S.M. le Roi Mohammed VI se rend aujourd'hui au Niger

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 18 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    La visite que S.M. le Roi Mohammed VI effectue ce lundi au Niger ne fait que confirmer l'intérêt qu'accorde le Souverain à la cause des pauvres et des populations déshéritées, a affirmé l'ambassadrice du Niger au Maroc, Diori Hamani Ramatou. Cette visite est une preuve concrète de l'intérêt que le Souverain a toujours témoigné à l'égard du Niger et de son peuple, qui traverse actuellement une période des plus sombres de son histoire, caractérisée par la famine et la malnutrition, a-t-elle tenu à souligner dans un entretien.


    Mme Hamani Ramatou a indiqué que cette situation de famine et de malnutrition, qui touche plus de trois millions de personnes, résulte des effets conjugués de la sécheresse et de l'invasion acridienne ayant marqué la dernière campagne agricole, qui a accusé un déficit chiffré à plus de 200.000 tonnes de céréales.
    Le Maroc, a-t-elle rappelé, a acheminé vers le Niger, outre des engrais pour soutenir la campagne agricole en cours, quelque 190 tonnes de médicaments et vivres et un hôpital de campagne, qui compte plusieurs médecins et infirmiers marocains, érigé pour prendre en charge les nombreuses victimes de cette tragédie.

    "Ce qui se passe entre le Niger et le Maroc est un exemple à citer. En effet, plus de 50 ingénieurs et techniciens marocains travaillent au Niger dans le cadre de la coopération tripartite Niger-Maroc-FAO sur le programme de sécurité alimentaire. Et les résultats de cette coopération sont aujourd'hui concluants", a-t-elle dit avant d'inviter les autres pays en voie de développement à suivre l'exemple de la coopération maroco-nigérienne.

    Mme Hamani Ramatou a estimé que cette coopération a pris un nouvel élan, grâce à la volonté politique des deux pays, couronnée en juin 2004 par la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Niger. Cette visite Royale et la visite de hautes personnalités nigériennes au Maroc ont permis de raffermir les relations bilatérales qui sont toujours au beau fixe, a-t-elle ajouté.

    La visite qu'effectue, aujourd'hui S.M. le Roi au Niger intervient après que le Souverain ait donné ses Hautes instructions pour qu'une aide alimentaire d'urgence soit acheminée à Niamey et qu'un hôpital militaire de campagne soit mis à la disposition des autorités nigériennes en vue d'une action rapide sur le terrain.

    Le Souverain s'est entretenu avec le Président de la République du Niger, Mamadou Tanja, pour lui faire part de sa solidarité et de celle du peuple marocain avec le peuple nigérien frère.

    Parallèlement aux actions concrètes sur le terrain social, le représentant permanent du Royaume auprès de l'Organisation des Nations unies a été instruit pour entreprendre les démarches nécessaires en vue de sensibiliser le système des Nations unies à cette situation fortement préoccupante qui concerne plus d'un million de citoyens nigériens, exposés à la famine, et à la nécessité de la mise en ½uvre rapide de la solidarité internationale.

    Toujours dans le même esprit de coopération solidaire, les deux pays avaient, au mois de mars 2005, procédé à la signature d'un accord de coopération portant sur l'envoi d'experts marocains au Niger pour améliorer la sécurité alimentaire dans ce pays.

    Cet accord, qui offre encore une fois un bel exemple de coopération Sud-Sud, porte sur l'envoi de 27 experts et de techniciens agronomes pour travailler avec leurs homologues locaux dans le cadre d'un programme bénéficiant d'une contribution financière de la Banque islamique de développement et de la FAO. En outre, le Souverain s'est prononcé, lors du premier sommet Europe-Afrique, pour une guerre totale et définitive contre la pauvreté, dans le cadre de relations de partenariat et de coopération bilatérale fondée sur les principes du co-développement et de la solidarité inter-africaine.

    La dernière tournée africaine de S.M. le Roi en février 2005 a été, elle aussi, l'occasion de raffermir les relations du Maroc avec le Gabon, le Sénégal, le Burkina Faso, ainsi que la Mauritanie et de mettre en exergue la nécessité de les consolider davantage dans les domaines politique, économique, social et culturel.


    Source: MAP.
     

Partager cette page