Scepticisme face à l'idée d'une présidence Chavez à durée illimitée

Discussion dans 'Scooooop' créé par HANDALA, 5 Septembre 2006.

  1. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Scepticisme face à l'idée d'une présidence Chavez à durée illimitée
    Par Victor FLORES

    [​IMG]


    CARACAS (AFP) - L'annonce par le président vénézuélien Hugo Chavez de l'organisation en 2010 d'un référendum afin de lui permettre de rester indéfiniment à ce poste a suscité la colère de l'opposition et le scepticisme des spécialistes de la Constitution.

    De retour d'une tournée à l'étranger initiée et terminée à Cuba au chevet de son mentor Fidel Castro, M. Chavez a dit vouloir convoquer un tel référendum, trois ans après le début de son nouveau mandat, s'il est réélu lors de la présidentielle du 3 décembre, comme le prévoient tous les sondages.

    Les Vénézuéliens seraient appelés à approuver ou rejeter la possibilité d'un troisième mandat. En cas de réponse positive, "il faudrait modifier la constitution avec l'aval du peuple pour que la réélection au Venezuela soit illimitée", selon M. Chavez.

    Elu une première fois en 1998, il avait pris ses fonctions en 1999 pour un mandat de cinq ans, avant d'amender la constitution par référendum et de se faire réélire en 2000 pour six ans.

    Le candidat unitaire de l'opposition, Manuel Rosales, a vivement dénoncé le projet de M. Chavez l'appelant à "éviter ces manifestations messianiques et tyranniques d'hommes qui se croient au-dessus du bien et du mal".

    Jusqu'à présent, M. Chavez avait évoqué la possibilité d'une présidence illimitée mais comme menace si l'opposition avait boycotté la présidentielle.

    M. Chavez a aussi indiqué vouloir accentuer "à partir de 2007 et jusqu'en 2021" le caractère socialiste de sa "révolution bolivarienne".

    Dans son programme radio-télévisé dominical "Allo Président", M. Chavez a estimé qu'elle est "encore dans l'âge tendre, elle n'a que sept ans", en la comparant à la "révolution cubaine" de Fidel Castro, dont il se dit "le fils spirituel", fondée il y a plus de 47 ans.

    La plupart des juristes interrogés par l'AFP sont sceptiques quant à la faisabilité des intentions de M. Chavez.

    Une réélection indéfinie "n'est possible qu'avec un système parlementaire, là où le président ne concentrerait pas tous les pouvoirs et pas un système présidentiel comme le vénézuélien", a estimé le constitutionnaliste Hernan Escara.

    L'article 130 de la Constitution n'autorise que deux mandats présidentiels et l'article 6 prévoit que le gouvernement soit "pluraliste et les mandats révocables".

    Gerardo Fernandez, un avocat constitutionnaliste, a estimé que les idées de M. Chavez allaient à l'encontre des évolutions récentes. "La tendance en Europe, Amérique latine et dans les démocraties les plus modernes est de raccourcir les mandats à quatre ou cinq ans, avec une seule réélection pour assurer une alternance démocratique au pouvoir", a souligné M. Fernandez.

    Pour Tulio Hernandez, politologue, professeur à l'Université centrale du Venezuela, le projet de long terme de M. Chavez est "néo-autoritaire parce qu'il ne conçoit pas l'alternance comme un principe de gouvernance".

    Son modèle, a-t-il précisé à l'AFP, porte "les stigmates des projets militaires dictatoriaux et révolutionnaires de type marxiste appliqués en Amérique latine, avec l'idée qu'ils nécessitaient de longue période de temps pour se réaliser".

    Citant Castro et Pinochet, M. Hernandez a souligné le parallélisme avec le discours de l'ex-dictateur vénézuélien Pérez Jiménez qui voulait "huit ans de plus pour transformer le Venezuela" ou du président Juan Vicente Gomez "qui gouverna 28 ans et disait avoir besoin d'une vie entière".

    Selon le politologue, "il y a en Amérique latine un +revival+ d'exposants messianiques, de caudillos qui n'ont pas confiance dans l'alternance". "Chavez ne se voit pas comme le leader d'un parti démocratique mais comme le propriétaire du Mouvement cinquième république et n'envisage même pas celui-ci organise des primaires pour choisir son candidat", a-t-il ajouté.


    http://fr.news.yahoo.com/05092006/2...-d-une-presidence-chavez-duree-illimitee.html
     

Partager cette page