Sa passion : les animaux morts

Discussion dans 'Scooooop' créé par estrellajurkid, 18 Avril 2006.

  1. estrellajurkid

    estrellajurkid Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0


    Un septuagénaire bordelais conservait, à son domicile, environ 200 chiens, chats et oiseaux de toutes sortes dans des boîtes en fer ou en carton.


    Les mauvaises odeurs l’ont trahi. C’est une collection bien étrange qu’avait entrepris un Bordelais de plus de 70 ans. Il amassait les animaux morts. Avec, à son palmarès, 200 cadavres desséchés ou en cours de putréfaction, entreposés à son domicile, dans le centre-ville.

    « Nous sommes intervenus mercredi sur requête du propriétaire des lieux, alertés par de mauvaises odeurs », a indiqué le directeur du service hygiène et santé à la mairie de Bordeaux. « Dans une annexe en contrebas du domicile du retraité, nous avons trouvé environ 200 animaux morts, chiens, chats et oiseaux de toutes sortes, stockés dans des boîtes en fer ou en carton », a-t-il précisé.

    Des animaux vivants, « qui ne semblaient pas porter de traces de mauvais traitements », ont également été recueillis et placés à la SPA, a-t-il ajouté. Les cadavres ont été incinérés et une mise en demeure de nettoyer et désinfecter les lieux sera adressée au vieillard, qui n'a pas donné d'explication sur l'origine de sa marotte.


    Un septuagénaire bordelais conservait, à son domicile, environ 200 chiens, chats et oiseaux de toutes sortes dans des boîtes en fer ou en carton.


    Les mauvaises odeurs l’ont trahi. C’est une collection bien étrange qu’avait entrepris un Bordelais de plus de 70 ans. Il amassait les animaux morts. Avec, à son palmarès, 200 cadavres desséchés ou en cours de putréfaction, entreposés à son domicile, dans le centre-ville.

    « Nous sommes intervenus mercredi sur requête du propriétaire des lieux, alertés par de mauvaises odeurs », a indiqué le directeur du service hygiène et santé à la mairie de Bordeaux. « Dans une annexe en contrebas du domicile du retraité, nous avons trouvé environ 200 animaux morts, chiens, chats et oiseaux de toutes sortes, stockés dans des boîtes en fer ou en carton », a-t-il précisé.

    Des animaux vivants, « qui ne semblaient pas porter de traces de mauvais traitements », ont également été recueillis et placés à la SPA, a-t-il ajouté. Les cadavres ont été incinérés et une mise en demeure de nettoyer et désinfecter les lieux sera adressée au vieillard, qui n'a pas donné d'explication sur l'origine de sa marotte.


    Un septuagénaire bordelais conservait, à son domicile, environ 200 chiens, chats et oiseaux de toutes sortes dans des boîtes en fer ou en carton.


    Les mauvaises odeurs l’ont trahi. C’est une collection bien étrange qu’avait entrepris un Bordelais de plus de 70 ans. Il amassait les animaux morts. Avec, à son palmarès, 200 cadavres desséchés ou en cours de putréfaction, entreposés à son domicile, dans le centre-ville.


    « Nous sommes intervenus mercredi sur requête du propriétaire des lieux, alertés par de mauvaises odeurs », a indiqué le directeur du service hygiène et santé à la mairie de Bordeaux. « Dans une annexe en contrebas du domicile du retraité, nous avons trouvé environ 200 animaux morts, chiens, chats et oiseaux de toutes sortes, stockés dans des boîtes en fer ou en carton », a-t-il précisé.

    Des animaux vivants, « qui ne semblaient pas porter de traces de mauvais traitements », ont également été recueillis et placés à la SPA, a-t-il ajouté. Les cadavres ont été incinérés et une mise en demeure de nettoyer et désinfecter les lieux sera adressée au vieillard, qui n'a pas donné d'explication sur l'origine de sa marotte.


    http://www.lefigaro.fr/people/20060...rdelais_collectionnait_les_animaux_morts.html
     

Partager cette page