Sarkozy quittera le gouvernement en mars

Discussion dans 'Scooooop' créé par topsecretmaroc, 5 Février 2007.

  1. topsecretmaroc

    topsecretmaroc Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Sarkozy quittera le gouvernement en mars



    PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a annoncé lundi soir qu'il quitterait ses fonctions de ministre de l'Intérieur "un peu plus d'un mois" avant l'élection présidentielle, c'est-à-dire en mars.


    Invité de l'émission de TF1 "J'ai une question à vous poser", le candidat de l'UMP, a déclaré qu'il entendait faire son travail de ministre "le plus longtemps possible".

    "Je le ferai jusqu'au bout", a-t-il poursuivi. "Je partirai à partir du moment où il y a un devoir de réserve qui s'impose pour les ministres, c'est-à-dire grosso modo un peu plus d'un mois avant" le scrutin.

    Le premier tour de la présidentielle est prévu le 22 avril et le Premier ministre Dominique de Villepin a demandé à ses ministres de ne plus faire de déplacement dans le cadre de leurs fonctions, sans autorisation expresse, après le 23 mars, pour éviter toute confusion des genres pendant la campagne.

    Nicolas Sarkozy a souligné qu'il n'ignorait "rien des risques" que représentait pour lui un départ tardif du ministère de l'Intérieur : "Demain je peux avoir un drame et on me le mettra sur le dos mais c'est mon idée de mes responsabilités."

    "Est-ce que vous croyez que je pourrais dire aux Français, écoutez, j'ai décidé d'être candidat, alors je vous laisse tomber, l'insécurité ça ne m'intéresse plus ?" a cependant demandé le candidat de l'UMP à l'Elysée. "Est-ce que vous pensez qu'on m'en serait reconnaissant ?"

    "Je serai le premier à m'imposer une règle qu'aucun autre ne s'est imposé", a fait valoir Nicolas Sarkozy. "Je partirai, je n'organiserai pas les élections. On aura un mois, un mois et demi pour les organiser tranquillement et je serai candidat, et croyez-moi, pour mon emploi du temps, pour ma fatigue et pour les risques que je cours, ça sera beaucoup plus facile. Mais il ne sera pas dit qu'un seul Français pense que j'ai choisi mes ambitions plutôt que le boulot que j'avais à faire au ministère de l'Intérieur."
     

Partager cette page