Silvia della berlucchi(poéme)

Discussion dans 'Vos poésies' créé par alkemistsvart, 30 Avril 2009.

  1. alkemistsvart

    alkemistsvart Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Lécher l’émancipation
    en rapport à le caractére de la passion
    qui se chavauche à l’épaules de la nuit
    pour l’impérialisme
    de la chair dans l’esprit.

    Ombres stériles à l’aube...

    Les yeux
    jusqu'à les sabots
    pour l’employ du midi
    dans le symbole de la penetration à nouvelle vie,
    comme au quatriéme enfant/rex,
    qui me parle du théoreme de la – bas.


    Intellect de l’éntrée secondaire
    qui donne des coups des pieds
    dans le jeu de l’eros multiforme;
    Tu ressemble
    un flipper sensuel
    qui mi donne le maximum
    de la ponctualité.

    Silvia veut tu m’épouser…
    [​IMG]
    (Paris/Sèvres Babylone… 009)
    http://www.youtube.com/watch?v=c2pEH_s4z2I
     
  2. alkemistsvart

    alkemistsvart Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Ascensoriale



    L'edifice du mon cœur
    en partant de la publicité de l'art,
    dans lequel je te cherche,
    mais j'y voie transparent à la premiere griffe avec le dos au mur.

    L'anomalie pour les lunettes d'anonyme felin,
    les niveaus d’inhibition d’explorer pour la beauté,
    - paris nouvelle renaissance - ,
    - je n'avertis pas aucun principe d'agrégation invraisemblamble entre les parois de la chambre - lit,
    de toi…je ne suis jamais fatigué.

    ...je prends le premier ascenseur à Sèvres Babylone…


    [​IMG]
    (Ch - sur marne 009)
    www.via.fr/telechargement/Catalogues/parisdesign_affiche2.pdf
     

Partager cette page