Royal Air Maroc sera privatisée

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 15 Octobre 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    La compagnie publique aérienne Royal Air Maroc (RAM) fait partie d’une dizaine de sociétés que le gouvernement marocain compte privatiser, d’après L’Economiste.

    La compagnie publique aérienne Royal Air Maroc (RAM) fait partie d'une dizaine de sociétés que le gouvernement marocain compte privatiser, indique mercredi le journal L'Economiste, cité par l'AFP. L'agence Reuters a confirmé cette information, d’après un document gouvernemental accompagnant le projet de budget du gouvernement pour 2009. L'État a aussi l'intention de vendre à des investisseurs privés huit entreprises publiques. « La grande surprise de cette privatisation est sans conteste la RAM et ses deux filiales : Atlas Blue, spécialisée dans le low cost et Atlas Hospitality Morocco qui opère dans l'hôtellerie », ajoute ce quotidien proche des milieux d'affaires. Contactée mercredi par l'AFP, la RAM a refusé de s'exprimer sur ce projet.

    Selon L'Economiste, la nouvelle liste des privatisables comporte, outre la RAM, la Soread, propriétaire de la chaîne de télévision publique 2M, SNTL (transport et logistique), Supratours (loisir et transport), Autoroutes du Maroc (ADM), la société immobilière publique Al Omrane, LPEE (construction mécanique et ingénierie) et CID (conseil maritime).

    La privatisation de ces sociétés, qui a pris la forme de projet de loi, devrait être approuvée par le Parlement pour être définitivement adoptée, précise le journal. Elle pourrait prendre la forme d'une vente totale, d'une cession graduelle de participations directement auprès des investisseurs ou d'un placement d'actions à la Bourse de Casablanca.

    Le gouvernement compte ainsi privatiser de nouvelles sociétés « potentiellement viables, attractives aux yeux des investisseurs et opérant dans un milieu concurrentiel », ajoute L'Economiste. Selon les experts, ce programme pourrait constituer la plus grande vague de privatisations engagée par le Maroc depuis la fin des années 1990.

    En 2007, le chiffre d'affaires de Royal Air Maroc s'était établi à 11,63 milliards de dirhams (1,06 milliard d'euros environ), enregistrant une progression de 9,6% par rapport à 2006. Royal Air Maroc, l'une des compagnies aériennes les plus rentables du Maghreb, a l'intention de renforcer sa flotte, essentiellement des Boeing, pour la porter à 43 appareils.

    Le gouvernement n'a pas fixé d'agenda pour les privatisations à venir. De 1993 à 2005, 44 sociétés et 26 hôtels ont été cédés au privé dégageant une recette globale de 77 milliards de dirhams (7 milliards d'euros environ), selon le ministère des Finances.

    http://www.medi1sat.com/fr/depeche.aspx?idp=1541

     

Partager cette page