Saidia : Les Espagnols voient grand

Discussion dans 'Info du bled' créé par MATAPAYOS, 25 Juin 2006.

  1. MATAPAYOS

    MATAPAYOS Citoyen

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    38
    Saidia : Les Espagnols voient grand

    [​IMG]

    Fadesa-Maroc, filiale d’un des principaux groupes immobiliers d’Espagne, a pratiquement bouclé la première phase de son complexe-phare, Mediteranea Saïdia. Sur la station de Saïdia, le mot d’ordre est à la commercialisation. Avec les 29 terrains, d’une capacité totale de 3.819 lits, dont l’opérateur a presque cédé la totalité, Fadesa renforce sa présence au Maroc.
    Le président du groupe Fadesa, Manuel Jove Capellán, à qui le gouvernement a concédé la station en août 2003 dans le cadre du plan Azur, adopte une politique marketing agressive pour la promotion du projet auprès des opérateurs nationaux et ibériques. Le premier hôtel de la zone, qui devra être géré par un des partenaires de Fadesa, le groupe Barcelo, n’ouvrira ses portes qu’en 2007. Classé dans la catégorie cinq étoiles, l’établissement comprendra 602 chambres, dont 60 suites.

    Situé sur six kilomètres de plage, 7 millions de mètres carrés, le projet Meditéranéa Saïdia a nécessité un investissement global de 12 milliards de dirhams dont trois milliards directs. Il est structuré en cinq zones principales : une zone hôtelière qui dispose de 16.000 lits répartis en six hôtels de quatre et cinq étoiles, une zone résidentielle au sein de laquelle sont construites 3.000 résidences, une zone de golf comprenant trois parcours réunissant un total de 54 trous, la zone de la Marina sur plus de 290.000 m2 et une zone commerciale. A côté du grand espace touristique de Saïdia, le Groupe Fadesa est présent à travers d’autres projets immobiliers au Maroc. Le dernier en date, Tanger City Center, dont l’appel d’offres a été remporté en avril 2006 par le groupement Fadesa Anjoca, renforce le positionnement de Fadesa en tant qu’aménageur développeur sur le marché marocain. Ce projet touristique, d’un coût global de 900 millions de dirhams, est en phase d’aménagement. Les ambitions du groupe espagnol ne s’arrêtent pas là. Il concocte d’autres projets immobiliers qu’il compte lancer au fur et à mesure de l’avancement de ses autres réalisations.

    Chifaa Nassir - Maroc Hebdo

     

Partager cette page