S.M. le Roi Mohammed VI réhabilite le littoral Tétouan-Fnideq

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 9 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, hier dans la ville de M'diq, la cérémonie de signature d'une convention relative à la restructuration du quartier Al Kalâa et de deux conventions de financement du Fonds Hassan II pour le développement économique et social, relatives à la réalisation de projets d'infrastructures dans la province de M'diq-Fnideq

    cette province étant appelée à développer une vocation de zone d'animation touristique et d'activités de pêche, qui nécessite la mobilisation et la revalorisation de ses nombreux atouts et potentialités.

    Le projet de restructuration du quartier Al Kalâa a pour objectif d'améliorer les conditions de vie de la population et de promouvoir l'attractivité de la ville.

    Ce projet nécessitera un investissement de 66,5 millions de DH. La convention relative à ce projet a été signée par MM. Mohamed Yaacoubi, gouverneur de la préfecture de M'diq-Fnideq, Driss Benhima, directeur général de l'Agence de développement des préfectures et provinces du Nord, Mohamed Oulad Hammou, président du conseil communal de M'diq, Fouad Haik, délégué du ministère chargé du Logement et de l'Urbanisme, Olivier Gilbert, directeur du développement durable à VEOLIA-Maroc, filiale d'Amendis et Marc Thetot, directeur d'Amendis-Tétouan.

    C'est ainsi que, conformément aux Hautes directives Royales, le Fonds Hassan II soutient la réalisation de deux projets à impacts importants destinés à constituer des leviers de développement économique et social dans cette province et dans la région du Nord en général.

    Le projet, objet de la convention signée entre M. Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et du Transport et M. Abdelouahed Kabbaj, président du directoire du Fonds Hassan II, porte sur l'extension du port de pêche de M'diq tout en le dotant d'une nouvelle infrastructure de plaisance, et vise l'augmentation de la capacité offerte par le port et l'amélioration des conditions d'exercice des activités de pêche, ainsi que l'installation d'une nouvelle infrastructure pour la réception des bateaux de plaisance.

    Les travaux à réaliser, dans un délai de trois ans, consistent en un prolongement de la digue principale de 165 mètres linéaires (ml), la construction d'une traverse de 275 ml et de 250 ml de nouveaux quais d'une profondeur de 5 mètres, l'installation de 120 ml d'appontements et l'aménagement de nouveaux terre-pleins. Le coût total du projet, financé par le Fonds Hassan II, est estimé à 180 millions de dirhams.

    La 3e convention, signée entre M. Adil Douiri, ministre du Tourisme, de l'Artisanat et de l'Economie sociale, et M. Abdelouahed Kabbaj, président du directoire du Fonds Hassan II, porte sur le projet de réalisation d'un programme de développement touristique sur le littoral M'diq-Fnideq comprenant le développement d'infrastructures hôtelières balnéaires, en front de mer, sur une superficie de 50 ha, pour une capacité initiale de 5.000 lits environ et le développement d'équipements d'accompagnement conçus autour de nouveaux parcours de golf et comprenant des centres commerciaux, des équipements de loisirs et d'animation.

    Ces équipements pourront être complétés d'unités hôtelières ainsi que d'unités résidentielles. Le plan sera accompagné par la mise en place d'accords de commercialisation et de transport aérien nécessaires pour faire de ce littoral une véritable destination touristique nationale et internationale, et pour allonger significativement la durée de sa saison.

    Il devra créer environ 12.000 emplois directs et indirects. Le Fonds Hassan II contribuera, à hauteur de 50 millions de dirhams, au soutien des investisseurs hôteliers pour l'acquisition des bases foncières dédiées à l'hôtellerie, conformément à son intervention en matière de soutien au foncier hôtelier des zones touristiques du Plan Azur.


    Convention pour le développement touristique du littoral M'diq-Fnideq

    S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi à Laguna Smir, près de M'diq, la cérémonie de signature d'une convention concernant le programme de développement touristique du littoral M'diq-Fnideq qui nécessitera entre 2,3 et 2,6 milliards de dirhams d'investissement. Ce programme vise à faire de cette région une véritable destination touristique nationale et internationale.

    Il comprend notamment le développement d'infrastructures hôtelières balnéaires, en front de mer, pour une capacité cible initiale de 5000 lits environ aux standards internationaux et le développement d'équipements d'accompagnement.

    L'intervention de l'Etat consiste en le soutien à travers le Fonds Hassan II pour le développement économique et social à l'acquisition des bases foncières support des unités d'hébergements touristiques et en la prise en charge du marketing, du transport aérien et de la commercialisation pour le lancement de cette destination. Ce programme, qui ambitionne de créer 12.000 emplois, dont 2.000 directs, concernera Oued Negro (entre 110.000 et 1800 lits), Restinga (1320 lits), Marina Smir (1010) et Holiday Club (640).

    Le programme, qui sera réalisé sur une période de 3 ans, porte également sur la réalisation de deux unités hôtelières, deux golfs, d'un aquaparc, d'espaces d'animation et de commerce. La convention pour le développement touristique du littoral M'diq-Fnideq a été signée par MM. Adil Douiri, ministre du Tourisme, et Abdelouahed Kabbaj, président du directoire du Fonds Hassan II pour le développement économique et social. MAP


    Restructuration du quartier Al kalaâ à M'diq

    S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, hier jeudi à M'diq, la cérémonie de signature d'une convention pour la restructuration du quartier Al Kalâa, dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain lancée mercredi par le Souverain.

    A l'arrivée de S.M. le Roi sur le site, des explications ont été présentées au Souverain sur le projet de restructuration du quartier Al Kalâa qui a pour objectifs d'améliorer les conditions de vie de la population et de promouvoir l'attractivité de la ville. Ce projet nécessitera un investissement de 66,5 millions de DH.

    La convention a été signée par MM. Mohamed Yaacoubi, gouverneur de la préfecture de M'diq-Fnideq, Driss Benhima, directeur général de l'Agence de développement des préfectures et provinces du Nord, Mohamed Oulad Hammou, président du conseil communal de M'diq, Fouad Haik, délégué du ministère chargé du Logement et de l'Urbanisme, Olivier Gilbert, directeur du développement durable à VEOLIA-Maroc, filiale d'Amendis et Marc Thetot, directeur d'Amendis-Tétouan. Après la cérémonie de signature, S.M. le Roi a procédé à la pose de la première pierre pour la restructuration du quartier Al Kalâa. S.M. le Roi avait été salué, à son arrivée, par le gouverneur de la préfecture de M'diq-Fnideq et les membres de la commission chargée du développement humain.


    Appui au secteur de la pêche artisanale
    S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi à M'diq, la cérémonie de signature de deux conventions relatives au secteur de la pêche à M'diq. La première convention concerne le projet d'extension du port de M'diq, alors que la seconde porte sur un projet d'appui au secteur de la pêche artisanale.

    La convention relative au projet d'extension du port de M'diq a été signée par MM. Fathallah Oualalou, ministre des Finances et de la Privatisation, Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et du Transport et Abdelouahed Kebbaj, président du directoire du Fonds Hassan II pour le Dévelopement économique et social.

    Destiné à améliorer les conditions de vie des pêcheurs et à doter la région d'une importante infrastructure dédiée à l'activité de plaisance et au développement d'activités touristiques, ce projet nécessite une enveloppe budgétaire globale de 180 millions de DH.

    La deuxième convention, qui porte sur un projet d'appui au secteur de la pêche artisanale à M'diq, a été signée par MM. Mohamed Tarmidi, secrétaire général du secteur des pêches maritimes, Mohamed Yaacoubi, gouverneur de la préfecture de M'diq-Fnideq, Abdallah Mounaji, Directeur général commercial de la société "mobile, Abdallah Amrani, Directeur général de la société "Fricos M'diq", Mohamed Abdeljalil, Directeur général de l'Office d'exploitation des ports (ODEP), Youssef Chellaf, président de l'association des armateurs de pêche artisanale et Fadel Amrane, président de l'association de la pêche artisanale.

    Ce projet qui s'inscrit dans le cadre de l'Initiative nationale pour le développement humain bénéficiera à 600 pêcheurs, avec une enveloppe budgétaire de 9,1 millions, dont 2,2 millions de l'INDH.


    Restructuration du quartier Al Kalâa

    Le projet de restructuration du quartier Al Kalâa, qui nécessite une enveloppe de 66,5 MDH, a pour objectifs l'amélioration des conditions de vie de la population et l'attractivité de la ville. Ce projet structurant à forte connotation sociale est initié dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Habitat, la communauté urbaine de M'diq, la société Amendis, la population concernée et l'Agence pour le développement économique et social des préfectures et provinces du nord du Royaume (ADPN). Ce quartier, qui abrite 1900 foyers, ne dispose d'aucun équipement social en dehors de deux mosquées.

    L'amélioration des conditions de vie dans ce quartier, situé au centre de M'diq, aura un impact direct à la fois sur l'épanouissement humain de ses habitants et sur l'attractivité de la ville, d'autant plus que M'diq n'abrite aucun bidonville. Le projet consiste à doter le quartier de l'ensemble des équipements et d'infrastructures de base, dont l'extension et la refonte des réseaux d'eau, d'électricité et d'assainissement, les voiries, la réalisation des terrains de sport, les places publiques, les espaces verts et l'éclairage public.

    La dynamique de mobilisation de l'Initiative nationale pour le développement humain, qui concourt à ce projet à hauteur de 2,5 MDH, a pu réunir autour de ce projet tous les partenaires, à savoir le ministère chargé de l'Habitat (21,5 millions), la municipalité de M'diq (4 millions), la population, la commune urbaine (6 millions), l'ADPN (3,5 millions), Amendis et sa fondation des ½uvres sociales (28 millions). La restructuration du quartier Al Kalâa est prévue sur une durée de 18 mois.


    Extension du port


    Le projet de construction de locaux et équipements pour les canotiers du port de M'diq, dont S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi à M'diq, la cérémonie de signature, est destiné à améliorer les conditions de travail des pêcheurs.
    Ce programme de 9,1 millions de dirhams, qui fait partie des projets INDH est initié dans le cadre d'un partenariat entre le département des Pêches maritimes (1,1 million DH), l'Office d'exploitation des ports (1,4 million DH), l'INDH (2,2 millions DH) et les opérateurs privés (4,4 millions DH).

    Ce projet intégré lié à l'économie locale consiste en la construction de 170 locaux pour les canotiers, la construction et l'équipement d'un atelier de réparation et de maintenance des embarcations, l'acquisition de 60 moteurs pour barques d'une puissance de 15 cv, la construction d'une antenne médicale et l'installation de deux treuils de hissage de barques.

    Le port de M'diq connaîtra également l'aménagement des accès et la mise en place de divers réseaux, la construction d'un bloc sanitaire, d'une unité de livraison du carburant sous douane et d'une fabrique de glace. La réalisation de ce projet vient en réponse à une situation marquée par un éparpillement de la communauté de pêcheurs au sein et à l'extérieur du port, des conditions précaires de vie et de travail des pêcheurs, caractérisées par le manque de salubrité et d'hygiène, et la vétusté des équipements de la flottille artisanale.
    Selon le ministère de l'Equipement et du Transport, le port de M'diq fera l'objet d'un vaste programme d'extension, d'un coût global de 180 millions de dirhams, qui permet une exploitation du potentiel du développement des activités de la pêche et/ou de plaisance à M'diq, une ville intimement liée à la mer et aux activités touristiques.

    Situé à 13 km de la ville de Tétouan, le port de M'diq subira des transformations qui porteront sur le prolongement de sa digue de 165 ml, la construction d'une traverse de 275 ml, d'un quai de 245 ml avec une profondeur de 5 mètres et d'un appontement de 120 ml. Les transformations consistent également en la construction d'un hectare de terre-pleins et de 4 hectares de plan d'eau abrité.

    Ce programme, dont les travaux débuteront en août 2006 et prendront fin en avril 2008, permet à la ville de M'diq de se doter d'une importante infrastructure dédiée à l'activité de plaisance et au développement d'activités touristiques. Il permet également d'affecter la totalité du port actuel aux activités de la pêche avec la séparation totale des activités pêche et plaisance et de préserver la plage de la ville.Le port de M'diq dispose actuellement de 700 m de quai d'une profondeur variant entre 3 et 5 m, des appontements flottants, de 5 hectares de terre-pleins, d'une cale de halage et d'un plan incliné pour la mise à sec des bateaux et embarcations.

    Les ouvrages de protection du port sont constitués d'une digue principale de 300 m, d'une traverse de 300 m et d'une contre-digue de 60 m. La pêche constitue la principale activité du port de M'diq, avec des débarquements annuels variant entre 5.000 et 7.000 tonnes (près de 30 millions DH).

    La flotte qui opère au port s'élève à 56 bateaux de pêche côtière (32 sardiniers, 14 chalutiers et 10 palangriers) et à environ 200 barques artisanales. Parallèlement à la pêche, le port connaît une activité saisonnière de plaisance. Il compte 70 anneaux dédiés à la petite plaisance.


    LE MATIN
     

Partager cette page