Séminaire: Fès comme destination privilégiée de l'offshoring

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 1 Novembre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    "Fès, une destination privilégiée de l'offshoring" est le thème principal d'un séminaire organisé vendredi à Fès par le Centre régional d'investissement (CRI), avec la participation de plusieurs intervenants locaux et étrangers. A cette occasion, le secrétaire général du ministère de l'industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Bousselham Hilia, a assuré que le développement du secteur de l'offshoring s'inscrit dans le cadre de la stratégie "Emergence" en mettant l'accent sur les mesures prises par le gouvernement pour le développement de l'industrie et du secteur de l'offshoring.

    Il a fait état des accords de partenariats et de libre échange conclus entre le Maroc, l'Union Européenne, les Etats-Unis et certains pays arabes et qui ouvrent pour les opérateurs économiques les perspectives d'un marché d'un milliard de consommateurs, soulignant que la stratégie volontariste intégrée adoptée par le Maroc cible sept secteurs prioritaires, dont l'offshoring, l'automobile, l'aéronautique, l'électronique, le textile, l'agro-industrie et la transformation des produits de mer.

    Il a traité ensuite des atouts et de l'offre du Maroc en matière d'offshoring, mettant en relief les zones dédiées au secteur dont Casanearshore, Technopolis et Fès Shore, les infrastructures de transport, les télécommunications, et le cadre sectoriel incitatif portant sur l'allégement de la fiscalité au travail et de l'entreprise, le régime administratif allégé adapté aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et un pool de ressources compétitif avec aide directe à la formation des cadres.

    De son côté, le ministre de l'emploi et de la formation professionnelle, Jamal Rhmani, a affirmé, dans une allocution lue en son nom, que "le Maroc constitue une destination compétitive et attractive de l'offshoring, de par sa proximité géographique, culturelle et linguistique, la disponibilité de ses ressources humaines, la qualité de son infrastructure.

    Il a ajouté que le secteur de l'offshoring pourra créer environ 100.000 emplois à l'horizon 2015, soulignant que le Maroc a mis en place un "vaste programme pour la formation des ressources humaines d'une haute qualification répondant aux exigences des entreprises installées ou susceptibles de s'installer dans le secteur.





    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page