S.M. le Roi préside la signature d'une convention de partenariat pour le développement urbain de Cas

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 12 Septembre 2006.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0

    • Une enveloppe budgétaire de 3,250 milliards de dirhams pour promouvoir la restructuration urbaine et l'essor international de la métropole.
    • Pose de la 1ère pierre du Centre de recherches, d'études et d'ingénierie aéronautiques d'un investissement de 75 millions de dirhams, qui générera 400 emplois hautement qualifiés.


    [​IMG]

    S.M. le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au siège de la wilaya du Grand Casablanca, la cérémonie de signature d'une convention de partenariat relative au programme de développement urbain de la capitale économique pour la période 2007-2010, pour un coût de 3,250 milliards de dirhams.

    Lors de cette cérémonie, qui a débuté par la lecture de versets coraniques, le wali de la région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, a souligné que ce programme, qui s'inscrit dans le cadre de la vision «Casablanca 2010», vise à faire de la capitale économique un pôle d'attraction des investissements internationaux et une destination pour ceux qui souhaitent découvrir les dimensions civilisationnelle, culturelle et architecturale de cette métropole.

    La plus grande partie de ce programme, a ajouté M. Kabbaj, tend à améliorer les conditions de transport et de circulation dans la capitale, qui causent une perte de temps et sont un des facteurs de pollution.

    Cette tranche vise également à équiper la ville en infrastructures nécessaires dignes d'une métropole, a-t-il dit, précisant que le financement de ce projet se fera dans le cadre d'un partenariat entre la direction générale des collectivités locales, le conseil de la ville, le conseil de la région et le marché financier.

    De son côté, le président de la commune urbaine de Casablanca, Mohamed Sajid a affirmé qu'en ce qui concerne le volet relatif aux routes et au transport au titre de ce programme de développement urbain, il est prévu de mettre en oeuvre plusieurs projets d'aménagement du périmètre urbain pour qu'il puisse répondre aux normes en vigueur.

    Dans ce sens, la priorité a été accordée aux points d'entrée de la ville et ses périphériques en vue de faciliter l'accès à la capitale économique, améliorer son image de façon à garantir une bonne qualité de vie et de dynamiser le processus d'aménagement urbain.


    [​IMG]

    A cette occasion, une convention de partenariat relatif au programme de développement urbain du Grand Casablanca, au titre de la période 2007-2010, a été signé par le ministre de l'Intérieur, Chakib Benmoussa, le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou, le wali de la région du Grand Casablanca, Mohamed Kabbaj, le président du conseil de la région, Mohamed Chafiq Benkirane, le président de la commune urbaine, Mohamed Sajid et le président du conseil de la préfecture, Said Hasbane.

    La direction générale des collectivités locales contribuera au financement de ce projet à hauteur de 1,3 milliard de DH, le ministère des Finances et de la Privatisation (1,2 milliard DH), la commune urbaine de Casablanca (450 millions DH), la wilaya de Casablanca (300 millions DH).

    Une enveloppe budgétaire de 1,930 milliard de DH sera destinée aux réseaux routier et de télécommunications, 930 millions DH aux équipements publics, 250 millions DH aux espaces verts et 140 millions DH aux différents chantiers parallèles.

    Les travaux de réalisation de ce programme débuteront par le réaménagement d'une série de boulevards, la création de nouveaux axes routiers et une nouvelle configuration des carrefours de la ville.

    Dans ce cadre, 100 carrefours seront aménagés à l'intérieur de la ville du point de vue architectural et esthétique. Cette opération sera accompagnée par la mise en place d'un système moderne de circulation garantissant la sécurité et la fluidité du trafic.

    Il est prévu également la création de passages pour autobus, une modernisation des systèmes de signalisation verticaux et horizontaux, la mise en place de systèmes de contrôle du trafic et de signalisations appropriés et l'installation de caméras ultra modernes.

    De nouveaux passages souterrains seront également construits pour alléger les embouteillages dans des zones considérées comme des points noirs, notamment le croisement des boulevards Roudani et Bir Anzarane, le croisement du boulevard Abderahim Bouabid et la gare ferroviaire Oasis, la place de Dakar et le croisement des boulevards Al Massira et Zerktouni.

    Dans le même cadre, il est prévu une structuration des principaux boulevards de la ville (Anfa, 2 Mars, Forces Armées Royales, Zerktouni, Mohammed V et Hassan II..).

    Il est aussi prévu l'équipement de ces avenues (Anfa, 2 Mars, Avenue des FAR, Boulevards Zerktouni, Mohammed V et Hassan II), l'aménagement de passages pour autobus et le renforcement des parkings.

    En parallèle, une étude globale concernant l'attribution des noms aux rues et avenues et la signalisation au niveau de la ville de Casablanca, a été réalisée dans la perspective de son application dans les plus brefs délais.

    Par ailleurs, l'aménagement des points d'entrée de la ville et ses périphériques constitue une des bases de ce programme visant à faciliter les accès de la ville et à améliorer son image. Le programme concernera les routes d'Azemmour, Médiouna, Tadart, El Jadida, Tit Mellil et la route de Nouaceur, qui constitue l'un des plus importants accès, reliant l'aéroport et Casablanca.

    Le programme prévoit également de relier le port, l'autoroute et le périphérique externe, ce projet étant la solution idéale pour éviter le passage des camions à l'intérieur de la ville. La réalisation de l'avenue Al Qods, qui constitue le prolongement de la ceinture-sud de la ville permettra le désenclavement de plusieurs quartiers résidentiels de haute densité.


    Pour ce qui est du transport, les études réalisées dans le cadre du plan de déplacement urbain prévoient une complémentarité entre les divers moyens de transport, à travers la programmation de trois lignes de tramway, une ligne de métro et une ligne ferroviaire. Ces lignes devront relier entre les principales artères et les quartiers de la ville.

    Il est également prévu de réhabiliter les parcs et les espaces verts existants, de créer d'autres sur une superficie d'environ 300 hectares, de construire un théâtre et de mettre à niveau 14 complexes sportifs, une vingtaine de bibliothèques publiques et plusieurs complexes culturels.

    Le programme vise également la réhabilitation des monuments historiques de la capitale économique, notamment l'ancienne médina et le centre-ville, qui recèle un important patrimoine architectural.

    Le programme de développement urbain de Casablanca permettra d'augmenter la compétitivité de la ville et de la hisser au rang des grandes métropoles mondiales, à travers l'encouragement des investissements extérieurs.
    Ont assisté à la cérémonie de signature, Rochdi Chraibi, membre du Cabinet Royal, Mme Yasmina Baddou, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, de l'Enfance et des Personnes handicapées et présidente de l'arrondissement d'Anfa, des élus, des directeurs d'établissements publics, des hommes d'affaires et plusieurs autres personnalités.

    A son arrivée, S.M. le Roi avait passé en revue un détachement de la Garde Royale qui rendait les honneurs, avant d'être salué par Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur et Mohamed Kabbaj, wali de la région du Grand Casablanca, le commandant de la place d'armes, le wali directeur général des collectivités locales au ministère de l'Intérieur, le président du conseil régional, le président de la commune urbaine, le président du conseil préfectoral, le gouverneur de la préfecture des arrondissements de Casablanca-Anfa, le gouverneur chargé du secrétariat général de la wilaya, le gouverneur chargé des affaires générales, le gouverneur de la préfecture des arrondissements de Hay Hassani, le gouverneur, directrice de l'Agence urbaine, les gouverneurs des préfectures des arrondissements de la wilaya et d'autres personnalités.


    Le Matin
     

Partager cette page