SAR la Princesse Lalla Salma appelle à la création d'un fonds de solidarité

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 6 Octobre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    SAR la Princesse Lalla Salma a appelé, lundi à Fès, à la création d'un Fonds de Solidarité, dédié à la lutte contre le cancer dans la région de la Méditerranée orientale.
    Dans une allocution à l'ouverture des travaux de la 56ème session du Comité régional de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la Méditerranée orientale, qui se tient du 5 au 8 octobre dans la capitale spirituelle du Royaume, SAR la Princesse Lalla Salma a souligné que ce fonds permettra de mettre au point et de financer des programmes nationaux de prévention et de dépistage précoce de cette maladie, et de renforcer les capacités de chaque pays en matière de planification, de mise en œuvre et d'évaluation des programmes y afférents.
    SAR la Princesse Lalla Salma a relevé que la lutte contre le cancer ne tient pas encore la place centrale qui lui échoit, dans les politiques publiques sanitaires des pays de la Méditerranée orientale et même au niveau international, comme c'est le cas pour des épidémies d'apparition récente ayant suscité un intérêt sans précédent de la part des médias et des milieux sanitaires.
    “En ma qualité d'Ambassadrice de Bonne Volonté de l'Organisation Mondiale de la Santé, je voudrais lancer, du haut de cette prestigieuse tribune, un appel à tous les gouvernements et aux décideurs, et à travers eux, au système de l'ONU, pour leur dire ce qui suit : Il appartient à la communauté internationale de faire de la lutte contre le cancer l'une des priorités nationales et internationales”, a affirmé Son Altesse Royale, précisant que cette session revêt une importance particulière au regard des points inscrits à son ordre du jour, qui couvrent les différentes questions clés ayant trait à la santé qui viennent en tête des préoccupations mondiales, et sont essentielles pour le développement humain, surtout en Méditerranée orientale.
    Aussi, pour aborder ces questions de manière efficace, est-il nécessaire, a souligné Son Altesse Royale, de suivre une nouvelle approche et d'adopter un plan d'action audacieux et efficient, s'articulant autour de quatre axes majeurs, à savoir l'approfondissement de la solidarité et la mise en place de différents types de partenariat entre les pays de la région et entre leurs structures associatives respectives, précisant que “la prise en charge des problèmes de santé reste tributaire du degré de coopération et d'ouverture de nos pays les uns sur les autres, dans un esprit de complémentarité propre à renforcer notre position vis-à-vis de l'Autre”, sachant que “ le fait que nos pays sont aux prises avec les mêmes problèmes de santé et qu'ils partagent les mêmes valeurs religieuses, sociales et civilisationnelles, constitue, pour nous, le meilleur gage de succès”.
    Le deuxième axe, a poursuivi Son Altesse Royale, consiste à mettre l'accent sur le soutien à apporter à la recherche scientifique, tout en accordant la priorité aux programmes visant à renforcer les systèmes de détection précoce et d'anticipation des épidémies. Troisièmement, il importe de souligner la nécessité d'adopter l'approche de planification stratégique nationale, a expliqué Son Altesse Royale, estimant que “nos pays sont confrontés à des défis globaux de tous genres, faisant peser une menace réelle sur la sécurité sanitaire de nos générations, présentes et futures, en raison des maladies transmissibles, des épidémies ravageuses, des catastrophes naturelles, des changements écologiques, des conflits armés et des crises économiques”.







    Source : libe.ma

     

Partager cette page