Salé fait peau neuve

Discussion dans 'Info du bled' créé par titegazelle, 12 Février 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    [​IMG]

    SM le Roi Mohammed VI a fait de la mise à niveau de la ville de Salé un chantier phare, en complémentarité avec le programme sans précédent de modernisation de toute la zone autour de la capitale.

    Réhabilitation de l'ancienne médina, lutte contre l’insalubrité, aménagement de nouveaux espaces et amélioration des infrastructures : la liste des chantiers censés redonner son lustre d’antan à Salé sont légions.

    Présenté mercredi devant le Souverain, le programme de mise à niveau de Salé d’un coût global de 1,038 milliards de dirhams durant la période 2014/2016 intègre tout le b.a.-ba d’un véritable développement durable. Ce programme sera mis sur les rails dans un cadre contractuel avec les ministères de l'Intérieur, de l'Habitat, de l'Urbanisme de la Politique de la Ville, des Habous et des affaires islamiques, de la Culture et de l'Artisanat, le Conseil de la préfecture de Salé, le Conseil de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, le Conseil de la commune urbaine de Salé, des promoteurs immobiliers et des associations.

    Concrètement les chiffres parlent d’eux-mêmes. Il s’agit de la réhabilitation de la médina de Salé pour un coût de 100 millions de dirhams (MDH), la réhabilitation d'hôtels et de résidences (130 MDH) et la restauration des monuments historiques de la ville (35 MDH).

    De plus, ce programme prévoit la réhabilitation des habitations menaçant ruine (37,5 MDH), l'aménagement de la corniche et de la route côtière (130 MDH). L’élargissement et la réhabilitation de la Route nationale 1 (vers Kénitra) et les espaces sportif sont également au programme. Le projet devrait nécessiter quelque 90 millions de DH, outre la qualification des quartiers sous-équipés.


    Certes, le chantier est vaste mais l’objectif est clair : redonner à Salé la capacité de maitriser son développement pour répondre aux besoins et aux préoccupations pressants des habitants de la ville jumelle de la capitale du Royaume, toutes catégories confondues.

    Et tout laisse à croire que l'un des principaux chantiers pour les années à venir sera donc de trouver des solutions aux défis à relever en matière de gouvernance, de fourniture de services essentiels, de mise aux normes et d'intégration des logements informels. Le tout en intégrant les exigences de développement durable et humain telles que définies par SM le Roi dans Ses multiples discours et initiatives.


    Crédit image : La nouvelle marina de Salé vue depuis Rabat

    MAP / 12.02.2014 : 16h47

    Salé fait peau neuve | Portail Menara.ma

    C’est un immense chantier que celui qui vient d’être lancé pour la réhabilitation de Salé. Un chantier phare, mais aussi complémentaire de la grande dynamique que connaît la capitale du Royaume et sa région. Plusieurs axes sont retenus pour la période 2014-2016. Il s’agit, entre autres, de redorer le blason de la médina, une médina bien ancrée dans l’histoire, mais qui a été pratiquement en jachère. Avec le programme de mise à niveau urbaine, c’est réellement une nouvelle vie qui s’annonce pour Salé et ses habitants. En effet, outre la réhabilitation de la médina, le programme en question couvre plus d’un domaine. À savoir la lutte contre l’insalubrité, l’aménagement de nouveaux espaces ainsi que l’amélioration des infrastructures. Autant dire que c’est le quotidien des habitants de cette ville sera amélioré à la faveur de ce programme d’action, qui pèse plus de 1 milliard de dirhams.
    Quant au déploiement dudit programme, il s’articule autour de plusieurs composantes. Ainsi, la réhabilitation de la médina mobilisera une enveloppe budgétaire globale de l’ordre de 100 millions de dirhams, celle d’hôtels et de résidence nécessitera quelque 130 millions de dirhams, alors que la restauration des monuments historiques de la ville se verra injectée une somme de 35 millions de dirhams. Et ce n’est pas fini. Le programme prévoit, en fait, des actions directes sur le vécu des citoyens. Ainsi, pas moins de 37,5 millions de dirhams vont être consacrés à la réhabilitation des habitations menaçant ruine, alors que l’aménagement de la corniche et de la route côtière nécessitera des investissements de l’ordre de 130 millions de dirhams. Par ailleurs, et en vue d’assurer unew meilleure connectivité avec les autres villes, le programme prévoit, aussi, l’élargissement et la réhabilitation de la Route national 1 vers Kénitra. Sans oublier que le programme comprend d’autres actions consistant en l’élargissement des espaces sportifs. De même que la qualification des quartiers sous-équipés est au programme. Cette dernière composante devra connaître la mobilisation d’une enveloppe de 90 millions de dirhams.
    Au regard de la diversité des domaines d’intervention, mais aussi des moyens mobilisés pour relever le défi de la réhabilitation de la ville de Salé, il est clair qu’il s’agit d’une inscription dans une perspective de développement durable et intégrée. Ce qui rentre en droite ligne des Hautes orientations royales qui vont dans le sens d’offrir un meilleur cadre de vie aux citoyens dans toutes les villes du Royaume.

    Salé : Une nouvelle vie en perspective - LE MATIN.ma
     
    Dernière édition: 14 Février 2014

Partager cette page