur niveau maximum.
    Avec ses 11,3 milliards de m3 stockés, le Maroc conserve à l’heure actuelle de quoi assurer l’irrigation de ses 1,6 million d’hectares et l’approvisionnement en eau potable pendant deux ans.




    La Vie éco
    www.lavieeco.com
     

Partager cette page