Sa Majeste le Roi Mohamed VI lance le programme de lutte contre l'analphabétisme

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 17 Septembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    S.M. le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a lancé, vendredi à la mosquée Al Housna à Casablanca, le programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2005/2006. Lancé en 2000, ce programme, qui a bénéficié au titre de l'année 2004-2005, à quelque 48.119 personnes, soit un taux de réalisation de l'ordre de 143,69 %, ambitionne d'atteindre quelque 500.000 bénéficiaires, dont 304.000 en milieu rural.


    A cette occasion, le Souverain a suivi des explications sur le déroulement de ce programme. Au titre de l'année 2004-2005, quelque 904 encadrants, dont 372 en milieu rural, ont dispensé des cours d'alphabétisation dans 789 mosquées du Royaume.

    La première phase de l'extension de ce programme visait l'inscription de 20.000 nouveaux bénéficiaires, dont la moitié dans le monde rural. Le ministère a dépassé cet objectif en réussissant à inscrire 34.633 personnes, portant le nombre global des bénéficiaires, pour l'année 2004-2005, à 48.119, dont 27.613 femmes.

    Afin d'atteindre l'objectif de 500.000 bénéficiaires (2005/2010), le ministère compte mobiliser 2.334 mosquées, 5055 encadrants, dont 2218 femmes, et 265 contrôleurs pédagogiques. L'enveloppe budgétaire nécessaire à ce programme est estimée à quelque 53,2 millions de dirhams.

    Au titre de l'année 2005-2006, quelque 60.000 personnes vont bénéficier des cours d'alphabétisation, dont 48 mille âgés de 15 à 45 ans. Ces cours seront dispensés par 2.165 encadrants, dont 950 femmes, dans 2334 mosquées. Une enveloppe budgétaire de 22,8 millions de DH est affectée à cette opération.

    Le programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées, qui a été lancé à l'initiative de S.M. le Roi, vise à promouvoir le rayonnement spirituel et culturel des mosquées et à réhabiliter leur rôle dans l'encadrement des citoyens.
    Ce programme vise à apprendre aux adultes l'écriture, la lecture et le calcul, renforcer leur interaction avec l'environnement et la santé et consacrer les valeurs de la religion islamique.

    A cet égard, S.M. le Roi avait affirmé dans le discours prononcé à l'occasion de la Révolution du Roi et du Peuple en 2000, qu' " en confirmation de ce que nous avions souligné dans notre discours quant à la nécessité de réhabiliter le rôle des mosquées et leur mission d'encadrement des citoyens et citoyennes, nous avons ordonné qu'elles demeurent ouvertes pour dispenser des cours d'alphabétisation et d'éducation religieuse, civique et sanitaire, selon un programme bien élaboré ".

    S.M. le Roi a également veillé au suivi sur le terrain de cette opération en effectuant des visites dans plusieurs villes et préfectures du Royaume. Au cours de ces visites, le Souverain a mis l'accent sur la nécessité de mettre à la disposition des encadrants et bénéficiaires de cette opération tous les moyens nécessaires pour réaliser les objectifs escomptés.

    Cette initiative témoigne de l'intérêt particulier accordé par le Souverain à la promotion des ressources humaines et la préparation des jeunes à l'intégration de la société du savoir et de la communication, en vue de favoriser une relance économique et un développement social qui s'assigne parmi ses nobles objectifs l'emploi des jeunes, le développement rural et l'amélioration de la situation des catégories sociales défavorisées.


    Cette initiative met également en évidence le fait que l'analphabétisme n'est pas une fatalité et que son éradication requiert beaucoup de volonté et de détermination à relever les défis.
    Ainsi, S.M. le Roi aura jeté les bases d'une nouvelle vision globale pour traiter les questions qui entravent le développement et portent atteinte aux droits et à la dignité des citoyens.

    La décision Royale d'ouvrir les portes des mosquées pour dispenser des cours d'alphabétisation a suscité l'estime et la considération de plusieurs organisations nationales et internationales oeuvrant dans ce domaine.

    A son arrivée à la mosquée Al Housna, S.M. le Roi avait été salué par le ministre des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, le wali de la région du Grand Casablanca, le gouverneur de la préfecture des arrondissements de Aïn Chock, le président du conseil de la région, le commandant délégué de la place d'armes, le président du conseil de la ville, le président du conseil préfectoral, le président du conseil des ouléma et par d'autres personnalités.

    Le Matin
     

Partager cette page