Sahara occidental: Maroc et Polisario reprennent les négociations

Discussion dans 'Info du bled' créé par tarix64, 11 Août 2007.

  1. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Le Maroc et le Front Polisario, qui milite pour l'indépendance du Sahara occidental, ont repris les négociations sur l'avenir du territoire. Des représentants des deux parties ont entamé deux jours de discussions près de New York.



    Cette réunion est le prolongement d'une rencontre de juin, la première depuis sept ans. Les Nations unies ont organisé des négociations après la remise, en avril, de plans par chacune des parties.

    Le plan du Maroc propose un référendum pour ou contre l'autonomie. Le Polisario préconise de consulter la population saharaouie sur trois options possibles: l'autonomie, l'intégration au Maroc et l'indépendance pure et simple.
    Des observateurs estiment que la marge de manoeuvre des deux parties est réduite. Le roi Mohammed VI a déclaré récemment que le Maroc proposait "l'autonomie et rien d'autre que l'autonomie".


    Il semble peu probable que le Polisario renonce de son côté à ce qu'un référendum propose l'indépendance parmi les options possibles.



    source
     
  2. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Les discussions sur le Sahara occidental s'achèvent sans accord

    [​IMG]ar Patrick Worsnip NATIONS UNIES (Reuters) - Les deux journées de discussion sur le futur du Sahara occidental entre le Maroc et les indépendantistes du Front Polisario ont pris fin samedi, sans qu'aucun accord n'ait été trouvé mais les deux parties ont toutefois convenu de se rencontrer à nouveau.

    Les discussions ont porté sur la question centrale du statut du territoire : doit-il devenir une région autonome, sous souveraineté marocaine, comme le suggère le Maroc ou son futur doit-il être décidé par un référendum d'autodétermination, comme le demande le Front Polisario.
    Des représentants de Rabat et du Polisario ont eu deux jours de discussions, à Manhasset, près de New York, dans le prolongement de leur rencontre de juin, à Long Island, la première depuis sept ans.
    Les Nations unies ont organisé ces négociations après la remise, en avril, de plans par chacune des parties. Le plan du Maroc propose un référendum pour ou contre l'autonomie, tandis que le Polisario préconise de consulter la population sahraouie sur trois options possibles: l'autonomie, l'intégration au Maroc et l'indépendance pure et simple.
    Dans un communiqué, le médiateur de l'Onu, Peter van Walsum, indique que la date et le lieu de la prochaine séance de pourparlers restent à déterminer. Un représentant à l'Onu du Polisario, Ahmed Boukhari, avait auparavant dit s'attendre à ce qu'elles soient organisées en Europe dans le courant de l'année.
    Le chef de la délégation marocaine, le ministre de l'Intérieur Chakib Benmoussa, a déclaré lors d'une conférence de presse que son pays préférait qu'une date ne soit pas fixée pour l'instant car des élections doivent avoir lieu prochainement dans son pays, qui porteront au pouvoir un nouveau gouvernement.
    Dans son communiqué succinct, Walsum indique que les "deux parties reconnaissent que le statu quo est inacceptable et ont convenu de poursuivre les négociations en bonne intelligence".
    Le Maroc et le Front Polisario ont également publié des communiqués dans lesquels ils souscrivent à l'idée de ces nouvelles négociations mais ne font pas mystère de l'étendue du fossé qui sépare leurs positions.
    MARGES DE MANOEUVRE RÉDUITES

    Benmoussa a accusé le Polisario de ne pas avoir su saisir une opportunité d'obtenir enfin des avancées dans ce conflit vieux de 32 ans, en "se cramponnant à des plans et des propositions qui se sont révélés inapplicables".
    Le chef de la délégation du Polisario, Mahfoud Ali Beiba, a de son côté appelé le Maroc à cesser "ses manoeuvres dilatoires" et à mettre fin "à ses pratiques répressives et à ses violations répétées des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental".
    Avant le début des discussions, des observateurs avaient souligné la marge de manoeuvre réduite dont disposaient les deux parties. Le roi Mohammed VI a déclaré récemment que le Maroc proposait "l'autonomie et rien d'autre que l'autonomie". Il semble d'autre part peu probable que le Polisario renonce à ce qu'un référendum propose l'indépendance parmi les options possibles.
    Le représentant permanent des Etats-Unis au Conseil de sécurité a salué le mois dernier le "réalisme" et la "souplesse" du plan marocain, estimant qu'une "autonomie significative est une voie prometteuse et réaliste pour le Sahara occidental".
    Dans une interview accordée cette semaine à Reuters, le négociateur du Polisario Mohammed Khadad a déploré que "la position américaine n'aide pas à ce que les négociations avancent dans le sens donnant-donnant".
    Le conflit du Sahara occidental, le plus ancien d'Afrique, a débuté avec l'annexion du territoire riche en phosphates par le Maroc dans la foulée de sa "marche verte" de 1975 et le déclenchement par le Polisario d'une guérilla indépendantiste suspendue depuis un cessez-le-feu intervenu en 1991 sous les auspices de l'Onu.
    Cette trêve devait permettre l'organisation d'un référendum d'autodétermination que l'organisation mondiale n'a jamais été en mesure de mettre en oeuvre et que Rabat refuse désormais, ne proposant au mieux aux Sahraouis qu'une large autonomie sous souveraineté marocaine.



    source
     
  3. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Les valets de l'Algérie acculés dans leurs derniers retranchements face à l'appui sans réserve des pays influents du monde en faveur de l'autonomie de la Région Sud du Sahara, continuent stupidement et obstinément à soutenir des positions éculées considérées, du reste, comme "obsolete" par les Nations Unies elles-mêmes ! L'intelligence n'étant pas leur qualité majeure ...ils vont suivre bêtement "les ordres" de leurs maitres jusqu'à leur perte finale...allayn3al lli mayfi9...
     
  4. vanlee

    vanlee Abou Mouataz

    J'aime reçus:
    118
    Points:
    0
    khalihom ydiri li braw
     

Partager cette page