Ronaldo, le meilleur puis le pire

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 27 Janvier 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Le Real Madrid a gardé le contact avec Barcelone en s'imposant face à Malaga (2-0) lors de la 19e journée. Auteur d'un doublé, Cristiano Ronaldo s'est aussi fait expulser... Troisième, Valence a manqué l'occasion de mettre la pression sur les Madrilènes en concédant le match nul à Tenerife (0-0).

    LIGA - 19e JOURNEE

    REAL MADRID - MALAGA : 2-0
    Buts : Cristiano Ronaldo (36e, 39e)

    Pas besoin d'être devin pour savoir qui fera la une des journaux sportifs demain en Espagne. Cristiano Ronaldo a encore été l'homme du match pour le Real face à Malaga. Au crédit du Portugais, un doublé en trois minutes qui a plié la rencontre. A son débit, une expulsion, la seconde depuis son arrivée en Liga... Au final, le Portugais aura été le cache-misère d'un match sans véritable relief entre un Real dépendant de ses individualités et des joueurs de Malaga beaucoup trop frileux pour espérer faire chuter le géant castillan. Outre les deux facettes d'un CR9 ange et/ou démon, l'histoire retiendra simplement que les Merengue restent à cinq points de Barcelone en tête de la Liga. Et personne ne parlera de Benzema, encore transparent ce soir...


    Le Real sait décidément bien faire les choses. Avant le coup d'envoi, le club madrilène avait organisé un bel hommage à Ruud van Nistelrooy, en partance pour Hambourg. Le Néerlandais, très ému, reçoit pour l'occasion une vibrante ovation de tout Santiago Bernabeu. Un moment émouvant pour un joueur pas épargné par les blessures depuis qu'il a rejoint la capitale espagnole. Ensuite c'est place au match avec une entame surprenante de Malaga qui bouscule allègrement des Madrilènes qui confirment leurs difficultés à produire du jeu en ce début d'année 2010. Une fois encore, c'est donc Cristiano Ronaldo qui va endosser le costume de sauveur, le Portugais faisant parler son sens du placement pour se retrouver à point nommé et reprendre victorieusement un centre au cordeau de Kaka (1-0, 36e). S'il bénéficie du travail de ses partenaires sur le premier but, le Ballon d'Or 2008 ne doit rien à personne, si ce n'est une passe de Guti, sur sa seconde réalisation. D'une frappe fouettée d'une soudaineté impressionnante, Ronaldo signe un doublé en trois minutes qui tue quasiment tout suspense ! Il confirme surtout, avec ses 14e et 15e buts en 16 matchs toutes compétitions confondues, qu'il est incontestablement l'arme fatale du Real cette année. Car c'est bien là la force du Portugais, celle d'être un buteur exceptionnel. Peu en évidence dans le jeu, où il manque beaucoup de passes et ne réussit que peu de dribbles, Ronaldo possède une pointe de vitesse et une frappe de balle qui n'ont que peu d'équivalent dans le monde. Ces deux armes ont suffi à faire mettre Malaga à terre

    Ronaldo pète les plombs

    En l'absence de Gonzalo Higuain, Karim Benzema a grillé son deuxième joker. Normalement, il ne lui en reste plus qu'un seul avant le retour de blessure de l'Argentin... Pas maladroit dans l'utilisation des ballons qu'il reçoit, le Français ne se montre cependant pas assez tranchant. Pas assez décisif surtout. L'ex-Lyonnais traverse le match sans se procurer de véritables occasions, faisant parfois preuve d'une nonchalance quelque peu déconcertante. Nul doute que Karim a plus que jamais besoin d'un but pour retrouver la confiance ! La confiance, Cristiano Ronaldo en a à revendre. De l'énergie aussi mais celle-ci a besoin d'être canalisée. Pris de près au marquage par Mtiliga, le Portugais perd ses nerfs quand le défenseur s'accroche à son maillot, il balance à ce dernier un coup au visage sous les yeux de l'arbitre ! Expulsion on ne peut plus logique pour CR9 (70e)... Ou quand Docteur Jekyll cède sa place à Mister Hyde. Dès lors, il faut bien le reconnaître, le match perd totalement de son intérêt sans son acteur majeur et le rythme retombe d'un coup entre un Real réduit à dix qui gère tranquillement son avantage et une formation de Malaga trop timorée pour espérer revenir au score. Il n'y a pas à dire, la "Cristiano Ronaldo" dépendance existe bel et bien. Pour ses coéquipiers. Et pour la vente des journaux.



    TENERIFE - VALENCE : 0-0

    Valence, meilleure équipe à l'extérieur avant la 19e journée, n'a pris qu'un point chez le promu Tenerife (0-0), laissant ainsi le leader, le FC Barcelone, 10 points devant. Le Valence CF ne sera pas la meilleure équipe à l'extérieur de la phase aller de la Liga: il a pris 23 points à l'extérieur, soit un de moins que le Barça, large vainqueur samedi à Valladolid (3-0). Le meilleur buteur de Valence, l'international espagnol David Villa, bien pris aux Canaries, laisse filer l'Argentin Lionel Messi (FC Barcelone) au classement des meilleurs buteurs (14 contre 15).

    ESPANYOL - MAJORQUE : 1-1
    Buts : Osvaldo (49e) pour l'Espanyol et Majorque (80e, s.p.) pour Majorque

    VILLARREAL - SARAGOSSE : 4-2
    Buts : Capdevilla (4e), Nilmar (19e), Rossi (25e), Ibagaza (87e) pour Villarreal et Eliseu (75e), Lafita (82e) pour Saragosse

    XEREZ - OSASUNA : 1-2
    Buts : Bermejo (22e) pour Xerez et Monreal (9e), Camunas (83e) pour Osasuna

    GIJON - RACING SANTANDER : 0-1
    But : Geijo (44e)


    Eurosport
     

Partager cette page