Sécurité routière: 400 vies épargnées en un an

Discussion dans 'Info du bled' créé par pouet, 20 Février 2006.

  1. pouet

    pouet Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    · Premiers fruits du plan stratégique d’urgence

    · Après la ceinture et les radars, c’est autour de l’alcotest


    Un an après l’entrée en vigueur du Plan stratégique intégré d’urgence de sécurité routière (PSIU), le nombre de morts sur la route a baissé de 5,75%. Celui des blessés graves de 10,5%. En si peu de temps, les vies de 400 usagers de la route ont été épargnées. Voilà qui montre que la volonté politique combinée aux moyens adéquats finissent par donner des résultats positifs. Reste à les pérenniser pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs d’il y a 10 ans. Car après une première baisse du nombre de morts en 1996, ce fut le retour au cercle vicieux des 10 morts par jour et un coût équivalent à 2,5% du PIB ou 11 milliards de DH par an.
    A la veille de la journée nationale de sécurité routière, célébrée le samedi 18 février, Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, n’a pas caché ses craintes que la performance réalisée ne soit encore une fois que saisonnière. Pour lui, le PSIU, portant sur trois ans, doit continuer à donner ses fruits au-delà du deadline qu’on lui a assigné. S’exprimant à l’occasion d’un atelier-débat sur la politique de lutte contre l’insécurité routière, organisé par le Comité national de prévention des accidents de la circulation, vendredi 17 février à Rabat, le ministre a souligné que malgré une hausse de 0,3% du nombre des accidents de la circulation en 2005, le nombre de morts a baissé. Ghellab faisait allusion au rôle important des moyens à la fois répressifs et de sensibilisation utilisés tout au long de l’année 2005. Port de la ceinture obligatoire, multiplication des radars mobiles pour faire respecter les limitations de vitesse, police de proximité, matraquage audiovisuel, autant de mesures qui ont contribué à l’amorce d’un changement de conduite sur les routes. Les bons réflexes au volant s’installent lentement mais sûrement. Même la religion a été mise à contribution dans la guerre contre l’hécatombe. Les prêches de vendredi dernier avaient tous eu pour thème le respect du code de la route que les imams considèrent comme faisant partie de la Chariaâ. Pour Ahmed Taoufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, les 16.000 mosquées où se donnent les prêches peuvent constituer un important réseau de sensibilisation à la sécurité routière. Quant à Mohamed Cheikh Biadillah, ministre de la Santé, il a mis l’accent sur la surcharge des services des urgences, causée par les accidents de la route. Pour y faire face, 2 Samu à Casablanca et Rabat seront opérationnels à partir d’avril 2006 pour un budget de 10 millions de DH. Trois autres sont également programmés à Fès, Marrakech et Tanger pour être opérationnels en 2007.
    Après les radars fixes et mobiles, c’est l’alcotest qui sera désormais systématiquement utilisé pour mesurer le taux d’alcoolisme des conducteurs. Ghellab affirme ainsi que la conduite en état d’ébriété ne sera plus tolérée. Pour lui, le nouveau code de la route, qui sortira officiellement vers la fin de l’année 2006, constituera une assise légale à la mobilisation de moyens modernes de lutte contre l’insécurité routière. En effet, le projet de code de la route introduit un durcissement des sanctions, notamment à travers des peines privatives de liberté. Dans la plupart des pays ayant réussi le pari de la sécurité routière, c’est la répression systématique des infractions qui a été à l’origine du succès. Toutefois, cette option n’exclut pas l’éducation à la sécurité routière. Aujourd’hui, cette tendance pédagogique est adoptée par le premier réseau d’écoles de conduite marocaines qui en fait son fer de lance pour se démarquer des auto-écoles traditionnelles.
    Dans cette même perspective, le Comité national de prévention des accidents de la circulation a signé trois conventions avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, l’Académie régionale du Grand Casablanca et l’OCP. Les deux premières visent l’intégration des concepts d’éducation à la prévention routière dans les programmes parascolaires, tandis que la troisième porte sur l’engagement de l’OCP à former ses conducteurs d’engins et poids lourds à la sécurité routière.



    www.leconomiste.com
     
  2. toub9al

    toub9al Visiteur

    J'aime reçus:
    9
    Points:
    0
    Re : Sécurité routière: 400 vies épargnées en un an

    ....................................[bc’est l’alcotest qui sera désormais systématiquement utilisé pour mesurer le taux d’alcoolisme des conducteurs. ][/b]
    ................................. ;-)
    daba 3add machaoo lno96aa al mohim 2illa 6b9oo l9anon 100% o makannt rachwaa rah mzain mais 2illa kann lkhwa6 o rachwa ,ghadi 2ikon dakchi 7ibr 3lla wara9 ola b7all 2illa tatkhwii lmma 3lla lgar33a
     
  3. morphin

    morphin Visiteur

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    0
    Re : Sécurité routière: 400 vies épargnées en un an

    Ana tayban liya hadechi kamel mamnno walo ila ba9a rechwa kif gal toub9al ..
    à quoi servent ces mesures si elle ne sont pas appliqées ? ma7dd dhin kayn, ayy 7aja yfekkha bnadem bel flouss.
     
  4. elmedyer_rachid

    elmedyer_rachid Visiteur

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    0
    Re : Sécurité routière: 400 vies épargnées en un an

    oué concernat cette remark ca me chok pas vu ke la ceinture de sécurité et trés importante et joue une role important pour la sécurité des voyageurs.
    autre remark pour le test de lacoolimie oué ca seré une bonne idée bien ke je pense ke c pas la le probleme mais plutot le probleme remonte deja a lobtention du permis de conduire car je pense ke tt le monde coné comment se passe les exams pour avoir le permis et jen passe des auto-ecole avec des voitures pleines de skotch ds tt les coin !!! car il te prepare pour passer lexam et c tt aprés a toi de te debrouiller!! et c ski est graaaaaaaaavvvvvvve!!
    autre remark moi jé su ke yen a ki se prenne meme a passer cet exams parckil leur suffi un coup dappel pour avoir le permis!!!
    sinon otre facteur est celui des agents de la police et des gendarmes etdu probleme de "RECHWA" et ke tt lemonde coné com par hasard!!
    voila il fodré kon ait des gens avec une déontologie parck sinon on ora tjrs des pbs pareil!!
     

Partager cette page