Signature d'une charte de jumelage entre les villes de Meknès et de Kharja

Discussion dans 'Info du bled' créé par omarigno, 3 Mai 2006.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    [​IMG]
    Une charte de jumelage a été signée, mardi soir, entre les villes marocaine de Meknès et égyptienne de Kharja, relevant du gouvernorat El-Ouadi al-Jadid.

    Aux termes de cet accord, signé par le président de la commune urbaine de Meknès, M. Aboubakr Belkoura et le président du centre et de la ville de Kharja, M. Ramadan Abderraouf, les deux parties s'engagent à renforcer les relations de coopération bilatérales dans les domaines touristique, commercial, agricole, industriel, culturel et social, ainsi qu'en matière d'environnement et des services. Lire aussi :
    Les FAR, un bouclier de la nation
    Le Conseil de sécurité va examiner la question du ...
    Championnat d'Espagne: le FC Barcelone à une victoire ...
    MED-IT Alger : Ils ont dit…
    Impact négatif des chimiques sur la reproduction ...
    Le patron de Volkswagen a les mains libres


    Dans une allocution, M. Belkoura a indiqué que la signature de cette charte de jumelage contribuera à consolider davantage les relations entre les deux villes, rappelant l'excellence des liens d'amitié maroco-égyptiens.

    De son côté, le wali de la région Meknès-Tafilalet, M. Hassan Aourid, a estimé que la signature de cette charte est un nouveau jalon sur la voie du raffermissement des relations entre le Maroc et l'Egypte, rappelant que Juba II, un des rois ayant dirigé le Maroc à l'ère romaine était l'époux de Cléopâtre.

    Il a également rappelé la position de l'Egypte et son soutien au Maroc à l'époque de la colonisation.

    M. Aourid a, en outre, fait état de la profondeur des liens entre Rabat et Le Caire, ajoutant que le souci de SM le Roi Mohammed VI de co-présider avec le président Hosni Moubarak la Haute commission mixte bilatérale "témoigne de l'intérêt particulier pour l'Egypte".

    Au cours d'une conférence de presse, M. Abderraouf a souligné qu'il sera procédé à l'instauration d'une coordination entre les deux villes dans les secteurs de l'artisanat, du textile, de la poterie, de l'électricité, de l'eau, de l'assainissement liquide et solide et du traitement chimique des déchets.

    Il a aussi annoncé la mise sur pied d'une haute commission qui sera présidée par le wali de la région Meknès-Tafilalet et le gouverneur d'El-Ouadi al-Jadid, ainsi que d'autres commissions sectorielles.

    Au cours de sa visite, entamée le28 avril dernier, la délégation égyptienne doit rencontrer, mercredi, le président de la région Meknès-Tafilalet et le directeur du centre régional d'investissement.


    MAP
     

Partager cette page